Phénix

Vous êtes sur le forum du serveur Phénix dédié à Lineage 2. Bienvenue à vous Invité, le staff espère que vous passerez de longues heures à vous amuser avec nous.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherArmurerieStaffMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [BG] Cristalline

Aller en bas 
AuteurMessage
Stefyron

avatar

Nombre de messages : 210
Date d'inscription : 01/06/2007

MessageSujet: [BG] Cristalline   Jeu 10 Avr - 19:51

Elle était épuisée et les larmes roulaient par centaines sur son visage crispé de douleur. Elle regardait autour d’elle, sa solitude, son enfer à elle seule. Elle vivait à l’écart du village alors personne ne l’entendait crier, à intervalles réguliers. Peut-être même personne ne se souvenait qu’elle était enceinte.
Enfin, le dernier effort. Enfin son enfant était née. Elle la prit dans ses bras, coupant le cordon, et la serra contre elle. D’instinct, le bébé se mit à téter alors que sa mère tournait de l’œil. Ca avait été trop dur, elle n’avait pas pu. Elle se sentait aspirée, loin de chez elle, et un sourire béat s’afficha sur sa figure. Le nourrisson s’endormit sur le ventre de sa mère, alors qu’elle mourait lentement.


« Tu es là ? C’est moi, Amily. Ouvre ! » La fille du forgeron du village frappait à la porte, sans réponse. Elle finit par entrer d’elle-même et, voyant son amie morte et son enfant sur elle, elle hurla.
Elle avait été chercher de l’aide. Déjà deux nains transportaient la femme décédée.
« Attendez ! » Amily s’approcha et défit le collier de son amie, un collier magnifique, agrémenté de pièces de cristal. Ensuite elle leur fit signe qu’ils pouvaient se retirer, et elle s’approcha du bébé. Elle était allongée, ses grands yeux ouverts fixaient le visage d’Amily au-dessus d’elle. Et Amily sourit. Elle la prit dans ses bras et l’amena chez elle, la lava, lui passa des vêtements de bébé. Elle était ravissante, et si petite. Amily ne la lâchait plus, et faisait sans cesse attention, comme si elle avait peur de la casser. Elle alla la montrer à son père, lui dit qu’elle voulait s’en occuper. Agréablement surpris, il lui dit qu’elle faisait ce qu’elle voulait, et que si elle voulait il pourrait apprendre à la petite le métier de forgeron. Rayonnante, Amily alla voir ses amies, une par une, pour leur montrer la petite fille qu’elle avait, à cause du collier de sa mère, appelée Cristalline.

« Mamaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaan ? » Sa mère adoptive, Amily, cria d’une autre pièce. « Oui mon trésor ? » « J’vais voir ton papa. » « Fais bien attention ! » « Oui maman »
Cristalline savait qu’Amily n’était pas sa mère, mais dans la mesure où elle s’occupait d’elle depuis sa naissance, pour elle c’était pareil. Elle se dirigea vers la forge. Elle était fascinée par le bruit du métal frappé, l’odeur du feu, les étincelles, tout.
« Bonjour Cristalline ! Attentioooon ! » Elle s’écarta juste à temps alors qu’il se retournait brusquement pour plonger une épée finie dans l’eau où elle refroidit en sifflant, provoquant un nuage de vapeur. Un grand sourire s’afficha sur le visage encore un peu enfantin de Cristalline. « Bonjour grand-père. » Elle alla s’asseoir dans un petit coin, le même que d’habitude, sur une grande caisse, et se mit à observer le forgeron, comme d’habitude. Cela lui suffisait, à elle, pour avoir une journée parfaite. L’aube venait à peine de se lever, l’aide du forgeron arriverait dans environ une heure.
« Ben, il vient pas, ton ami ? » Le forgeron fronça les sourcils et alla regarder dehors. De fait, Altran n’arrivait pas. « Tu peux aller voir chez lui s’il te plait ? » « Voui ! » Elle sauta à bas de sa caisse et alla gaiement vers la maison connue d’Altran. Elle frappa à la jolie porte de bois. La femme d’Altran lui ouvrit. « Ah, Cristalline, c’est toi. Tu viens voir si Altran arrive ? Je suis désolée mais il est malade, il ne pourra pas aider ton grand-père de toute la semaine. » « Ah, d’accord, merci ! Au revoiiiiiiiiiir. » Elle retourna à la forge et expliqua à son grand-père.
« Ah, c’est très ennuyeux… J’avais besoin de lui aujourd’hui. » Il regarda sa petite-fille de haut en bas, un sourcil haussé, comme s’il l’évaluait. Il inspira. « Viens, Cristalline, je vais te montrer… Là, tien le marteau comme ça, voila, le fer doit être bien rouge, tu sais… »
Toute la semaine, il lui apprenait de plus en plus, stupéfait qu’elle comprenne si vite et retienne tant. Au retour d’Altran, il voulut lui montrer combien Cristalline était douée.
« Répare cette épée, Cristalline, tu veux ? » Elle acquiesça et prit les deux bouts de l’épée qu’Altran lui tendait. Elle mit les bouts dans le feu alors qu’elle prenait ce dont elle avait besoin.
Elle frappait le fer avec précision, avec juste la force qu’il fallait, et quand elle eut finit l’arme était comme neuve. Altran la complimenta et bientôt ils furent trois à travailler à la forge. Amily était extrêmement fière de sa douce Cristalline.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[BG] Cristalline
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Phénix :: La Vie de Phénix :: Bibliothèque-
Sauter vers: