Phénix

Vous êtes sur le forum du serveur Phénix dédié à Lineage 2. Bienvenue à vous Invité, le staff espère que vous passerez de longues heures à vous amuser avec nous.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherArmurerieStaffMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 {BG} Basch

Aller en bas 
AuteurMessage
Basch
Animateur
avatar

Nombre de messages : 1054
Age : 29
Localisation : Devant son PC (logique non ?)
Date d'inscription : 01/06/2007

MessageSujet: {BG} Basch   Dim 10 Juin - 23:12

Les tambours de guerres résonnaient puissament dans la vallée montagneuse alors que les troupes orques avançaient lentement, le regard aggressif et plein de volonté. Il parvinrent au sommet d'une colline alors que des nuages sombres dissimulaient le soleil, apportant de ce fait une fraicheur se heurtant aux flammes animant la rage des guerriers présents. Une jeune recrue, pourtant aussi puissament batie que les vétérans, se trouvait au milieu de ce peloton, à la fois pressé de faire ses preuves et animé par la rage qu'imposait l'atmosphère qui règnait.

En réponse au son des tambours, des cris commencèrent à se faire entendre. Sur une autre colline située face à cette armée apparaissaient de nouveaux combattants, orcs eux aussi, avec cependant un aspect bien plus sauvage et un physique plus ingrat. L'ordre donné par les chefs des sept clans nobles orcs était simple, cette armée sauvage devait être écrasée.

Les tambours ne tonnaient plus, les cris cessèrent, il ne restait que le son de chaque goutte de pluie mourant sur les armures de métal des guerriers. Un instant de silence alors que les deux armées se faisaient face, puis le cri des chefs de guerre déclencha les hostilités. Les deux fronts se chargèrent l'un l'autre, les vétérans les plus lourdement armés en tête alors que suivaient des orcs désarmés et presque nus mais dont les poings enflammés frappaient les ennemis avec une telle force que rares étaient ceux qui se relevaient après le premier impact.

Admiratif des prouesses guerrières de ses frères, la jeune recrue était quelque peu distraite.

- Basch ! Derrière toi !

Il se retourna, voyant cet être sauvage au visage dur et à la dentition meurtrière, un être qu'il avait du mal à comparer à un orc et qui pourtant en était un. Il avaient les bras levés, son immense hache en main et prête à asséner un coup qui lui serait fatal. A l'instant où il allait attaquer, trois énormes lames vinrent l'empaler, le stoppant net dans son geste et lui arrachant son dernier souffle.

- Et bien alors Basch ? Tu te laisses distraire ?
- Je t'avais dit qu'il ne nous égalerait pas...
- Ne sois pas trop dur, cette bataille n'est pas terminée, il va mieux se concentrer, n'est ce pas Basch ?

Des quatre guerriers choisis pour être dans la garde rapprochée de leur chef, Basch était le seul à ne pas avoir connu la guerre. Ses trois camarades venaient de lui sauver la vie, mais avaient également blessé son orgueil exacerbé. Serrant sa large épée bien fort dans ses mains, il se jeta à son tour dans la bataille, tranchant un à un ses adversaires avec cette rage de vaincre qui lui avait valu sa promotion dans l'unité de garde rapprochée.

Les deux armées semblaient de force égale, il tombait autant de guerriers d'un côté comme de l'autre, les plus résistants subsistaient, il ne restait que des adversaires coriaces. Basch affrontait l'un d'eux qui était gravement blessé et qui pourtant se battait avec plus de hargne que n'importe quel autre combattant présent. Le jeune guerrier éprouvait de grandes difficultés en le combattant, même si son adversaire était blessé il ne parvenait pas à l'achever et il se battait même plutôt pour rester en vie que pour attaquer.

Etendu sur le sol, il venait d'être désarmé et allait assister impuissant à sa propre mort. Alors que l'orc armait son attaque, Basch regardait si ses compagnons n'étaient pas tout près, pour une fois de plus le sauver. Il n'eut pas le temps de tourner la tête que l'un d'eux se mit entre Basch et la lame aiguisé du puissant orc. Grièvement blessé par le coup porté, son camarade lui sourit pourtant en lui adressant ses derniers mots avant de s'effondrer :

- Alors ? Tu te laisses encore distraire ?

Basch le regardait mourir sous ses yeux, son sacrifice ayant permis suffisamment de temps à ses deux autres camarades, blessés eux aussi, pour venir s'occuper du meurtrier. Les deux guerriers parvinrent à se défaire de lui mais l'effort fut tel que leur sang ne fit qu'un tour et ils tombèrent à leur tour. La bataille se termina sans que Basch ne se relève, il était bien vivant mais bien trop choqué de voir ses amis tomber ainsi.

Les armes cessèrent de s'entrechoquer, la guerre était terminée. De nouveau, il ne restait que le bruit de la pluie qui tombait. Il ne restait aucun survivant, aucun hormis Basch qui repoussa le corps inerte de son ami pour se relever. Il observa la désolation engendrée par cette bataille puis ramassa son arme qu'il replaça dans son dos avant de reprendre le chemin du retour pour annoncer le succès de la mission à son chef.

De retour dans son village, il prit la direction des appartements du chef sans se soucier du fait que le village semblait bien vide, il n'avait que la pensée de ses camarades morts au combat, eux qui lui semblaient si forts. Il pénétra dans un bâtiment et sans même adresser un regard à son chef il s'agenouilla.

- Throm Ka chef, la mission a été un succès, le clan Tarock a été entièrement écrasé. Cependant je suis l'unique survivant de la bataille...

Ne recevant qu'un silence pour réponse, il releva la tête et vit alors son chef gisant dans son propre sang, une hache plantée dans la poitrine. Basch se releva en paniquant, se demandant ce que cela signifiait et regarda les alentours, personne n'était présent, il n'y avait que lui et le cadavre de son chef. Des bruits de pas approchant peu à peu se firent alors entendre au dehors. Quelques soldats entrèrent et virent alors Basch, encore couvert du sang de ses camarades devant le cadavre.

- Qu'as tu fais, misérable ?!

Basch ne répondit pas, dépassé par cette succession d'événements tragiques. Il ne fallut rien de plus que ce silence pour convaincre les gardes de sa culpabilité. Le jeune orc fut immédiatement emprisonné, cependant, tout le monde souhaitait avoir des aveux de sa part avant de le condamner à mort. Dès le lendemain de sa capture, l'interrogatoire commença, un interrogatoire musclé...

Cela faisait douze ans que cela s'était produit, depuis tout ce temps la situation n'avait pas changée. Basch était toujours attaché à une table, quelques plaies ouvertes et des traces de brulures sur le buste. Il ne faisait qu'attendre le lendemain, résistant comme il pouvait aux injustes supplices qui lui étaient infligés chaque jour. Sa volonté était inébranlable et exaspérait son tortionnaire, pourtant habitué à s'occuper d'orcs mais qui n'avait jamais réussi à atteindre la limite du guerrier. Pourtant Basch commençait à fatiguer, il était suffisamment nourri, de peur qu'il ne meure avant d'avoir avoué une faute qu'il n'avait pas commise, mais il était las d'espérer un miracle qui ne venait pas.

Un nouveau jour de torture allait commencer pour lui, son tortionnaire, un shaman, approchait un fer rouge de sa poitrine, Basch le regardait dans les yeux, lui adressant un regard déterminé. Un soldat ouvrit alors la porte et demanda de cesser tout châtiment sur Basch.

- Nous tenons le véritable responsable du meurtre, c'est un survivant du clan que ce guerrier avait aidé à décimer, il n'y est pour rien, qu'on le relâche..

Le shaman acquiesça et ôta les liens retenant le bras droit du guerrier qui, par pure vengeance, saisit la gorge de celui qui lui avait infligé tant de souffrance toutes ces années. Il était blessé de part et d'autre mais avait pourtant encore la force de tuer. Il avait le regard haineux et serrait de plus en plus, bloquant la respiration du shaman. Il fut stoppé par le soldat avant qu'il ne soit trop tard, mais une fois complètement libéré il se jeta de nouveau sur le shaman qui récupérait à peine et le rua de coups plus puissants les uns que les autres et le laissa comateux.

Ce fut sa dernière action avant qu'il ne quitte le village, écœuré de ce qu'il lui était arrivé. Il reprit ses affaires, dont l'épée qu'il avait utilisé lors de la bataille contre le clan Tarock, une épée qui lui servirait de souvenir, mais qu'il n'utilisa plus jamais.

Il s'exila loin de toute civilisation, loin de toute guerre et vécut en ermite. Il avait développé une certaine sagesse ainsi que des compétences similaires à celles des Tyrants de son village qu'il avait admiré pendant cette guerre. Devenu proche de la nature à force de rester loin de la civilisation, il leur ressemblait d'avantage plutôt qu'au guerrier qu'il voulait devenir étant jeune.

Cependant il avait toujours cette rage à l'intérieur de lui qui le rongeait et qu'il combattait chaque jour en résistant à la tentation de retourner au village pour combattre à nouveau. Mais inconsciemment, petit à petit, il retourna à une vie normale, se disant que ce qui lui était arrivé.. oui, il aurait probablement agit de la même façon qu'eux. Cette pulsion combative en lui se faisait plus forte, et la contenir ne faisait que lui donner envie de la relâcher.

De plus il se souciait du sort de ses frères, depuis toujours il ne souhaitait que leur gloire. Toutes ces pensées qui le tourmentaient depuis maintenant huit ans eurent raison de sa volonté de rester à l'écart de la populace. C'est désormais avec des envies de gloire pour ses frères qu'il vit et qu'il se bat.


Dernière édition par Basch le Dim 30 Mar - 22:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Basch
Animateur
avatar

Nombre de messages : 1054
Age : 29
Localisation : Devant son PC (logique non ?)
Date d'inscription : 01/06/2007

MessageSujet: Re: {BG} Basch   Jeu 14 Juin - 17:00

En premier lieu, je suis retourné dans mon village natal. Ca m'a fait plaisir de revoir tous mes frères, même après ce qu'ils m'ont fait. Je n'ai gardé aucunes rancoeurs. Mes anciens entraineurs m'ont accueilli à bras ouverts dans leur salle de combat. Ca me rappelle tant de souvenirs. J'ai donc repris un entrainement rude avec toujours l'idée de changer ce monde en apportant la gloire et le respect à mon peuple.

Pour commencer il fallait rendre mes frères plus forts, j'ai donc débarrassé mes terres de la vermine environnant mon village, des loups Kasha et autres gobelins. J'ai rapporté leur peau en signe de victoire. Héhé, on m'a félicité alors que pour moi il n'y avait rien eu de difficile dans ce travail. C'était même très facile, peut-être toutes ces années m'ont-elles endurcis? Je suis devenu plus fort qu'avant, bien plus fort.

Connaissant désormais cette force, j'ai quitté mon village pour le royaume d'Aden, il me fallait voir de mes propres yeux les habitants de ce royaume. Je ne peux changer le monde sans savoir à quoi m'attendre. Je pensais avoir tout vu mais ce royaume recelait son lot de surprises. Alors que je me reposais dans un village appelé Dion, un elfe que je n'avait pas remarqué m'interpella pour me dire que je faisais trop de bruit en baillant. Héhé, ce petit ne manquait pas de courage pour me faire ce genre de remarque mais le plus surprenant, c'est qu'il appreciait la nuit. Après quelques boutades lancées l'un sur l'autre, je me suis pris de sympathie pour lui et son histoire qu'il n'a pas hésité à raconter était assez surprenante : comme quoi ses parents auraient été tués par les leurs pour la différence de leur fils qui aime la nuit. Je crois que je ne comprendrais jamais les elfes, le jour où ils s'appercevront que leur rancoeur envers les elfes noirs est inutile, il me poussera des ailes. Toujours utile que ce petit avait l'air plein d'espoir sur le monde présent. Peut-être était-il en voie de trouver un but à sa vie?

J'ai fait une autre rencontre qui, elle, me fit longuement réfléchir. Un jeune humain du nom de Nateus, un bon danseur voulant devenir guerrier. Bon danseur car je l'ai rencontré alors qu'il dansait pendant sa garde. Hahaha...je me suis pris à son jeu et lui ai montré les danses de mon pays. J'ai bien rit ce jour là. Il faut dire que j'ai le rire facile peu importe les circonstances. Une elfe noire s'est approchée de nous arme en main, en digne représentant de la loi, Nateus lui a bien sur demandé de la ranger mais elle ne l'entendait pas de cette oreille. J'ai senti de Nateus comme un manque de confiance en lui mais elle rangea finalement son arme. Elle était apparemment en colère contre les humains pour un acte qu'ils auraient commis à l'encontre des drows. A croire que personne ne comprendra jamais qu'il ne faut pas faire payer à toute une race le prix des actes de quelques représentants. Forcas est arrivé au milieu de la discussion et salua l'elfe noire l'appelant Valsharess. C'est comme ça que j'appris son nom.

Je vis alors passé un autre humain que je n'avait pas vu et qui était pourtant assis non loin de nous. Il possédait deux épées aussi brillantes l'une que l'autre et portait un costume blanc. Il est passé à côté de nous sans mot dire et disparu. Je profitais du fait que la petite elfe noire regardait l'autre humain pour emmener Nateus au combat pour voir ce qu'il vallait. Et bien pour un garçon élevé dans les champs de blé, il se débrouillait plutôt bien m ais le manque de confiance dont il a fait preuve face à Valsharess me laisse penser qu'il n'est peut-être pas prêt à tuer. Or, il est dans l'armée Adenienne et si un jour je devais combattre Aden, je ne sais pas si je serais capable d'être sans pitié pour des types dans son genre. Il me faut penser à un plan plus pacifiste pour faire règner les miens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Basch
Animateur
avatar

Nombre de messages : 1054
Age : 29
Localisation : Devant son PC (logique non ?)
Date d'inscription : 01/06/2007

MessageSujet: Re: {BG} Basch   Sam 16 Juin - 16:45

Ces derniers jours ont été riches en déceptions personnelles, moi qui voulait agir pacifiquement je n'ai fait que combattre encore et toujours. Alors que je me reposais à Dion, que j'affectionne pour son calme, Forcas est venu troubler mon repos accompagné de l'un de ses amis, un nain du nom de Gudrun. Pour une raison que j'ignore il n'aime pas les "peaux vertes" et me l'a bien fait comprendre. Au début je ne faisait que l'ignorer mais à partir du moment où il me frappa, je l'attrapai et lui mis la raclée de sa vie sous les yeux de Forcas et d'une jeune elfe noire passant par là. Je mis du temps à me calmer, c'était comme si un feu brûlait à l'interieur de moi. Je me sentais bien en combattant amis je n'étais pas fier de mes actes.

Lorsque le nain reprit conscience, il n'était pas different vis-à-vis de moi, juste un peu plus méfiant. Lorsque je lui demandait pourquoi il haissait les orcs à ce point, il me répondit que c'était en raison d'un carnage qu'ils avaient perpétré dans plusieurs mines naines. Je l'emmenai alors de force en dehors de la ville et lui montra un orc d'un clan ennemi. Il parut surpris lorsque je le tua et me dis qu'il avait peut-être fait une erreur en me jugeant ainsi. Je ne sais pas si je lui ai vraiment fait changé d'avis sur les orcs, nous verrons bien comment il sera à notre prochaine rencontre.

Un nouveau jour se lève et un nouvel événement décevant est survenu. J'étais à Giran lorsque je vis sur la place de la ville un grand attroupement autour d'un homme qui se présenta sous le nom d'Harbor. Il était l'homme qui avait affiché une annonce disant que des monstres marins avaient envahis le port de giran. Nous étions un grand groupe de personne à avoir accepté d'aidé Harbor, dont Forcas et Nateus ainsi que Valsharess et l'autre elfe noire qui me vis combattre Gudrun. A croire qu'à chaque fois qu'elle se trouve non loin, je commet une erreur. Je la connais maintenant sous le nom de Naho.

Bref, il y avait pas mal de monde et Harbor nous guida en vitesse vers le port. Dès mon arrivé, je vis Harbor au combat contre un monstre aquatique mesurant au moins deux fois ma taille. Sans hésiter, je pris sa défense et, accompagné des autres, je tuais tous les monstres présent sur le port. C'est alors qu'une espèce de grand crocodile bipède vint à notre rencontre. Malgré sa grande taille et son corps puissamment bâti, il ne souhaitait pas combattre, il se contenta de pleurer ses frères morts au combat nous disant qu'il n'était venu que pour commercer avec les races terrestres. Je venait de commettre une faute impardonable, le meurtre d'innocents.

La grande créature plongea dans l'eau rejoindre les siens, me laissant dans mes pensées. Ce feu brûlant en moi, je l'ai encore senti. Il faut que je m'efforce de ne pas me laisser emporter par mes pulsions. Je commence à douter de moi-même, sur ma capacité à soigner ce monde de ses incompréhensions, de ses préjugées racistes, simplement basés sur les différences ou les peurs. J'ai moi-même été victime de ces incompréhensions avec Gudrun et j'en ai été l'instigateur aujourd'hui. Je ne suis peut-être pas celui qui changera ce monde après tout. Tout ce que je souhaite, c'est que l'on respecte les miens, si j'arrive à faire respecter ma propre race, alors j'arriverai sans doute à le faire avec les autres.

Un frère était sur le port et regardais le carnage qui y avait eu lieu, son nom était Kajik. J'allai le saluer et lui dis ce qu'il s'était passé. Mais ses paroles ne furent d'aucune aide pour moi. Tout au plus il me dit que j'aurai un jour mon moment de gloire mais après ce qu'il venait de se produire, la gloire n'était pas la priorité pour moi.

C'est alors que je revis cet humain aux armes brillantes que j'avais apperçut à Gludio lors de ma rencontre avec Nateus. Cet homme s'exprimait pour le moins étrangement, il communiquait par télépathie, étant muet il ne pouvais faire autrement. Il semblait bien jeune mais parlait avec sagesse. Ses mots furent d'un grand réconforts et me redonnèrent espoir. Je suis plus que décidé à me faire un nom dans ce monde et à montrer la voie pour que les guerres cessent enfin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Basch
Animateur
avatar

Nombre de messages : 1054
Age : 29
Localisation : Devant son PC (logique non ?)
Date d'inscription : 01/06/2007

MessageSujet: Re: {BG} Basch   Jeu 21 Juin - 16:19

J'arrive peut-être enfin à faire quelque chose de bien. Phénix a bien fait de me redonner espoir en moi-même. J'étais une nouvelle fois à Dion pour me reposer mais non loin j'entendais comme une dispute. Je m'approchai pour voir de quoi il retournais et je vis Valsharess avec un humain. Je me suis alors dis en moi-même que ce n'étais pas bon signe, les armes des deux personnes étaient sorties et vu comment Valsharess est avec les humains je me suis dis que ça allait mal finir si je n'intervenais pas. Je m'en suis donc mêler.

L'humain ne comprenais évidemment pas pourquoi l'elfe noire lui en voulait tant. En fait sa famille avait été assassinée par des humains et depuis ce jour elle voue une haine sans égale à toute l'humanité. Je pense que cette réaction est compréhensible lorsque l'on est jeune mais elle l'a dit elle-même : "Je ne suis plus une fillette", alors pourquoi continuer de haïr les humains? La conversation dura un bon bout de temps mais au final elle rangea son arme et même, elle tourna le dos à l'humain, elle qui était si méfiante. Il faut dire que ce jeune homme était plutôt agréable avec elle, héhé...un vrai dragueur en réalité. Elle fini même par nous donner son nom, moi qui ne le connaissais que de Forcas. J'ai alors demandé celui de l'humain. Il répondit qu'il avait perdu la mémoire et qu'il s'était renommé Lancil.

Hmpf...le lendemain il se passait ancore quelque chose à Dion. A croire que je ne pourrai jamais avoir de repos. Je fatigue de plus en plus et avec l'âge ça ne s'arrange pas. J'ai donc croisé deux personnes au centre de la ville. Premièrement un nain du nom de Kurt puis nous avons été rejoins par une jolie orc appelée Nakwaa. Voila un bon moment que je n'avait plus cotoyé de femmes. Héhé, je n'arrivai pas à décrocher mon regard de son corps aux endroits où son armure était déchirée.

J'ai cru que j'allai exploser en parlant avec eux. Je n'ai jamais à de conversations plus confuses que celle que l'on a eu. Les quiproquos et incompréhensions étaient innombrables et étaient dus notamment au fait que Kurt et Nakwaa ne connaissaient rien aux coutumes étrangères. Mais pourtant ils avaient l'air de bien s'entendre, là est bien la preuve que l'on peut tous vivre sans conflits causés par les différences. Encore faudrait-il être capable de le faire comprendre à tous le monde.

Les humains ont toujours été les gouvernants de ce monde, et partout où je vais, je ne vois que des soldats humains. Autrement dis, les humains aussi éprouvent une sorte de répulsion vis-à-vis des autres races, en tout cas le dirigeant actuel. Mon grand âge m'a forcé à réfléchir à tout cela et j'en suis arrivé à la conclusion que le dirrigeant actuel du royaume d'Aden n'est pas digne d'être là où il se trouve si il ne donne leur chance qu'aux membres de sa propre race. Je l'ai rencontré une fois durant mon exil, à première vue il peut sembler relativement sympathique mais il cache peut-être son jeu. Cela peut paraître prétentieux mais je trouve que je ferais un meilleur roi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Basch
Animateur
avatar

Nombre de messages : 1054
Age : 29
Localisation : Devant son PC (logique non ?)
Date d'inscription : 01/06/2007

MessageSujet: Re: {BG} Basch   Ven 22 Juin - 17:29

Je ne tient plus en place, je suis excité, le destin de tout mon peuple est en jeu et nous allons bientôt commencer notre révolution. J'espère seulement que le feu de Pa'agrio n'est pas en train de consumer mon âme et que je ne fais aucune erreur en agissant ainsi.

Après avoir bien étudié le royaume Adenien et ses habitants, l'heure était venu pour moi de retourner dans mon village chargé de connaissances et de sagesse. De plus, dernièrement mes forces commençaient à m'abandonner par manque de sommeil. Je suis donc également revenu dans mon village pour me perfectionner dans la voie du Tyrant.

Héhé, je me souviens qu'étant jeune j'avais déjà choisi cette voie en souvenir de mon père, l'un des plus puissant Tyrants de mon village. Mais maintenant, je poursuis la même voie mais pour une toute autre raison. Premièrement, la protection de mon village est en jeu et je n'ai pas le droit d'être faible, je ne tiens pas à ce que mes frères meurent à ma place pendant un combat comme ce fut le cas dans ma jeunesse pour la mission confiée par mon chef. Deuxièmement, la progression dans l'art du Khabart me permettra d'allonger mon espérance de vie et malgré mon âge, je serais toujours capable de combattre comme si j'avait 20 ans. Mes récentes pertes de force m'ont alerté sur le fait qu'il fallait que je progresse encore. Et avec ce qu'il se prépare, je doit être en pleine possession de mes moyens.

A mon retour au village donc, j'ai fait la connaissance de Loktar, un jeune mage qui m'a l'air plutôt prometteur. Il m'a affirmé que si un guerrier avait le courage de créer une nouvelle horde, il serait présent pour l'épauler. A ces mots j'ai tout de suite pris conscience que je n'étais pas seul à me soucier de l'avenir, ni le seul à penser que mon peuple serait capable de changer les choses. J'ai alors pris l'initiative de lui dire que je serais ce guerrier. Son regard resta terne mais il me dit qu'il serait dans ce cas mon bras droit pour la direction de la horde. Je suis à présent à la recherche de guerriers ayant le courage de nous suivre.

Je suis allé au temple de Pa'agrio pour prier pour mon peuple et je vis un jeune combattant qui venait de terminer son apprentissage. Je lui expliquai le pourquoi de ma venue, et évidemment, comme tous les jeunes guerriers, il était pressé de montrer sa valeur au combat. Il sera donc lui aussi l'un de ceux qui marcheront fièrement vers la gloire des orcs. Son nom est Gromash, encore jeune et inexpérimenté mais je sens qu'une véritable puissance sera à sa portée d'ici peu de temps. Encore quelques guerriers et la nouvelle horde pourra être créée.

Pour la gloire de mon peuple et l'avenir de ce monde, la horde est en marche !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Basch
Animateur
avatar

Nombre de messages : 1054
Age : 29
Localisation : Devant son PC (logique non ?)
Date d'inscription : 01/06/2007

MessageSujet: Re: {BG} Basch   Ven 29 Juin - 16:46

Ma vie prend un nouveau tournant. Non seulement la horde se voir renforcée pare l'arrivée d'une nouvelle combattante mais celle ci est de plus devenue ma compagne. Une ravissante créature répondant au nom d'Akroma, également moine de Pa'agrio. Dès que j'ai posé les yeux sur elle, j'ai été séduit. C'est tant mieux qu'elle fasse partie de la horde, elle sera toujours près de moi maintenant. C'est préférable, je pourrait ainsi la protéger. D'autant plus que mon peuple est peut-être en danger. Le roi est au courant de mes projet de fondation de la horde. Kajik a laissé échappé cette information par mégarde mais étrangement, l'humain me laisse faire. Ou alors il manque de prudence ou bien il se dit que je ne suis pas une menace pour lui. Quoiqu'il en soit, même découvert, je ne vais pas abandonner mes projets maintenant.

J'ai été à Giran afin de voir si les armures naines étaient d'aussi bonne qualité qu'on le dit. De ce que j'ai vu, j'ai pris conscience qu'il faudrait que je m'attire la sympathie de ces petits êtres, ils ont un talent fou pour ce qui est de la confection d'armure. Je vais essayer de revoir Kurt pour savoir si il serait capable de forger des protections de qualité. A notre dernière rencontre il m'avait l'air plus porté sur la bière que sur la métallurgie mais on peut toujours espérer.

Je dois moi aussi m'équipper, mais pour une vengeance personnelle. Un elfe noir a osé touché à ma belle, je ne peux pas le laisser en vie. Je ne connait pas son nom mais j'ai son visage en tête. Il était d'une puissance colossale, en quelques secondes il a vaincu Akroma. Il m'a également porté un coup et ça m'a suffit pour comprendre que c'était un combat vain si je ripostait. J'ai donc pris soin d'Akroma et je me suis juré de m'entrainer dans le but de pouvoir un jour prendre sa tête comme trophée.

J'ai trouvé deux nouvelles guerrières qui m'avaient l'air d'être très prometteuses : Kashann et Agakal. Toutes deux vont me permettre la création de la nouvelle horde. Nous sommes maintenant assez nombreux pour montrer la voie aux autres orcs. Nos rangs se renforceront plus rapidement maintenant que les orcs peuvent voir qu'il y a un bon nombre de combattants prêts à risquer leur vies pour leur peuple. Je dois également m'attarder à la recherche d'une certaine Nakwaa qui, d'après les dires de Kashann, voudraient elle aussi fonder une horde, elle a donc peut-être trouvé d'autres guerriers elle aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Basch
Animateur
avatar

Nombre de messages : 1054
Age : 29
Localisation : Devant son PC (logique non ?)
Date d'inscription : 01/06/2007

MessageSujet: Re: {BG} Basch   Mer 15 Aoû - 14:31

J'ai fait la rencontre de Madriel, une jeune humaine ignorant absolument tout du monde qui l'entoure. Elle vit dans un couvent depuis un très jeune âge, un couvent où l'on a pas cessé de lui mentir sur tout. J'ignore la raison de ces mensonges mais j'ai décidé de la prendre en main et de lui montrer tout ce qu'il y a de beau dans ce monde afin qu'elle décide de quitter définitivement son couvent et qu'elle puisse enfin vivre libre. D'après ce qu'elle a pu m'en dire, ce couvent lui fermait bien des portes sous peine d'être puni bien trop sévèrement à mon goût.

Je l'ai donc emmenée chez moi, dans le château de Schuttgart. Elle n'avait jamais vu la neige, ca me faisait plaisir qu'elle s'amuse comme ça. La joie fut de courte durée, Loktar arriva avec de mauvaises nouvelles. Un groupe de nains comptait se rebeller contre le nouveau souverain en place. Ils étaient une cinquantaine tout au plus et leur haine des orcs guidait leurs pas. J'étais sur le point d'ordonner un assaut pour nous débarrasser de ces gêneurs mais Madriel était très pacifiste, elle a lourdement insisté pour tenter de négocier, allant jusqu'à combattre Loktar dans un duel rituel pour montrer qu'elle pouvait être tenace. J'ai donc accepté à contre coeur, sachant que je l'envoyait peut-être à la mort.

Un long moment s'écoula, j'étais sur mon trône, la tête posée sur un bras, de plus en plus inquiet à chaque minute qui passait puis elle me revint enfin, en bonne santé et toute joyeuse. Loktar me fit part de ses compétences de négociatrice, elle avait réussi à nous avoir un traité d'alliance avec ces nains. En échange de notre protection, ils étaient prêts à nous fournir armes et armures. C'est bien plus que ce que j'attendait et j'en suis ravi. Je me suis attaché de plus en plus à Madriel, ma nature protectrice me forçant à prendre soin d'elle, allant jusqu'à la considérer comme ma fille.

C'est avec horreur que j'ai appris que son couvent avait été incendié alors qu'elle y était retourné quelques jours plus tôt. Immédiatement, je me suis déplacé à l'île parlante pour voir de moi-même ce qu'on m'avait rapporté. Le couvent avait été entièrement détruit mais il restait encore un espoir, un des témoins avait vu quelqu'un s'enfuir du couvent alors qu'il était en flammes. J'ai chercher sur toute l'île jusqu'à ce que mon espoir soit confirmé. Un morceau de la robe de Madriel était accroché à la branche d'un arbre. Le faisant renifler à Bahamut, il me guida droit à l'endroit où se trouvait Madriel. Il me fallu tout de même convaincre deux femmes que je ne représentais aucun danger pour la fillette avant de pouvoir la voir.

Dans un soucis de protection, nous sommes allé dans mon château en attendant d'en savoir plus sur l'identité de celui qui a engendré l'incendie. Elessar, voulant à tout prix prouver son innocence, était celui qui menait l'enquête. Il la mena fort bien, mais les nouvelles qu'il apporta me déplurent. Ineast, un humain cherchant Madriel et qui m'avait rendu visite quelques temps plus tôt était soupçonné d'avoir payé un elfe noir pour incendier le couvent. Il était au courant que Madriel devait revenir un jour au château, c'est pour ça que je demandai à Valsharess de l'héberger le temps que je mette la main sur Ineast. Ce n'est que peu de temps après que je réussi à le coincer alors qu'il chassait. Il a très vite parlé, seulement deux coups auront été nécessaire. Il m'a certifié que Madriel était une empoisonneuse, dont la mission était de tuer les dirrigeants de ce continent afin qu'une invasion puisse avoir lieu.

Ineast venait d'un autre continent, inconnu de la plupart des gens, où deux royaumes étaient en guerre. Lorsqu'Ineast fut envoyé, son royaume allait bientôt perdre la guerre et l'opposant ne se s'arrêterait pas à ce continent. Evidemment, je n'en cru pas un mot mais la description d'Ineast sur la méthode de Madriel ressemblait beaucoup à son comportement et me faisait douter. Je l'ai donc emmené au château de Goddard pour interrogatoire. Il faisait nuit mais Madriel se reveilla et demanda ma présence. Malgré une grande fatigue, je suis allé la voir, j'en profitai pour fouiller dans son sac et voir si elle possédait quelques poisons. Je ne trouvai rien, je fut un peu rassuré. Tombant de fatigue, je m'écroulai sur le lit de Madriel.

C'est durant cette nuit que l'on enleva Madriel. J'apprit plus tard que le ravisseur était Naial, que je soupçonnais d'être un tueur à gages. Il n'a d'ailleurs pas hésité à incendier un bâtiment de Goddard, sous risque de tuer certaines personnes afin de prendre la fuite. J'ai du me résoudre à le laisser partir pour sauver un enfant prisonnier de l'immeuble en feu. Ayant été bléssé, je n'ai eu d'autres choix que d'attendre des nouvelles de Madriel. Lorsque je repris un peu de forces, je me dirigea dans la chambre d'Ineast pour l'interroger. J'appris qu'il était en réalité le demi-frère de Madriel, et qu'il devait la tuer pour retrouver son honneur et sa place au sein de sa famille. Valsharess et moi avons reussi à le convaincre d'arrêter son entreprise. Il a annulé le contrat avec Ecthelion et Madriel est maintenant hors de danger.

Mais je dois faire payer Naial pour certaines choses, même s'il a voulu sauver Madriel. Il lui a menti, il est bel et bien assassin, Madriel me l'a confirmé. Il a profité de ses talents d'orateur et de la faiblesse de Madriel pour arriver à ses fins, je ne pourrai le tolérer. Mais il doit aussi payer pour l'incendie. Il peut vivre caché je trouverai un moyen de le faire sortir de sa cachette.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Basch
Animateur
avatar

Nombre de messages : 1054
Age : 29
Localisation : Devant son PC (logique non ?)
Date d'inscription : 01/06/2007

MessageSujet: Re: {BG} Basch   Sam 20 Oct - 11:10

J'ai reçu la visite de la souveraine d'un royaume que Kajik m'avait qualifié d'endormi. Nyx Drathir, accompagné de son général Ecthelion ainsi que de l'une des cause de cette visite, Baalbérith, un elfe noir dont j'avais demandé l'emprisonnement à Morganor après qu'il eu menacé Ineast de mort. Il était sorti de prison, soit-disant avait-il fait son temps. C'est accompagné d'une autre drow, dont j'appris plus tard qu'elle était soeur de Nyx, qu'il torturait un elfe, ne se cachant pas, en plein milieu de Dion. Prenant la défense du plus faible, je n'ai eu d'autres choix que de me battre contre eux deux. Ce que j'ignorais, c'était leur appartenance au clan dirrigeant Rune, et c'est ce qui me valut cette visite de Nyx.
Ce fut étonnant de la voir rester bien calme malgré ce que j'avais fait. Elle me dit qu'autrefois, elle était alliée des orcs.. cette phrase me laissa dans le doute. Kajik devait être celui dont elle parlait mais il ne cache pas sa grande méfiance envers les drows. Quoiqu'il en soit elle n'a promis aucune représailles envers Schuttgart, que ce soit de la peur ou l'espoir de me voir un jour à ses côtés.

J'ai appris l'existence d'un pouvoir sur les terres de la vallée des saints. Je n'y avait rencontré que des hommes-loups mais la visite de la souveraine des lieux me confirma que cette vallée était habitée. Astre est son nom, elle souhaitait visiter mon château.. après tout pourquoi pas, elle avait l'air bien aimable. Elle ressortit joyeuse de sa visite, c'est tant mieux. Ce fut mon tour de lui rendre visite par la suite. Les hommes-loups de son territoire, habituellement aggressifs, se tenaient tranquille en ma présence, malgré un regard que je qualifierai de désapprobateur à mon encontre.
Elle était en plein milieu de son désert.. hmm, un climat qui changeait radicalement de ce que je connais à Schuttgart. Elle était à la recherche de son mari, je ne lui ai pas parlé bien longtemps, le temps de lui promettre de retrouver son mari et elle avait disparu.

C'est à Giran que je la revis.. complètement différente. Il y avait foule sur la place de la ville, puis un soldat complètement affolé arriva en hurlant qu'une armée d'hommes-loups était aux portes de la ville. Ils étaient plusieurs centaines, et nous.. une dizaine de combattants si l'on ne compte pas les soldats. On a laissé la ville se faire prendre d'assaut alors que l'on creusait une brèche parmis ces bêtes pour nous permettre de fuir en direction d'Aden.
Sur le chemin, une...silhouette apparut, nous indiquant par des phrases en enigme le monastère du silence, une sorte de temple à la frontière est de la vallée des saints. On n'était pas certains de la signification de ces phrases mais il semblait qu'un pouvoir agissait sur l'esprit d'Astre et notre seul piste nous conduisait au monastère.

C'est après un long chemin à travers des salles remplies de gardiens des lieux que la silhouette apparut de nouveau. Elle se présenta comme étant le père d'Astre, Mankor. Une dague de cristal était posée au sol, le père d'Astre nous dit qu'il fallait briser la malédiction qui l'incombait avec cet outil. Sans doute la dague était-elle magique... Elle fut utilisée la première fois par Kajik au coeur de la vallée des saints sur une stèle. Cettte action eu l'effet d'un appât, Astre était là, attirée par la blessure faite à la vallée. Accompagnée de quelques uns de ses chiens, nous avons du la combattre. Elle finit par tomber, sa couronne fut brisée et une fois la dague enfoncée dans sa poitrine, la malédiction fut levée. Sa chevelure, qui était de venu rouge, redevint blonde comme avant, et sa folie cessa.
Satisfait d'avoir pu lui venir en aide, je la laissai se reposer..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Basch
Animateur
avatar

Nombre de messages : 1054
Age : 29
Localisation : Devant son PC (logique non ?)
Date d'inscription : 01/06/2007

MessageSujet: Re: {BG} Basch   Ven 7 Déc - 12:04

- Seigneur Basch, vous ne devriez pas jouer avec votre vie ainsi...
- Lache les je te dis, je m'échauffe à peine!

Le capitaine fit un signe de la tête à ses hommes, ils tirèrent alors une épaisse corde, levant ainsi, par un système de poulie, la lourde grille de l'arène en contrebas. Le seigneur orc était au centre de l'arène, regardant la grille se lever peu à peu. De longs grognements s'échappèrent de la cavité à présent dévoilée. Trois ours de près de deux fois la taille de l'orc en sortirent, la gueule grande ouverte, la bave coulant sur leur menton. Basch regarda le capitaine.

- Il est où le quatrième ?
- Je ne sais pas, peut-être n'a-t-il pas aussi faim que les autres.. où bien il a été dévoré par ses congénaires

L'orc haussa les épaules puis regarda les ours l'encercler, comme s'ils jaugeaient leur proie. L'un d'eux avait un lambeau de chair entre les dents, confirmant l'hypothèse du capitaine. S'en suivit un combat aussi rapide que violent. Les soldats regardaient leur roi éventrer le premier, puis priver le deuxième de ses yeux avant de l'égorger. Basch déposa alors ses armes au sol.

- Seigneur il vous en reste encore un!
- Je sais, mais je dois être prêt à tout, je combattrai le dernier sans armes

L'ours leva la patte au dessus de Basch, et la fit retomber lourdement en direction de sa tête. Faisant un pas de côté pour l'éviter, il contracta les muscles de son bras pour asséner un coup puissant sur la tempe de la bête. L'os explosa, et l'orc vit sa main s'enfoncer dans son crâne. Il l'extirpa alors, et l'ours, les yeux exorbités, s'effondra en poussant un dernier souffle.

- Bravo Seigneur Basch, belle démonstration! Mais avec le respect que je vous dois, je souhaiterai vous dire que votre inconscience...
- J'en ai fini avec ces entrainements! Cette fois je me sens prêt, je vais y aller
- Dois-je vous accompagner?
- Non, j'irai seul.. ne dis rien à Agakal, elle sait autant que moi que c'est dangereux. La légende veut que j'affronte mon pire ennemi durant ce rituel. Envoies seulement un messager les avertir de ma venue et de mes intentions.

C'est le lendemain, aux premières lueurs du jour, que l'orc s'éclipsa du château de Schuttgart, non sans jeter un dernier regard envers sa dulcinée encore endormie.

Le trajet pour se rendre dans son village natal était assez court, et de part sa maîtrise du Kabart, Basch était relativement rapide. Il ne lui fallu que quelques heures avant d'atteindre sa destination.
Les shamans du village étaient déjà prêts à l'accueillir. A son arrivée ils le conduisirent dans une petite pièce du temple de Pa'agrio. Basch entra, insouciant. L'air avait une légère odeur de souffre, c'est après avoir inhalé quelques bouffées de cet air qu'il remarqua que l'étoffe protégeant le bas du visage des shamans était trempée.
Faisant le lien avec cette odeur, il comprit qu'on lui faisait respirer une substance, sans doute pour le bon déroulement du rituel.
Il s'écroula soudainement, sombrant dans un profond sommeil.

C'est sur des terres âpres que l'orc s'éveilla, un désert aride l'entourait. Il se releva péniblement, se demandant où les shamans avaient trouvé un tel lieu en ce monde. Il regardait autour de lui, scrutant l'horizon, puis leva les yeux au ciel. Il faisait sombre, il n'y avait pas de soleil. L'air sentait le souffre et était lourd, pesant.
Un sifflement perça le calme du lieu, une boule d'energie fonça sur l'orc qui manqua de chuter en évitant le projectile. Il regarda alors d'où provenait l'attaque. Un orc se tenait devant lui, tout de noir vêtu, aussi grand et musclé que l'était Basch. Sa tête était couverte de bandeaux. Approchant la main de son visage il commença à retirer les tissus qui dissimulait son visage. Sa bouche était à présent découverte, il avait un sourire presque sadique sur les lèvres. Alors qu'il continuait de dérouler le bandeau, Basch s'empara de ses armes, se tenant prêt au combat, mais lorsqu'il regarda de nouveau ce mystérieux orc, les bandeaux étaient retiré...il avait les yeux de Basch, ses cheveux, son visage.. c'était Basch.
Un long silence.. d'abord surprit de voir ce reflet de lui-même, il restait bouche bé avant de demander :

- Qui es tu ?
- Ha! Là est le problème, tu ne te reconnais même pas! Sans cesse à lutter contre ton sang et tes pulsions alors que tu meurs d'envie de combattre! Tu es un orc, la plus puissante race de la création, la guerre est ta vie! Qui je suis? Je suis ce que tu devrais être depuis ta naissance!
- Je ne suis pas une machine à tuer...
- Le problème est bien là, tu ne l'es pas, moi je le suis, et je vais prendre ta place dans ton corps pour que cette vie ne soit pas perdue! Bats toi! Je n'aurai aucun honneur à tuer un ennemi ne se défendant pas, bien que ça ne me gêne pas.

Ce reflet sombre se lança alors sur Basch avec une vitesse peu commune. Déconcentré par le fait de combattre un homme ayant le même visage, il para les attaques comme il pu mais se vit rapidement blessé aux membres et tomba au sol. Son adversaire le regardait d'un air supérieur, comme un seigneur observe un de ses sujets.

- C'est maintenant que tu vas mourir, Basch..

Arme en main, ce reflet leva le bras au dessus de lui, et frappa d'un coup sec. En criant, Basch roula sur le côté, évitant le coup qui lui était porté. Les deux adversaires reprirent rapidement une position stable, se faisant face. Ils chargèrent de façon synchrone, préparant l'un et l'autre un coup terrible, dont l'efficacité déterminerai l'issue du combat...

- Basch? Basch?!
- Hmm..

L'orc s'éveilla lentement, un shaman était penché au dessus de lui, il posait un regard interrogateur sur lui. Basch fit un léger sourire.

- J'ai.. j'ai réussi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Basch
Animateur
avatar

Nombre de messages : 1054
Age : 29
Localisation : Devant son PC (logique non ?)
Date d'inscription : 01/06/2007

MessageSujet: Re: {BG} Basch   Jeu 22 Mai - 18:25

Basch était de retour au château de Schuttgart après une journée d'épreuves passées sur l'ile primaire, une ile pleine de créatures plus puissantes les unes que les autres. Le seigneur orc n'était pas clément avec lui même et c'est vers la plus imposante de ces créatures qu'il tournait son regard. Il n'étais pas seul dans cette aventure, Greybac l'accompagnait ainsi que Valsharess. Pourtant il se retrouvait seul face à ce monstre de plusieurs tonnes, ayant demandé à être seul pour ce combat. C'était une sorte de défi entre lui et Greybac, chacun leur tour ils allaient en tuer un.

Le monstre n'avait pas encore remarqué la présence des trois camarades, Basch se tenait derrière lui. Libérant son énergie dans son bras, c'est une boule de flammes qui s'échappa de son poing pour exploser sur l'une des pattes arrière de ce bipède, entravant ainsi ses déplacements. Le reptile chargea alors l'orc qui, confiant dans sa force brute et à juste titre, envoya sur sa mâchoire une série de poings enflammés, ne laissant aucune chance à l'animal qui s'effondra, brûlé sur toute la tête.

C'était donc le tour de Greybac de se battre en duel contre un autre de ces monstre. Il s'empara d'une lourde épée, plus grande encore que son porteur, comme le faisait Basch dans son jeune âge. Le combat fut long, bien plus long que celui de Basch, la résistance de l'orc était à toute épreuve, ce n'était pas par force qu'il gagnait, c'était à l'usure. Là où Basch mettait toute son énergie en peu de temps, Greybac faisait durer et était certain de gagner sans aucune blessure grave.

Il était peut-être temps pour le seigneur orc de reprendre ce qu'il avait commencé jeune. Son ancienne épée était toujours posée à côté de son trône, un souvenir de cette guerre qu'il avait faite, un souvenir de ses anciens compagnons morts pour lui, souvenir d'orcs courageux qu'il admirait. Il saisit la garde de cette épée, fit quelques passes d'arme puis descendit au sous sol du château, la lame sur l'épaule, dans la salle d'entrainement qu'il avait fait emménager.

Il fut surprit de recouvrer ses capacités d'antan assez rapidement, après tout c'est dans cet art qu'il avait été élevé. Contrairement à tous les autres, il est devenu Khavatari par choix, et non pas par sélection des shamans. A présent il aspirait à redevenir ce qu'il aurait du être, avec la force acquise dans la pratique du Kabart comme avantage pour rattraper le temps perdu.

Simple défi personnel ou bien parce qu'il a vécu seul de sa débrouillardise pendant des années, en tout cas il ne demandait d'aide à personne. Seul il était parvenu au rang de Grand Khavatari, reconnu par les shamans ainsi que Pa'agrio, seul il deviendra le guerrier qu'étaient avant lui ses anciens compagnons.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: {BG} Basch   

Revenir en haut Aller en bas
 
{BG} Basch
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Site bash ou pîste aux alentours de BORDEAUX
» ma sortie quad basch du 16.01.2011

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Phénix :: La Vie de Phénix :: Bibliothèque-
Sauter vers: