Phénix

Vous êtes sur le forum du serveur Phénix dédié à Lineage 2. Bienvenue à vous Invité, le staff espère que vous passerez de longues heures à vous amuser avec nous.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherArmurerieStaffMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [BG] Valsharess

Aller en bas 
AuteurMessage
Natacha



Nombre de messages : 178
Date d'inscription : 01/06/2007

MessageSujet: [BG] Valsharess   Dim 10 Juin - 21:18

Valsharess, jeune Drow née non loin du village des elfes noirs, était la fille cadette d’une famille dont le métier des armes était devenu avec les générations une véritable tradition ancestrale.

Son père, un habile guerrier passé maître dans le maniement de la double épée avait très tôt décidé d’enseigner cet art à ses enfants. Mais alors que son frère et sa sœur aînés se montraient très enthousiastes et très appliqués dans leur formation, la petite Valsharess, quant à elle, distraite, rêveuse, ne semblait guère être intéressée. Souvent au couché du soleil, elle s’enfuyait discrètement de la maison familiale afin d’aller se balader dans la campagne environnante. Parfois, des heures durant, elle s’asseyait au pied d’un arbre afin d’observer la lune ou les étoiles dans le ciel. Elle semblait véritablement fascinée par la nuit et ses mystères, mais un jour pour elle tout bascula….

La petite famille avait quelques mois auparavant emménager dans une nouvelle demeure non loin de la frontière séparant les territoires drows de ceux contrôlé par les humains. La lumière déclinant à l’horizon, comme à son habitude, Valsharess, alors à peine âgée de 89 ans, s’enfuit sans rien dire du domicile familial. Ayant atteint la colline aux herbes folles surplombant la maison, elle entendit un grondement sourd, les bruits d’une cavalcade. Cherchant d’où cela pouvait venir, elle se retourna. Des hurlements glauques et le cliquetis des armes brisèrent bien vite le calme paisible de cette nuit étoilée. Un combat faisait rage. Son père, sa mère, sa sœur, son frère luttaient dans un combat inégal contre une troupe d’humain lourdement armé.

Le spectacle qui s’offrit à elle, la marqua à tout jamais. Son frère fut le premier à tomber, suivi bien vite de sa mère et de son père. Sa sœur blessée, désarmée, traînée aux pieds de celui semblait être le chef, puis violée et lâchement exécutée. Sa maison pillée et incendiée. Elle eut un moment l’envie de se précipiter sur ces maudits humains, mais qu’aurait elle pu faire si ce n’est mourir également. Elle resta donc où elle était, impuissante, pleurant de rage, regardant sa famille périr, regardant ces barbares d’humains afin de graver leur visage dans sa mémoire.

Plusieurs heures s’étaient écoulées depuis le départ des humains lorsqu’elle se décida enfin à redescendre vers les ruines de ce qui fut sa maison. Elle se dirigea vers le corps inanimé de son père, le regarda un instant, ramassa ses épées et les levant péniblement à bout de bras vers le ciel, se jura de faire payer ceux qui avaient commis ce crime.

Ce quelle fit après avoir enterré sa famille et quitté cette terre maudite reste encore un mystère, mais lorsque bien des années plus tard elle réapparaît dans le village drow, la petite fille rêveuse qu’elle était jadis n’existe plus. Les armes de son père, elle a dû les vendre afin de survivre. Son équipement, son armure, ses armes, sont encore loin d’être les meilleures mais il est indéniable qu’elle a apprit à se servir d’une épée et qu’un jour comme son père elle fera danser ses lames devant cet humain à l’armure scintillante qui commandait cette bande armée ayant massacré sa famille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Natacha



Nombre de messages : 178
Date d'inscription : 01/06/2007

MessageSujet: Re: [BG] Valsharess   Ven 22 Juin - 22:44

Alors quelle s’entraînait non loin du village afin de tester le nouvel équipement quelle venait de s’acheter, un Elfe d’un age avancé s’approcha d’elle…

- Il y a des jours que je vous observe en cachette, jeune fille. Vous savez frapper fort, très fort même, mais il est une chose que de savoir frapper avec une épée, pourtant il en est une autre que de savoir la manier avec dextérité et précision afin de venir à bout d’un adversaire.

Quelque peu froissée par la remarque, Valsharess lui lançant un regard noir…

- Parce vous pensez savoir mieux faire vieil Elfe.

- Je le pense en effet ma petite

- Prouvez le moi dans ce cas, rétorqua t’elle aussi vite.

- Je n’ai pas d’arme sur moi, mais si vous le désirez vraiment retrouver moi, ici, demain à la même heure et je vous montrerai.

Valsharess arriva bien à l’avance le lendemain à son rendez-vous, certaine que l’étranger ne viendrait pas, mais à son grand étonnement le vieil Elfe était déjà la.

- Vous voilà mon enfant. Vous êtes à l’avance.

- Tous comme vous il me semble.

- En effet je voulais méditer un peu et rendre hommage à notre déesse Shilen avant votre arrivée, mais cela peut attendre.

Il avait un grand sac troué, comme mangé par le temps et les insectes. Il l’ouvrit lentement, en sortir une épée finement décorée d’or fin et la lança aux pieds de Valsharess, puis tout aussi calmement en sorti une seconde identique à la première.

- Prenez la, ainsi vous ne pourrez pas dire que mon arme était meilleure que la votre. Et maintenant en garde et montrez moi ce que vous savez faire.

Le combat ne dura que quelques instants à peine. Valsharess se retrouva bien vite au sol, désarmée, une lame tranchante sur la gorge, frustrée et furieuse. Elle était là, à la merci d’un homme quelle ne connaissait pas et qui aurait pu être son grand père.

- Comme je vous l’ai hier c’est tout un art de savoir habillement manier une épée et ça l’est encore plus de savoir en manier deux ensembles. Si vous le souhaitez je serai votre guide et je vous enseignerai ce que je sais.

Il retira la lame de sa gorge, lui tendit la main et l’aida à se relever.

Des semaines durant se levant à l’aube, se couchant avec le soleil, Valsharess suivi l’entraînement long et fastidieux du vieil Elfe.

Patiemment il lui fit oublier ce quelle avait appris jusque l’a, reprenant son enseignement à la base. Comment tenir correctement son arme, comment savoir la manier avec précision et fermeté, comment aussi savoir l’utiliser aussi bien de la main droite que de la gauche. Ton épée est le prolongement de ta main, répétait il souvent, elle fait partie de toi, elle ne fait qu’un avec ton corps, avec ton âme.

Un jour alors qu’elle arrivait au lieu de rendez vous pour son entraînement quotidien, quel fut pas son étonnement de ne trouver personne. Son professeur, cet homme étrange dont elle ne connaissait même pas le nom n’était pas la. Sur le rocher où il avait l’habitude de s’asseoir, elle remarqua un bout de parchemin avec quelques mots griffonnés dessus. On pouvait y lire :

« Ton entraînement touche maintenant à sa fin. Vas, parcours ce monde, entraîne toi autant que possible, laisse ta lame devenir une partie de toi-même et quand une année sera révolue revient en ce lieu, je t’y attendrai pour ton ultime cours. Et ensemble nous ferons danser nos lames pour le plus grande gloire de Shilen »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Natacha



Nombre de messages : 178
Date d'inscription : 01/06/2007

MessageSujet: Re: [BG] Valsharess   Dim 8 Juil - 17:09

La nuit était claire, pas le moindre nuage pour masquer le scintillement des étoiles. Une légère brise d’été caressait doucement le visage de Valsharess. Il y avait bien des années qu’elle n’avait plus ainsi observé le ciel nocturne, qu’elle ne s’était plus replongée dans les rêves de cette enfant dont elle se souvenait à peine. Était ce bien elle d’ailleurs ? Cela faisait si longtemps quelle en arrivait à en douter parfois.

Elle rassembla ses maigres biens, les enfuis précautionneusement dans un grand sac, puis se mis en route. Une fois encore elle quittait la terre qui l’avait vu naître, la terre de ses ancêtres Elle partait sans regrets afin d’accomplir la quête qu’elle s’était fixée. Une quête qui elle en était certaine la conduirait la ou jamais elle n’était allée, au cœur même des terres contrôlées par les humains, au cœur même de ce royaume d’Aden réputé si puissant et pour lequel elle n’avait que mépris. Des humains avaient détruit ses rêves de petite fille et maintenant elle comptait bien leur faire payer cher, très cher le prix de leurs actes passés.

Afin de quitter le territoire drow, la seule route terrestre possible était celle du Sud, c’est donc tout naturellement qu’elle prit cette direction. Dormant le plus souvent à la belle étoile ou dans des abris de fortune, ses pas la menèrent bientôt dans la cité de Gludio. C’était une petite ville humaine flanquée d’un château et qui verrouillait dans cette région la frontière nord du royaume Aden.

A peine arrivée en ces lieux elle fit la rencontre Forcas, un elfe rejeté par son peuple du fait de l’adoration qu’il vouait à la déesse Shilen, Basch, un fier guerrier orc peut être un peu trop sur de lui, Nateus un humain, soldat défenseur du royaume d’Aden et pour qui elle ne ressentit que méfiance et Phénix.

Personnage étrange que ce Phénix, humain d’apparence, sourd et muet, il semblait posséder certains dons que ne possèdent pas les autres humains. Plusieurs fois celui-ci croisa sa route comme si une étrange force avait décider d’unir pour un temps leurs destinées. Irritée de toujours le retrouver sur son chemin et de se sentir ainsi suivie, Valsharess se décida un jour à lui parler. Agressive comme à son habitude vis-à-vis des humains, quelle ne fut pas son étonnement de se retrouver face a une personne calme, sereine, douce, quelque peut en dehors de ce monde, décalée de l’image qu’elle se faisait de ce peuple quelle considérait comme barbare et méprisable. Cette nuit la, Phénix, lui avait raconter son histoire et sans doute ouvert une partie de son cœur car elle ressenti pour lui un profond sentiment de tristesse et de compassion. Un sentiment si puissant qu’elle préféra s’enfuir avant que les larmes ne rougissent ses yeux. Elle ne revit plus Phénix depuis ce jour, mais toujours troublée par ce qu’il lui avait peut être involontairement ressentir, elle n’a jamais cessé de penser à lui et de se demander ce qu’il était advenu lui. Un jour peut être leurs chemins se croiseront ils a nouveau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Natacha



Nombre de messages : 178
Date d'inscription : 01/06/2007

MessageSujet: Re: [BG] Valsharess   Sam 14 Juil - 16:01

Poursuivant ses recherches Valsharess repris sa route, vers l’est tout d’abord et la cité de Dion, puis plus au sud Gludin, mais elle ne trouvait rien. Pas la moindre petite piste pouvant la conduire à ceux dont le visage était à tout jamais gravé au plus profond de sa mémoire.

« Il me fait pousser plus a l’est » pensa t’elle

Ayant entendu parler de la riche cité de Giran, elle reprit le chemin du nord afin de rejoindre une fois encore Gludio et de la, bifurquer vers Dion et espérait elle Giran.

Giran, riche cité commerçante en plein cœur du territoire humain, se dressait devant elle.

« Nous y voila » dit elle en voyant les portes de la ville.

La grande cité, carrefour sans doute le plus important entre le sud et le nord, l’est et l’ouest, devait, du moins le pensait elle, être un lieu de rencontre ou une multitude de gens, de peuples devaient se retrouver. Où mieux que là, pourrait elle glaner des informations utiles afin de retrouver ceux quelle recherchait.

Cela faisait maintenant plusieurs semaines qu’elle explorait la cité, rodant dans les magasins d’arme, les tavernes, les temples lorsqu’elle remarqua une jeune elfe blanc. Elle semblait discrète et on ne peut plus distante vis-à-vis des gens qui l’entouraient, se tenant bien souvent à l’écart. Valsharess tenta bien une fois de lui parler, mais l’accueil quelle reçut ne faut guère chaleureux. Cet Elfe dont elle apprit le nom bien plus tard avait sans doute ses raisons aussi ne se formalisa t’elle donc pas trop de sa réaction. Mais elle avait tord …..

Cette même nuit alors quelle regagnait la guilde des Elfes Noirs, Valsharess surprit une conversation entre Niniel et un autre jeune Elfe se faisant appeler Nelfe. Elle ne comprit pas de suite de quoi il parlait jusqu’au moment ou ils firent allusion à son nom, Valsharess, un nom noble disaient ils. Incontestablement il parlait d’elle en des propos peu élogieux….. Sa tête, voila donc ce que voulaient ces Elfes, sa tête et sans doute celles de tous les Drows pour les offrir à leur déesse. Ainsi donc les vieilles rancunes dont son père lui avait parler quand elle était encore toute petite, existaient encore. Valsharess compris qu’une autre menace planait sur son peuple et qu’un jour elle aurait sans doute à combattre ces Elfes. Mais pour l’heure, elle était seule et ne savait que prévenir les Drows quelle connaissait de cette menace
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Natacha



Nombre de messages : 178
Date d'inscription : 01/06/2007

MessageSujet: Re: [BG] Valsharess   Mar 25 Déc - 13:51

Le soleil rougeoyant de l’aube naissante commençait à peine à dispenser ses rayons sur la petite vallée perdue, Valsharess avançait lentement vers cette petite maison qu’il y a bien des années elle avait quittée. Que de souvenirs et d’émotions de revenir enfin en ses lieux après tant d’années. La boucle enfin était bouclée, elle revenait la tête haute sur la terre de son enfance. Les herbes folles avaient poussé, la nature avait repris ses droits mais l’endroit en fin de compte n’avait guère changé.

Elle se souvenait des bons moments passés ici, de ces joies, de ces pleurs, de cette petite fille fascinée par les étoiles du ciel, de cette journée fatidique ou elle avait tout perdu. De cette journée qui avait changer sa vie et fait d’elle ce qu’elle était maintenant.

Elle resta la silencieuse un long moment à regarder ce qui jadis fut son univers puis se dirigea vers la petite colline surplombant la minuscule vallée. Les quatre petits monticules de pierre qu’elle avait bâti de ses mains d’enfant étaient encore la. A demi recouvert de mousse et d’herbe, le temps et l’isolement les avaient conservé. Tour à tour elle nettoya chacun d’entre eux, puis ayant cueilli quelques fleurs sauvages, vint les déposer à leur pied. Sa famille reposait la à tous jamais.

Elle sorti ses épées et les planta aux pieds de la tombe de son père avant de s’agenouiller.

« Bonjour père, c’est moi, A’anon, ta petite reine comme tu aimais m’appeler, ta Valsharess, car tel est le nom que j’ai choisi de porter en souvenir de toi. Comme tu vois, je suis enfin revenue. Je sais que j’aurais sans doute du le faire plus tôt, mais il m’était difficile de revenir, ma peine et ma colère étaient encore bien trop grandes. J’ai suivi tes pas, j’ai appris à manier les doubles épées et aujourd’hui il est temps pour moi de passer l’ultime épreuve. J’ai appris à faire danser mes lames comme jadis toi-même tu le faisais. Bientôt je l’espère, j’attendrai le summum de cet art et pourrai me représenter fièrement devant toi. »

« Je devais venir te rendre cet hommage et te dire qu’enfin maman, Dalnil, Gareth, et toi pouviez reposer en paix, votre assassin est mort. J’y ai mis du temps mais j’ai fini par le retrouver et aujourd’hui sa tête orne mon trône. …… Tu as bien entendu, père, mon trône, car aujourd’hui celle que, affectueusement, tu appelais « petite reine » gouverne la grande cite de Goddard et cette fois ce sont les humains qui ont à obéir à mes lois. »

« Peut être ais je négligé les voies de Shilen, peut être ais je dévié de la route qu’elle nous à tracé et devant toi je m’excuse auprès d’elle en espérant son pardon, mais il est vrai que bien des choses ont changés et que je n’ai pas toujours eu le choix. J’espère qu’elle m’accordera ce pardon que je lui implore, car j’ai toujours essayé d’œuvrer pour le bien de notre peuple, afin de lui rendre la place qu’il mérite en ce monde. »

Elle se releva, repris ces épées en main puis se mit à faire danser ses lames en l’honneur de son père.

« Je n’ai plus rien à apprendre en tant que danseuse des lames comme tu peux le voir. L’ultime épreuve maintenant est de devenir une danseuse spectrale. Je ne sais ce qui m’attend, ni quelle épreuves je devrai passer mais lorsque je me représenterai devant toi, j’ose espérer les avoir passées avec succès. »


La lune était déjà haute dans le ciel, mais Valsharess semblait bien incapable de trouver le sommeil. Elle se releva et sortit de la petite maison, pensant que l’air frais de la nuit lui permettrait de s’endormir enfin. Elle marcha un peu au hasard, perdue dans le flot de ses souvenirs, puis ayant dépassé les tombes de sa famille, s’arrêta. Elle fronça les sourcils. Le vent semblait souffler au loin, mais stoppait sa course à quelques pas devant elle. Une étrange sensation venait de l’envahir, comme s’il y avait une présence dans son dos. Elle se retourna, vivement, cherchant des yeux la possible personne qui serait dans les parages. Le souffle coupé, elle fit un pas en arrière en apercevant, devant elle, des ombres indistinctes flotter au-dessus des sépultures. Un instant elle regarda ses ombres, comme paralysée par cette apparition, puis se ressaisissant, elle s’avança pour mieux voir. Son cœur se mis à battre à tous rompre dans sa poitrine, ses spectres semblaient être sa famille, vivante, frissonnante.

Elle s’approcha de plus en plus près d’eux, si bouleversée qu’elle ne se sentait même pas bouger ses jambes. Leurs traits étaient si parfaits, vu de près, ça ne faisait aucun doute. Elle tendit la main vers sa mère, souhaitant la toucher, mais le spectre semblait reculer, comme un arc-en-ciel vers lequel on marche. Elle laissa retomber son bras, déçue, ses rêves de résurrections envolés, et se contenta de les regarder.

Plusieurs heures s’étaient écoulées, lorsqu’elle sentit le soleil dans son dos et le temps qu’elle tourne la tête pour s’assurer que le jour venait, les fantômes avaient disparu.

Elle passa la journée à regarder les paysages autour d’elle, s’efforçant de raviver nombre de souvenirs, se demandant également, elle n’avait pas rêvé.

Et l’obscurité tomba à nouveau et comme la nuit précédente, elle réussi pas à trouver le sommeil. Elle retourna dehors, au hasard, espérant tout au fond d’elle retrouver les quatre spectres. Ils semblaient plus vivants, plus vrais que la veille, mais elle n’essaya plus de les toucher. Elle regardait chacun de leurs visages, tournant et retournant dans sa tête les souvenirs liés à chacun d’eux. Elle avait l’impression de revivre son enfance, de tout pouvoir recommencer…

Cela faisait maintenant deux semaines qu’elle était revenue au pays. La maisonnette avait retrouvé un aspect plus convivial, une certaine splendeur surgit d’un lointain passé. Il y avait si longtemps, que A’anon ne s’était plus sentie si calme, si sereine. Chaque nuit, elle retournait regarder les fantômes de son passé. Les jours passant, ceux-ci semblaient recouvrer peu à peu leur vitalité et depuis quelques jours ils s’étaient même mis a parler entre eux… Mais quelque chose la troublait, il y avait quelque chose maléfique dans leur propos. Qu’importait après tout. Elle avait l’impression de retrouver sa famille et c’est tout ce qui comptait. Même la méchanceté des paroles de son frère à son encontre la nuit précédente était passée dans son esprit sans l’offusquer.

Cela aurait pu durer éternellement, mais une nuit, lorsqu’elle arriva près des tombes, elle eut l’impression désagréable que les spectres de son passé l’attendaient. Leurs visages avaient changés, ils étaient devenu si froid, emprunt de haine et de colère. Son père était au-devant des autres, à la main il tenait les lames, celles la même qu’il avait si souvent fait danser pour lui faire plaisir. Elle marqua un arrêt, stupéfaite, puis se décida malgré tout à avancer vers lui. A son approche, son père brandit bien haut ses épées et les fit danser, un sourire maléfique se dessinait sur son visage. Elle prit machinalement les siennes. Le spectre partit dans un rire sadique qui blessa le cœur de la drow et fondit sur elle. Elle para par réflexe et fut surprise d’entendre le bruit des lames s’entrechoquer, alors qu’auparavant elle ne savait toucher ses pairs. Un combat commença dans lequel elle se contentait de parer les assauts de plus en plus violents de son père, mais une autre bataille faisait rage également dans son esprit. D’un côté, si elle continuait à ne faire que parer à l’infini, ses forces s’épuiseraient et elle finirait par succomber, de l’autre, si elle attaquait, elle risquait de perdre une seconde fois ceux qu’elle aimait tant.

Après de longues minutes d’un combat intérieur insoutenable, les larmes commencèrent à rouler sur ses joues, alors qu’elle se décidait à passer à l’offensive. Ripostant aux attaques de son père avec de plus en plus de hargne et de violence, elle finit par le désarmer. Le visage triste elle vit que celui qui avait été son modèle, était sa merci. Elle hésita une seconde…. « Pardonne moi père »…. Ses épées venaient de transpercer ce père surgit d’outre tombe. Le spectre s’évanouit lentement, suivi par ceux du reste de sa famille. Elle tomba à genoux, tremblante, la poitrine secouée par les sanglots.

Une voix douce, tendre, résonna derrière elle, mais elle ne trouva pas la force de se retourner. Elle ferma les yeux pour l’écouter, essayer peut-être de l’identifier.

« Bravo, ma douce… Je suis si fier de toi… Cette nuit tu as prouvé ta valeur. A’Anon, ma petite Reine, je n’ai jamais douté de toi. Cette nuit, tu as montré que tu étais digne de l’estime que l’on te porte. Tu as appris à manier les épées encore mieux que moi et tu as su faire un choix difficile en fonction de ce qui est bon pour toi, sans te laisser berner par les apparences… »

Valsharess tourna la tête vers lui. Il avait l’air si rayonnant. Lui souriant tendrement, il s’inclina en signe de respect… Et sa voix résonna au fond du cœur de sa fille : « Tu es digne du nom de Danseuse Spectacle.. ». Elle eut à peine le temps de lui rendre son sourire que la vision commença à disparaître avec les premiers rayons du soleil.

« Nous nous retrouverons un jour ma fille, mais d’ici la je te souhaite une vie heureuse… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [BG] Valsharess   

Revenir en haut Aller en bas
 
[BG] Valsharess
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Phénix :: La Vie de Phénix :: Bibliothèque-
Sauter vers: