Phénix

Vous êtes sur le forum du serveur Phénix dédié à Lineage 2. Bienvenue à vous Invité, le staff espère que vous passerez de longues heures à vous amuser avec nous.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherArmurerieStaffMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [BG] L'an 0 (Naissance du Phénix)

Aller en bas 
AuteurMessage
Nyx
..:: Admin Fondatrice ::..
avatar

Nombre de messages : 1105
Age : 30
Localisation : Quelque part entre les cendres et le feu...
Date d'inscription : 29/05/2007

MessageSujet: [BG] L'an 0 (Naissance du Phénix)   Dim 10 Juin - 17:38

(BG Officiel plus suite du RP de Phénix)


La Genèse

L’histoire que je suis sur le point de vous raconter a trait à ceux que nous appelons Dieux. Écoutez attentivement ceci est l’histoire véridique...
Il y a bien longtemps, en un temps avant l’histoire, il n’y avait qu’un globe sur lequel toute création était mélangée. N’ayant aucun point de comparaison, le globe était grand et petit, ténébreux et lumineux, tout et rien.
Durant cent millions d’années, le globe commença à se développer et deux forces commencèrent à s’y former. Tandis qu’elles grandissaient, les forces développèrent conscience et ego et se distinguèrent en Lumière et Obscurité. La Lumière prit la forme d’une femme et prit pour nom Einhasad. L’Obscurité, elle, prit la forme d’un homme et se choisit le nom de Gran Kain. Ces deux êtres marquèrent le commencement de l’univers entier, et le début de tout ce que nous connaissons aujourd’hui.
Einhasad et Gran Kain mirent leur force en commun pour faire éclater le globe. Ce faisant, le globe fut brisé en myriade de morceaux de toutes sortes. Quelques morceaux s’élevèrent pour devenir le Ciel, d’autres tombèrent pour former la Terre. Entre Ciel et Terre il y eut l’eau, et quelques parties s’élevèrent pour former les Pays.
L’esprit du globe, appelé Ether, fut également brisé lors de la rupture du globe. Ceci transforma les divers animaux et plantes en êtres vivants. Les "créatures de la genèse" furent constituées à partir de cet esprit, et les Géants en étaient la meilleure espèce. Ils furent connus sous le nom des Sages, tant leur intelligence était grande et leurs corps puissants. Les actes d’Einhasad et Gran Kain ayant créé leur vie et leur monde, les Géants promirent de garder foi en eux. Einhasad et Gran Kain, satisfaits des Géants, les nommèrent maîtres de toutes créatures vivantes. Tout ceci se passait avant que Mort et Paradis n’existent.
Einhasad et Gran Kain donnèrent naissance à beaucoup d’enfants dieux. Les cinq premiers furent investis de pouvoirs sur la Terre. La plus âgée des filles, Shilen, eu la responsabilité de l’eau. Le plus âgé des fils, Paagrio, reçu l’autorité sur le feu tandis que la deuxième fille, Maphr, obtint le pouvoir sur la terre. Le deuxième fils, Sayha, devint le maître du vent. Pour la plus jeune, Eva, il n’y eut plus aucun éléments, aussi créa-t-elle la Poésie et la Musique. Tandis que les autres dieux étaient occupés avec leurs responsabilités, Eva écrivait de la poésie et la mettait en musique. C’est ainsi que commença l’Ère des Dieux et il n’existait aucun endroit sur Terre qui ne fut pas connu des Dieux.

_________________
Quand tu entends les corbeaux, allonges toi sur le lit de la Mort car elle sera douce...


Dernière édition par Nyx le Jeu 29 Mai - 3:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://phenix.keuf.net
Nyx
..:: Admin Fondatrice ::..
avatar

Nombre de messages : 1105
Age : 30
Localisation : Quelque part entre les cendres et le feu...
Date d'inscription : 29/05/2007

MessageSujet: Re: [BG] L'an 0 (Naissance du Phénix)   Dim 10 Juin - 17:39

Les Races

Einhasad, déesse de la Création, créa des formes en utilisant son propre esprit. Ses enfants usèrent de leurs propres puissances pour insuffler la vie à ces formes.
Shilen instilla l’esprit de l’eau dans la première forme. C’est ainsi que la races des Elfes fut crée.
Paagrio instilla l’esprit du feu dans la deuxième forme. C’est ainsi que la race des Orcs fut créée.
Maphr instilla l’esprit de la terre dans la troisième forme. C’est ainsi que la race des Nains fut créée.
Sayha instilla l’esprit du vent dans la quatrième forme. C’est ainsi que la race des Arteias fut créée.
Gran Kain était le dieu de la Destruction. Voyant le travail d’Einhasad, il devint curieux et jaloux. Il imita Einhasad et créa une forme à sa propre image. Il alla ensuite voir Shilen, leur fille plus âgée, et lui demanda d’instiller l’esprit de l’eau dans la forme. Shilen en fut très étonnée et dit "Père, pourquoi voulez-vous faire une telle chose ? Einhasad, ma mère, est responsable de la création. Ne convoitez pas ce travail qui n’est pas le vôtre. Une créature qui recevrait la vie du dieu de la Destruction n’apporterait que désastre."
Mais Gran Kain ne voulait pas laisser tomber. Après moult cajoleries et persuasion, il obtint finalement le consentement de Shilen.
"Très bien, je le ferai. Mais j’ai déjà donné l’esprit de l’eau à ma mère. Ainsi la seule chose que je puis vous donner sont les restes." Shilen donna l’esprit de l’eau stagnante et putréfiée à Gran Kain. Gran Kain l’accepta avec joie.
Cependant, Gran Kain estimait qu’il n’était pas suffisant de ne donner qu’un seul esprit à sa créature. Il alla donc voir Paagrio, son fils plus âgé. Comme Shilen, Paagrio avertit également son père. Cependant, il ne put dire non à Gran Kain. Ainsi il donna l’esprit du feu mourant à Gran Kain.
Gran Kain l’accepta avec joie.
Les larmes aux yeux, Maphr tenta aussi de supplier son père, mais finit par lui donner l’esprit de la terre stérile et souillée. Sayha, à son tour, donna à son père l’esprit du vent sauvage et violent.
Satisfait, Gran Kain prit tout ce qu’on lui avait donné et cria "Regardez la créature que je suis en train de faire ! Regardez ceux qui sont nés de l’esprit de l’eau, de l’esprit du feu, de l’esprit de la terre et de l’esprit du vent. Ils seront plus forts et plus sages que les géants ! Ils régneront sur le monde !"
Interpellant le monde entier avec fierté, Gran Kain instilla les esprits dans les créatures créées à sa propre image. Cependant, le résultat fut terrible. Ses créatures étaient faibles, stupides, laides, et lâches. Tous les autres dieux dédaignèrent les créatures de Gran Kain. Submergé de honte, Gran Kain abandonna ses créatures et alla se cacher pour un temps. Ces créatures furent appelées les humains.
La race des Elfes était sage et avait utiliser la magie. Mais ils étaient moins sages que les Géants. Par conséquent, les géants leur laissèrent le soin de s’occuper de la politique et de la magie.
La race des Orcs était forte. Ils possédaient une force inépuisable et une grande volonté. Cependant, ils n’étaient pas aussi forts que des Géants. Par conséquent, les Géants leur laissèrent s’occuper de la guerre.
La race des Nains était habile. Ils étaient bons ingénieurs, mathématiciens hors pair et excellaient dans la construction. Les Géants leur permirent de s’occuper des banques et de l’artisanat.
La race ailée des Arteias était affectueuse et possédait une curiosité hors du commun. Les Géants voulurent les capturer et les emprisonner. Mais dès qu’un Arteia fut enfermé dans une cage, il perdit rapidement sa force et mourut. Les Géants n’eurent d’autres choix que de permettre aux Arteias de voler librement. Ils visitèrent la ville des Géants pour leur donner des nouvelles des autres régions du monde.
Les humains ne pouvaient rien faire de bien et devinrent ainsi les esclaves des Géants, faisant toutes les sortes de tâches ingrates. La vie des humains n’était pas meilleure que celle des animaux.

_________________
Quand tu entends les corbeaux, allonges toi sur le lit de la Mort car elle sera douce...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://phenix.keuf.net
Nyx
..:: Admin Fondatrice ::..
avatar

Nombre de messages : 1105
Age : 30
Localisation : Quelque part entre les cendres et le feu...
Date d'inscription : 29/05/2007

MessageSujet: Re: [BG] L'an 0 (Naissance du Phénix)   Dim 10 Juin - 17:39

La Guerre des Dieux

Gran Kain était un dieu libre et sans inhibition. Cependant, il commit une énorme erreur en séduisant Shilen, sa fille aînée. Ils eurent une liaison, en se cachant d'Einhasad, jusqu'à ce que Shilen tombe enceinte. Quand Einhasad compris, elle devint folle de rage. Dépouillant sa fille de sa position de déesse des eaux, Einhasad prononça le bannissement du continent de Shilen. Gran Kain se tint en retrait des évènement, et Shilen dut faire face seule à son destin.

Enceinte, Shilen pris la fuite vers l'Est. Au plus profond d'une sombre forêt, elle accoucha finalement, maudissant Einhasad et Gran Kain à chaque douleur de son lancinant labeur.

Les enfants nés du douloureux accouchement de Shilen portaient la marque du désespoir et de la colère de ses malédictions et devint des démons. Parmi eux, les plus fortes créatures furent appelées Dragons.

Il y eut un total de six dragons nés des malédictions à l'encontre des dieux. Shilen était submergée par sa colère envers Einhasad qui l'avait bannie et Gran Kain qui l'avait séduite puis abandonnée. Rassemblant ses enfants, elle créa une armée pour punir les dieux.

Les dragons les plus puissants reçurent l'ordre de se placer à l'avant de l'armée de démons pour se battre contre les dieux. Entendant ceci, Aulakiria, le dragon de la lumière, observa Shilen de ses yeux tristes et parla.

"Mère, tu ne sais pas ce que tu fais. Veux-tu réellement la destruction des dieux ? Veux-tu vraiment que ton père, ta mère et le reste des tiens tombent au combat dans des mares de leur propre sang ?"

Sa requête n'eu aucun effet sur les plans de Shilen.

Finalement, les démons envahirent le palais où vivaient les dieux, et une bataille féroce commença. Les six dragons détruirent tout ce qui se trouvait dans le palais. Même les dieux furent intimidés par l'incroyable puissance des dragons. La bataille semblait destinée à ne jamais prendre fin. Pourtant, si la guerre ne cessait pas, le monde disparaîtrait, et tous les êtres vivants seraient annihilés.

D'innombrables messagers des dieux et des démons furent détruits ou disparurent. Chaque jour n'était que tonnerre et foudre, de puissantes forces se combattant violemment dans le ciel. Les géants et les autres créatures vivantes sur la terre tremblaient en voyant la terrible guerre se déroulant dans les cieux.

La terrible bataille se poursuivit de nombreuses années, et finalement l'équilibre se rompit en faveur d'un camp. Malgré leurs nombreuses blessures, Einhasad et Gran Kain disposaient d'un pouvoir plus puissant et détruisirent de nombreux démons.

Les dragons continuèrent à se battre, bien que sérieusement blessés et couverts de cicatrices. Leur fatigue se fit ressentir de plus en plus. Au bout d'un temps, il apparut que la guerre finirait par se terminer avec l'extermination de l'armée de Shilen. Sur la fin, les dragons étendirent leurs ailes et s'enfuirent vers la terre. Les démons survivant les suivirent. Les dieux voulurent détruire l'armée en retraite, mais à cause de leurs propres blessures, tout ce qu'ils purent faire était de rester à observer le départ des dragons et des démons.

Cependant, alors que les enfants de Shilen mourraient les uns après les autres et perdaient la guerre, elle ne put supporter sa tristesse. Elle créa les enfers et y régna.

_________________
Quand tu entends les corbeaux, allonges toi sur le lit de la Mort car elle sera douce...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://phenix.keuf.net
Nyx
..:: Admin Fondatrice ::..
avatar

Nombre de messages : 1105
Age : 30
Localisation : Quelque part entre les cendres et le feu...
Date d'inscription : 29/05/2007

MessageSujet: Re: [BG] L'an 0 (Naissance du Phénix)   Dim 10 Juin - 17:41

Le grand déluge

Après que Shilen fut partie, Eva hérita de l'autorité nécessaire pour contrôler l'eau. Mais Eva était d'une nature timide et après avoir été témoin de la terrible défaite de sa soeur aînée et de la guerre entre les dieux, elle était devenue encore plus craintive. Afin d'éviter la lourde responsabilité qui devait l'incomber, elle creusa un tunnel au fond d'un lac et s'y cacha.
Sans déesse pour les contrôler, les esprits de l'eau était laissés à l'abandon et commencèrent à errer au hasard. Beaucoup trop d'eau s'accumula dans une région et forma un énorme marais. L'eau ne coula pas du tout à un autre endroit qui se transforma en désert. Au cours du temps, des parties du continent s'enfoncèrent soudainement dans les eaux ou alors une nouvelle île apparue comme surgie de nulle part. En certain lieux, il plu jour et nuit jusqu'à ce que tout sauf les sommets des plus hautes montagnes soit submergé.
Sur chaque parcelle de terre restant au dessus des eaux, toutes les créatures vivantes se rassemblèrent pour préserver leurs vies, mais ces morceau de terre finirent par se transformer en véritable pandémonium. Autant sur le continent que dans l'océan, les êtres vivants souffraient. Au nom de toutes ces dernières, les géants implorèrent les dieux de leur venir en aide.
Einhasad et Gran Kain cherchèrent sur l'intégralité du continent et finirent par trouver le lac où se cachait Eva.
"Eva, regarde ce qui est arrivé parce que tu as refusé tes responsabilités. Tu as détruit l'harmonie du continent que nous avions ardemment créé. Je ne tolèrerai pas que tu continues à me désobéir". Einhasad était tellement en colère que ses yeux brillaient comme si des flammes dansaient au fond de ces derniers.
A cause des inondations, d'innombrables géants et créatures vivantes partirent pour le monde de Shilen. Ce qui rendit Einhasad très jalouse de Shilen. Tremblant de peur, Eva abandonna et se conforma à la volonté de sa mère. Quand Eva se servi de son pouvoir pour ajuster les eaux, les désastres cessèrent graduellement. Cependant, il était impossible de restaurer le continent en ruine.

Les géants commençaient à sentir le scepticisme grandir au fond de leurs coeurs. Gran Kain avait déjà prouvé sa propre stupidité en créant ces faibles créatures vivantes appelées humains. De plus, à cause de la conduite indécente de Gran Kain et la jalousie d'Einhasad, les enfers avaient été créés et permis l'existence de nombreux démons.
Et à cause de la faiblesse et l'incompétence d'Eva, le continent était en très mauvais état. Le doute avait commencé à germer dans l'esprit des géants. De tels dieux méritaient t'ils d'être adulés ?
Les géants pouvaient monter des chariots créés de leurs propres mains et ainsi entrer et sortir à leur guise du palais des dieux. Ils pouvaient utiliser la magie pour élever une île et vivre dans les airs comme des dieux. Ils pouvaient prolonger leur espérance de vie au point de paraître immortels.Les géants commencèrent à penser que leurs pouvoirs étaient égaux à ceux des dieux. Malgré leur sagesse, ils devinrent extrêmement arrogants.
Et ainsi les géants se prirent pour des dieux.
Ils commencèrent par expérimenter la modification d'organismes vivants pour créer de nouvelles formes de vie. Les géants appelèrent la magie permettant de faire de tels miracles, "science".
Intoxiqués par la puissance, les géants organisèrent une énorme armée afin de se battre contre les dieux en dépit de la précédente défaite de Shilen, des six dragons et de nombreux démons dans la même tentative.
Les dieux virent les préparatifs et devinrent enragés. Einhasad, qui avait revendiqué le droit de créer la vie, était tellement en colère qu'elle en restait sans voix. Elle jura de détruire tous les géants du continent et du monde entier. Gran Kain lui demanda de garder son calme.
"Tout comme tu es la Mère de la Création," avança t'il, ", la destruction est de ma responsabilité. Tu sais très bien que j'aurai à intervenir pour accomplir ta tâche. Je punirai les géants pour leur conduite arrogante. Mais si tu tiens toujours à détruire le monde entier, je te combattrai de toutes mes forces". Gran Kain ne voulait pas autoriser la destruction du monde dans son intégralité quoi qu'il en coûte, et Einhasad fut grandement offensée par l'intervention de Gran Kain. Cependant, vu que leurs statuts étaient égaux, elle ne pouvait l'en empêcher.
Einhasad fit au final un compromis. Afin de punir les géants, elle décida d'emprunter le marteau de Gran Kain, connu en tant que Marteau du Désespoir. A cause de sa formidable puissance de destruction, même Gran Kain ne s'en était jamais servi. Pourtant, dans sa fureur Einhasad projeta le marteau loin au dessus de leur tête et le fit diriger dans sa descente vers le centre de la cité des géants.

_________________
Quand tu entends les corbeaux, allonges toi sur le lit de la Mort car elle sera douce...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://phenix.keuf.net
Nyx
..:: Admin Fondatrice ::..
avatar

Nombre de messages : 1105
Age : 30
Localisation : Quelque part entre les cendres et le feu...
Date d'inscription : 29/05/2007

MessageSujet: Re: [BG] L'an 0 (Naissance du Phénix)   Dim 10 Juin - 17:41

La fin d'un âge

Une fois que des flammes rougeoyantes tombèrent des cieux, les géants réalisèrent enfin la folle erreur qu'ils avait commise. Ils se réunirent pour combiner leur force afin de contrecarrer la représentation de la fureur d'Einhasad, le Marteau du Désespoir. Pourtant, même la force des géants ne pu que légèrement altérer la direction du marteau, et il se dirigeait quand même vers les cités en descendant sur le monde.
C'était suffisant pour détruire la plus grande cité du monde. D'innombrables géants et des êtres de races différentes furent tués instantanément. Il ne resta qu'un énorme cratère que des vagues immenses finirent par recouvrir. Vers la fin, presque tous les géants avaient péris.
Ceux qui avaient réussi à survivre fuirent vers l'est pour échapper à la colère d'Einhasad. Leur route suivit la même que Shilen avait pris lors de sa fuite. Einhasad continua de les pourchasser et brûla les géants un par un en utilisant des éclairs. Les fugitifs rescapés tremblaient de peur et adressèrent leur prières à Gran Kain.
"Gran Kain, Gran Kain ! Nous avons réalisé nos erreurs. Seulement Toi peut arrêter la fureur aveugle d'Einhasad. Ne nous laisse pas périr, nous qui sommes nés au même endroit que Toi, nous qui sommes les créatures les plus sages et les plus fortes sur la terre."
Gran Kain fut soudainement pris d'une immense pitié pour ces pauvres créatures et pensa que les géants avaient suffisamment souffert de leur transgression. Il releva les eaux profondes des mers du sud et bloqua la route d'Einhasad.
Einhasad cria, de rage, "Qu'est-ce donc ? qui ose s'interposer devant moi ? Eva, ma chère fille, débarrasse moi de l'eau qui bloque mon chemin à l'instant ou prépare toi à suivre les traces de ta grande soeur !"
Eva pris peur d'Einhasad et renvoya immédiatement l'eau dans les mers. Einhasad continua à poursuivre les géants, les tuant un par un. Les géant s'adressèrent encore à Gran Kain.
"Gran Kain ! Le plus grand des Dieux ! Einhasad continue de nous pourchasser, déterminée à tous nous exterminer. Nous t'implorons, soit généreux et sauve nous !"
Gran Kain éleva la terre où se tenaient les géants. La grande falaise gêna la poursuite d'Einhasad et elle cria :
"Maphr, ma fille bien aimée ! Qui ose interférer contre moi ? Redescend la terre à l'instant. Ou soit prête à suivre les pas de ta soeur !"
Prenant peur à ces mots, Maphr essaya de descendre le niveau de la terre, mais Gran Kain l'arrêta.
"Einhasad, pourquoi n'arrêtes tu pas ? La terre entière devine ta colère et tremble devant ta fureur. Les géants, sages mais fous de t'avoir provoqué savent au plus profond d'eux même qu'ils ont commis quelque chose de mal. Regarde par toi même ! La race de ces fières et nobles créatures, qui pendant un temps gouvernèrent la terre, se cachent sur une étroite bande de terre et tremblent de peur pendant qu'ils cherchent à t'échapper ! Plus jamais ils ne pourrons provoquer les dieux. Cet endroit sera éternellement leur prison. Calme donc ta fureur, ta vengeance est accomplie."
Einhasad continua à tempéter, mais elle ne pouvait agir contre la volonté de Gran Kain, car il possédait une force égale à la sienne. Elle décida que, comme Gran Kain l'avait suggéré, il vaudrait mieux laisser les géants sur cet étroit morceau de terre stérile pour qu'ils puissent se repentir de leurs fautes pour toujours plutot que de les tuer. Elle stoppa alors sa poursuite et retourna chez elle.
Par la suite, Einhasad intervint rarement dans les évènements sur la terre, les êtres vivants l'ayant grandement déçue. Gran Kain accepta lui aussi de ne pas réapparaitre sur terre. L'age des dieux était arrivé à son terme.

_________________
Quand tu entends les corbeaux, allonges toi sur le lit de la Mort car elle sera douce...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://phenix.keuf.net
Nyx
..:: Admin Fondatrice ::..
avatar

Nombre de messages : 1105
Age : 30
Localisation : Quelque part entre les cendres et le feu...
Date d'inscription : 29/05/2007

MessageSujet: Re: [BG] L'an 0 (Naissance du Phénix)   Dim 10 Juin - 17:42

Les conséquences

Le monde était tombé dans un énorme tumulte à la suite de la soudaine disparition des géants. Habitués à être gouvernés par ces derniers, les elfes, nains et humains durent faire face à la dure réalité de devoir compter uniquement sur eux mêmes. Et par-dessus tout, le monde dans lequel ils vivaient était complètement ravagé par la chute du Marteau du Désespoir. Beaucoup étaient morts pendant le cataclysme causé par Einhasad, et encore plus moururent par la confusion et le chaos qui suivirent. Les races de la terre prièrent avec ferveur les dieux de les sauver, mais ces derniers ne répondirent pas.
Les premiers à prendre le contrôle de la situation furent les elfes, étant la race en charge de la politique à l'époque des géants. Les elfes réussirent à unifier les races et continuer à vivre. Mais avec le temps, il devint apparent que les elfes n'avaient pas les mêmes capacités à gouverner que celles que les géants avaient. Les premiers à tenir tête aux elfes furent les orcs.
"Est-ce que les elfes sont plus fort que nous ? Non !
Est-ce que les elfes ont le droit de nous gouverner ? Non !
Nous ne pouvons pas supporter que les plus faibles soient au dessus de nous !"
La force militaire des orcs était puissante, et, ayant toujours vécu en paix, les elfes ne purent s'opposer aux fiers et impitoyables orcs. La majorité des terres devinrent le territoire des orcs en un instant et les elfes furent repoussés dans un coin du continent. A partir de là les elfes demandèrent l'aide des nains qui, avec leur force constitution et leurs armes supérieures, pourraient avoir une chance contre les orcs.
"Race de la terre, crièrent les elfes, venez à notre secours. Les violentes hordes d'orcs nous persécutent de leur puissante force. Venez, battons-nous ensemble contre eux."
Mais les nains refusèrent froidement d'aider les elfes. A leurs yeux, le monde était à présent en faveur des orcs. Il n'y avait aucune raison pour les pragmatiques nains de s'allier avec les faibles. Les elfes étaient fou de rage, mais ne purent les faire revenir sur leur décision.
Les elfes décidèrent de chercher l'aide de la race des vents, les arteias. Leur capacité d'observation et leurs attaques aériennes seraient une aide suffisante pour les elfes afin de triompher des orcs. Une délégation elfique voyagea aux confins de la terre pour obtenir l'aide des arteias.
"Race des vents, venez à notre secours ! Les barbares orcs nous oppriment de leur puissante force. Unissons nous et montrons leur à quel point ils ont été fous !"
Mais comme toujours, les arteias n'étaient pas intéressés par la politique ou les guerres sur la terre. Ils étaient déterminés à ne pas prendre parti et se cachèrent plus profondément dans les terres. Les elfes furent désespérés.
"Ainsi, personne ne nous aidera ! Est-ce la fin de notre race ? Les orcs répugnants contrôleront donc les terres et clameront toute gloire et richesses pour eux-mêmes ?"

_________________
Quand tu entends les corbeaux, allonges toi sur le lit de la Mort car elle sera douce...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://phenix.keuf.net
Nyx
..:: Admin Fondatrice ::..
avatar

Nombre de messages : 1105
Age : 30
Localisation : Quelque part entre les cendres et le feu...
Date d'inscription : 29/05/2007

MessageSujet: Re: [BG] L'an 0 (Naissance du Phénix)   Dim 10 Juin - 17:42

Une nouvelle alliance

epoussés par les nains pragmatiques et les neutres arteias, les elfes demeuraient sans alliés pour poursuivre la guerre contre les orcs. Alors qu'ils pleuraient sur leur sort, les elfes furent surpris par l'arrivée d'un étranger dans leurs rangs. Ce dernier s'agenouilla devant le roi elfe, qui s'approcha pour découvrir que cet étranger était un représentant des humains, et portait une couronne faite de branches d'arbre.
"Qu'il y a t'il, chef des humbles humains ?" demanda le roi elfe, "Es-tu venu te gausser de notre situation difficile ?"
L'humain inclina la tête et dit : "Non, sage roi. Nous venons voir si nos faibles forces peuvent être d'une quelconque aide."
Les elfes se réjouirent. Bien que les humains furent bêtes et faibles, leur grand nombre pourrait être précieux dans une bataille.
"C'est très louable de votre part, roi humain", aquiesca le roi elfe. "Bien que vous soyez des êtres insignifiants, votre loyauté et votre volonté de sacrifice en notre faveur est admirable. Menez la bataille vers la victoire et vous vous tiendrez directement sous les elfes.
Le roi humain s'inclina plus profondément devant le roi elfe, puis releva la tête, face à son homologue elfe. "Très noble roi des elfes", dit-il, "Les humains ne demandent qu'une requête avant que nous nous battions pour la glorieuse victoire de la race elfique. Nos forces sont trop faibles. Nos dents ne peuvent même pas égratigner la peau des orcs et nos ongles sont inutiles face à leurs muscles. Nous vous implorons de nous accorder le pouvoir nécessaire afin de tenir contre eux. Enseignez-nous votre magie."
Cette soudaine demande choqua les elfes et les rendit furieux. Enseigner la magie aux humains ? Jamais ! Ils gesticulèrent, menacèrent d'utiliser des sortilèges pour réduire les humains en tas de cendres, mais le chef elfe Veora intervint. Elle indiqua que la requête n'était pas à considérer comme une menace et devrait même être honorée. Les humains étaient trop faibles et il serait étonnant qu'ils arrivent à battre les orcs sans aucune aide. Et avec leurs cerveaux inférieurs, les humains ne serait pas une menace même s'ils était capable d'apprendre la magie. Et ainsi elle pris cette décision qui lui coûterait la vie bien plus tard.
Les humains assimilèrent rapidement les arcanes de la magie, apprenant bien plus rapidement que les elfes ne l'auraient prévu. Le corps humain, bien que moins résistant que celui des orcs, avait été endurci par les travaux permanents et les luttes internes. Ils étaient habiles de leurs mains et pouvaient parfaitement se servir d'armes, et, bien plus que tout cela, leur nombre était énorme et impressionnant. En très peu de temps, l'armée humaine devint une formidable force.

_________________
Quand tu entends les corbeaux, allonges toi sur le lit de la Mort car elle sera douce...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://phenix.keuf.net
Nyx
..:: Admin Fondatrice ::..
avatar

Nombre de messages : 1105
Age : 30
Localisation : Quelque part entre les cendres et le feu...
Date d'inscription : 29/05/2007

MessageSujet: Re: [BG] L'an 0 (Naissance du Phénix)   Dim 10 Juin - 17:43

La trahison d'un allié

L'alliance des humains et des elfes commença à prendre le dessus sur les orcs. Comme l'issue de la guerre tournait en faveur de l'alliance, les nains modifièrent leur allégeance envers les orcs et commencèrent à fabriquer du matériel de combat pour les humains. Avec des armures plus résistantes et les armes naines plus acérées, les humains pouvaient battre l'armée orc sans l'aide des forces elfiques.
Les elfes devirent incommodés, bien que le nombre de victoires de l'alliance augmentaient de plus en plus. Ils pouvaient sentir les humains devenir plus puissants et commencer à échapper à leur contrôle. Pourtant les elfes ne voulaient pas prendre en compte cette gène, car ils n'arrivaient pas à considérer que les plus bas d'entre eux, la lie humaine, pouvait fomenter une rébellion. Et avec la victoire finale sur les orcs à portée, les elfes n'avaient plus le temps de s'inquiéter des humains. Ces derniers continuèrent donc à apprendre des formes de magie plus avancées, et par la suite la guerre se termina avec la victoire de l'alliance des humains et des elfes. Les orcs furent forcés de signer un traité de paix humiliant et retournèrent rapidement vers la sécurité de leurs habitats dans le nord d'Elmore.
Le chef des orcs s'esclaffa lors de son départ : "Idiot d'elfes. Cette victoire n'est pas votre, mais celle de ces sales humains. Comment pensez-vous pouvoir contrôler ces monstres que vous avez créés ?"
A la lueur de ces mots acerbes, les elfes durent faire face à une nouvelle menace, les humains. Mais après la longue guerre, les elfes était las et trop faibles pour se battre. A l'opposé, les humains, avec leur nouvelle puissance magique, étaient prêts. Et ainsi, les humains se retournèrent contre les elfes.
Beaucoup trop tard, les elfes finirent par réaliser qu'ils avaient pris sous leurs ailes les descendants des dragons. Une terrible bataille de magie opposée à la magie secoua encore les terres. Mais les elfes étaient trop faibles pour supprimer les forces humaines. Les elfes furent lentement repoussés jusqu'à ce qu'ils soient obligés de battre en retraite pour se réfugier dans leur forêt. La magie elfique était plus forte en ces bois et ils cherchèrent à se servir de cet avantage pour gagner.
Les elfes creusèrent de profonds donjons qui se firent rapidement l'écho des épées s'entrechoquant et des cris de guerres. Mais les grands vainqueurs d'un siège de trois mois furent les humains. Ni la fierté des elfes, ni la puissance magique des bois elfiques, et ni la magie supérieure des elfes ne purent s'opposer au flot continu des armées humaines. Les elfes subirent de lourdes pertes et finirent par s'échapper au plus profond de leur forêt. Pendant leur retraite, ils créèrent de solides barrières magiques autour de leurs bois pour bloquer l'accès aux humains et à d'autres races.
Et ainsi, les humains conquirent toutes les terres.

_________________
Quand tu entends les corbeaux, allonges toi sur le lit de la Mort car elle sera douce...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://phenix.keuf.net
Nyx
..:: Admin Fondatrice ::..
avatar

Nombre de messages : 1105
Age : 30
Localisation : Quelque part entre les cendres et le feu...
Date d'inscription : 29/05/2007

MessageSujet: Re: [BG] L'an 0 (Naissance du Phénix)   Dim 10 Juin - 17:45

L'histoire réécrite

Pendant les longs combats contre les orcs et les elfes, les humains commencèrent à former des royaumes primitifs entre eux. Le groupe central était composé du clan Athena et des humains doués en magie. Ils protégeaient leur nombre par la force, conservaient l'ordre par les menaces, et s'impliquaient parfois dans de petites escarmouches ou des combats plus importants.
L'ordre fut rapidement rétabli quand le chef du clan Athena, Shuniman, réuni les régions actuellement connues en tant qu'Aden et Elmore. Il nomma son royaume Elmoreden et se couronna lui-même empereur. La couronne de branches d'arbre qui ornait la tête de ses ancêtres se transforma en couronne d'or ornée de pierres scintillantes pour orner sa propre tête. Il fut rapidement considéré comme un dieu au sein de ses partisans.
L'empereur Shuniman était inquiet sur les limitations de la vie humaine. Le fait que Gran Kain, dieu de mort et de destruction, fut leur créateur donnait aux humains un complexe d'infériorité. En supplément, les histoires disant qu'ils avaient été créés par les restes des autres races étaient extrêmement humiliantes pour ces nouveaux gouverneurs. Pour leur nouveau royaume, ils avaient besoin d'un nouveau mythe, une nouvelle histoire qui les montreraient en tant qu'êtres nobles.
Par la suite, au travers d'une réforme religieuse de grande échelle, Shuniman fit d'Einhasad la déesse des humains à la place de Gran Kain. Mythes et histoires furent modifiés et ceux pratiquant la magie noire, même les adorateur de Gran Kain, furent persécutés. La réforme religieuse continua sur des générations si bien qu'au final, les humains croyaient que Einhasad, la déesse du bien, était leur créatrice et Gran Kain était simplement le dieu du mal. En apprenant ceci, Gran Kain l'accepta en rigolant.
"Même s'ils ne me servent pas, ça ne me mettra pas en colère. Mais, idiots d'humains, qu'importe la manière dont vous essayerez de cacher la vérité, le mensonge est-il suffisamment gros ?"

_________________
Quand tu entends les corbeaux, allonges toi sur le lit de la Mort car elle sera douce...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://phenix.keuf.net
Nyx
..:: Admin Fondatrice ::..
avatar

Nombre de messages : 1105
Age : 30
Localisation : Quelque part entre les cendres et le feu...
Date d'inscription : 29/05/2007

MessageSujet: Re: [BG] L'an 0 (Naissance du Phénix)   Dim 10 Juin - 17:45

La discorde des elfes

Un important changement survint dans les bois elfiques vers la même époque. Avec la perte du contrôle du continent humain, les elfes perdirent leurs confiance au fur et à mesure. Ils oublièrent même leurs ambitions de règne et se contentèrent de vivre en paix dans leurs forêts.
Il existait un groupe connus en tant qu'elfes bruns qui n'étaient pas satisfait de la complaisance des elfes. Possédés par un fort désir d'ambition, ils insistèrent sur le fait que les combats avec les humains devaient continuer, même si cela signifiait l'utilisation de la magie bannie, la magie noire. Cependant, cette position rencontra une violente opposition du reste des elfes.
Pendant cette période, un magicien humain apparu parmi les elfes bruns et, approchant leur chef, dit :
"Roi des elfes bruns, vous désirez la puissance. Mais les faibles elfes sylvestres et leurs partisans ont peur que vous atteignez le grand pouvoir qui vous est destiné. Ils s'inquiètent uniquement de la manière dont vous les attaquerez ou si vous les emmènerez dans un plus grand désastre en provoquant les humains. Ce sont ces faibles pensées qui ont créé cette faiblesse au sein de la race des elfes."
Le chef des elfes bruns répondit, suspicieux : " Qui es-tu, mage humain ? Quel but poursuis-tu pour nous duper ainsi ?"
"Mon nom est Dasparion, et je ne suis qu'un simple magicien. Mais je possède la force que vous désirez. Je peux vous aider à réaliser vos rêves ambitieux ... En retour, vous devrez me donner ce que je désire le plus."
"Ce que tu désires le plus ? Et qu'est-ce que ce pourrait être ?"
"Votre jeunesse. Le secret de la vie éternelle." Un léger sourire apparu au coin des lèvres de Dasparion. "Bien que je sois habile en magie, je reste un humain et mon espérance de vie n'est même pas d'une centaine d'années. Alors, roi des elfes bruns ... quelle est votre décision ? Nous pouvons nous entraider pour obtenir ce que nous désirons."
Séduit par les pouvoirs de la magie noire que Dasparion possédait, les elfes bruns acceptèrent sa proposition et apprirent les sombres arcanes sous sa tutelle. En retour, Dasparion obtint la connaissance sur l'immortalité et quitta les forets satisfait.
En apprenant ces évènements, les elfes bannirent les elfes bruns, qui avaient abandonné Einhasad et devenus les suivants de Gran Kain. Une bataille s'ensuivie impliquant tous les elfes. Les elfes bruns, agissant sur un conseil de Dasparion, utilisèrent un sortilège mortel pour annihiler les elfes sylvestres. Mais ces derniers, en rendant leur dernier souffle, lancèrent une malédiction sur les elfes bruns. Les arbres de ces derniers se décomposèrent, et ils devinrent une race ténébreuse. Par la suite, les elfes bruns furent connus en tant qu'elfes noirs.

_________________
Quand tu entends les corbeaux, allonges toi sur le lit de la Mort car elle sera douce...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://phenix.keuf.net
Nyx
..:: Admin Fondatrice ::..
avatar

Nombre de messages : 1105
Age : 30
Localisation : Quelque part entre les cendres et le feu...
Date d'inscription : 29/05/2007

MessageSujet: Re: [BG] L'an 0 (Naissance du Phénix)   Dim 10 Juin - 17:46

La fin d'un âge d'or

L'age d'or d'Elmoreden vint environ mille ans après sa création, pendant le règne de l'empereur Baium. Grâce à son charisme et ses capacités de chef, Baium créa la plus grande armée de toute l'histoire du royaume. Elle renvoya les orcs, qui avaient une considérable influence dans les régions nordiques d'Elmore, dans les forêts sombres, connues ensuite en tant que royaume des orcs. De plus, l'armée de Baium mena plusieurs attaques couronnées de succès contre le royaume de Perios, et occupa par la suite les régions sud de Gracia.
Dans ses dernières années, Baium perdu tout intérêt dans les conquêtes et utilisa les forces de son royaume pour entamer la construction d'une tour majestueuse atteignant les cieux.
"Mon nom provoque la peur dans chaque recoin du continent. Des milliers de vie peuvent être sauvées ou perdues par un simple mouvement de ma main. Mon pouvoir est absolu. Mais que ne je puisse avoir ce pouvoir que pour quelques dizaines d'années, je ne puis le supporter. Non, j'obtiendrai des dieux la vie éternelle et je gouvernerai mon royaume pour toujours !"
La magnifique tour conçue par Baium pris trente ans pour être construite. Il avait l'intention de s'en servir pour arriver jusqu'au séjour des dieux et obtenir le secret de la vie éternelle. Mais quand il monta jusqu'en haut de la tour, les dieux s'opposèrent à ses plans et lui donnèrent cette réponse :
"Enfant des modestes humains, et toi encore plus modeste que les autres : Tu oses salir notre demeure pour ta propre vie éternelle ? N'avez-vous rien appris de la leçon des géants ? Très bien, si c'est la vie éternelle que tu désires, nous te l'accorderons. Mais jamais tu ne quitteras ta tour.
En ayant attiré la fureur des dieux sur lui-même, Baium fut emprisonné pour l'éternité en haut de sa tour. Après la disparition soudaine de l'empereur, une concurrence féroce éclata parmi les membres de la famille royale, chacun faisant valoir son droit au trône. Nombre d'aristocrates saisirent l'occasion pour eux aussi revendiquer le trône, ce qui laissa l'empire entier d'Elmoreden paralysé par des conflits internes. Le coût et le labeur requis pour la construction de la tour avaient suffisamment affaiblit le royaume. L'ajout des conflits pour le trône vacant furent le dernier acte. Le resplendissant royaume d'Elmoreden, puissance du continent depuis plus de mille ans tomba rapidement dans le déclin. En moins de vingt ans, le royaume avait éclaté.

_________________
Quand tu entends les corbeaux, allonges toi sur le lit de la Mort car elle sera douce...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://phenix.keuf.net
Nyx
..:: Admin Fondatrice ::..
avatar

Nombre de messages : 1105
Age : 30
Localisation : Quelque part entre les cendres et le feu...
Date d'inscription : 29/05/2007

MessageSujet: Re: [BG] L'an 0 (Naissance du Phénix)   Dim 10 Juin - 17:47

Le Chaos

Apres ces guerres le monde était morne, terne, et violent.
Toutes les races s’entretuaients, les orcs contre les hommes, les elfes contre les drow. Les autres se cachaient dans les plus hauts sommets ou dans les plus profondes cavernes. Ces terres étaient devenues un nid pour toutes sortes de chose.

Les Elfes qui restaient finir par reprendre quelques forces. Mais après ces terribles guerres qui restaient gravées dans la mémoire des plus anciens, ils avaient décidés d’établir leur lieu d’isolement dans une forêt non loin de la mer. Le village que les elfes construisirent s’appellait Mânaldar, en language humain cela voulait dire Arbre Béni. Car ce lieu était des plus paisible et nombre de gens y allaient en pèlerinage.

Les Orcs toujours désireux de garder leur puissance restèrent dans les hautes terres du Nord, perdu entre les montagnes enneigées et les plaines glacées qui composaient le monde d’Elmore. Ils étaient peu nombreux mais se divisèrent encore lors de querelles intestines. Plusieurs clans se formèrent et tous partirent de leur côté, se combattant farouchement lorsqu’un clan adverse entrait dans leur territoire. Pourtant, en cas d’ennemi commun, ils savaient être les meilleurs alliés.

Les Nains vivaient également au Nord, là où ils pouvaient trouver les meilleures cavernes et les meilleurs matériaux pour leur précieuse création. En voyant les guerres tout détruire, cela avait augmenté en eux la soif de produire. Leur habilité à la forge et à la recherche des objets les plus rares était vraiment extraordinaire. Les autres peuples en savaient peu sur les nains, car ceux-ci restaient très souvent dans le secret le plus total. Sans doute par neutralité, ils évitaient aussi de dire qu’ils commerçaient avec toutes les races existantes. Zirak-dûm était le nom de leur village. En langage courant : Demeures d’argent.

Les Humains étaient ceux qui s’en étaient le mieux sorti. Leur prolifération sur les terres d’Aden fut s’en précédent. Malgré la défaite d’Elmoreden, un nouveau roi fini par s’approprier le château d’Aden et en fit la capital du territoire. Diverses places fortes furent élevées un peu partout en Aden et des colonies s’installèrent.

Les Elfes noirs quand à eux était toujours en guerre contre leurs anciens frères. Ils prîrent possession d’une grotte non loin de village des elfes blancs et il la nommèrent Renor qu’ellar, dans leur langue commune, la Maison Noire. Ils se nommèrent entre eux « drow » et leur langue gardée secrète sonnait aux oreilles des elfes blancs comme les pires insultes.

Tous ces peuples se querrellaient à la moindre occasion. Si bien que certains se regroupèrent dans leur coin pour que tout cesse…

« L'elamshin d'lil ilythiiri zhah ulu har'luth jal ! »

Le sifflement de la drow résonna dans la grotte. Il devait être une dizaine. Une dizaine qui acceptèrent le sacrifice de leur âme afin de s’approprier la puissance des enfants de Shilen. L’idée étaient partie de cette fameuse drow et de sa sœur. Nyx et Neith. Elles avaient vénérées les démons depuis leur plus tendre enfance, un peu trop selon leurs frères de race. Pendant des années elles avaient étudiés les rituels de magie-noire, de sang et d’âme. Elles avaient tout appris ou presque sur les démons et à leur yeux il était clair que c’était la solution.

Ce clan appellé le Sabbat réunissait principalement des drows, mais aussi un humain, un orc et un nain. Lorsque la confédération elfique et l’alliance humaine avaient apprit le danger que représentait cette nouvelle secte, ils envoyèrent tous deux de quoi mettre fin à cette folie. Mais ils avaient sous-estimé gravement la secte. Leur maîtrise était telle, qu’ils avaient pu convoquer des enfants de Shilen pour repousser les troupes armées. Ils finirent par s’entre-aider, mais rien n’y faisait. Toujours les démons finissaient par les repousser. Alors ils demandèrent l’aide du peuple le plus fort des terres, les Orcs. Ceux-ci rirent d’abord, ne se sentant pas concernés. Mais lorsqu’ils surent qu’une armée de démons commencait à s’élever non loin de leur territoire, un peu plus à l’Ouest, dans la région de Rune, les tribus orcs se réunirent et partirent en chasse. Les nains avaient fini également par accepté d’équiper tout ce monde afin de mettre fin à cette comédie.

Le Sabbat ne l’entendit pas de cette oreille. Et bien que les membres soient peu nombreux et surtout beaucoup moins puissant qu’une armée entière et sur-équipée, ils tenaient bon. Les rituels dont ils avaient usés leur permettaient temporairement d’obtenir la force et la résistance nécessaire pour tenir bon encore quelques heures. Nyx et Neith décidèrent qu’il était temps de réveiller les six dragons et de leur voler leur puissance…

_________________
Quand tu entends les corbeaux, allonges toi sur le lit de la Mort car elle sera douce...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://phenix.keuf.net
Nyx
..:: Admin Fondatrice ::..
avatar

Nombre de messages : 1105
Age : 30
Localisation : Quelque part entre les cendres et le feu...
Date d'inscription : 29/05/2007

MessageSujet: Re: [BG] L'an 0 (Naissance du Phénix)   Dim 10 Juin - 17:47

Du renouveau

Après le cataclysme, le monde repris son cours. Cependant, quelques fortes têtes décidèrent de devenir des leaders de leur race.

Ainsi, une elfe noire qui portait bien son nom, Valsharess, captura le grand territoire de Goddard. La raison qui la poussa à le faire est restée secrète pour beaucoup de personne, mais il était clair qu’elle transformait peu à peu ce royaume anciennement humain en royaume drow. Son clan, les Renor Dek’zan, Légions Noires en langage commun, fonda les lois de ce pays. Peu de temps après avoir pris possession du château, elle rendit visite au Roi Morganor II, nouveau souverain d’Aden. Ils établir quelques relations mais aucun des deux ne fit de réels pas en avant.

Ce fût ensuite au tour d’un orc de s’élever parmi les siens. Basch, guerrier désireux de rassembler le plus d’orcs possible autour de lui s’appropria le territoire nordique de Schuttgart après avoir recréée La Horde, ancienne fratrie orc d’avant le cataclysme. Les Renor Dek’zan et la Horde s’allièrent à la grande suspicion d’Aden. Mais les hommes étaient trop peu nombreux au Nord pour contrer une telle alliance, alors le Roi renforça ses frontières.

Un dernier royaume fit parler de lui. Celui qui était resté plus de vingt ans dans l’ombre. Le Roi lui-même rendit visite à la souveraine du pays, une dénommée Nyx Drathir. Tous deux discutèrent et finir par établir une simple relation commercial. Cependant des rumeurs courraient au fur et à mesure des années. Il était dit que les pires assassins parcouraient se territoire maudit…

D’autres évènements éclatèrent un peu partout sur les terres. Un petit groupe d’elfes envoyés de Mânaldar déclarèrent la guerre aux troupes de Valsharess. Les Leithian Einhasad. Vengeance d’Einhasad en langage commun. Mais la leader de leur groupe, Niniel, disparût peu de temps après, remplacée par son second dont le nom restait secret.
Un groupe de mercenaire vit aussi le jour. Les Loups Ailés. Leur rang commençait lentement à grossir et il ne faisait nul doute qu’ils finiraient par devenir puissant.

En plus de ces petits groupes peu banals, des choses moins joyeuses arrivèrent. Des meurtres, par grands nombres avaient lieu en Aden et Goddard. Assassinats, meurtres bestiaux, crimes en tous genre devenait le quotidien des royaumes qui semblaient avoir à présent oublié le cataclysme. Des créatures des ténèbres, vampire, loups-garous et autre horreur, ainsi que des créatures totalement inconnues commençaient à se faire voir.

Des têtes étaient mises à prix. Le magicien elfe noir, Arcan était le plus redouté, suivi de près par l’Assassin Venoch qui se livra lui-même à Aden.

Depuis le temps de la reconstruction, cinq années s’étaient écoulées…

_________________
Quand tu entends les corbeaux, allonges toi sur le lit de la Mort car elle sera douce...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://phenix.keuf.net
Nyx
..:: Admin Fondatrice ::..
avatar

Nombre de messages : 1105
Age : 30
Localisation : Quelque part entre les cendres et le feu...
Date d'inscription : 29/05/2007

MessageSujet: Re: [BG] L'an 0 (Naissance du Phénix)   Dim 20 Jan - 14:53

Dans les cieux et les abysses

Einhasad et Gran Kain mirent leur force en commun pour faire éclater le globe. Ce faisant, le globe fut brisé en myriade de morceaux de toutes sortes. Quelques morceaux s’élevèrent pour devenir le Ciel, d’autres tombèrent pour former la Terre. Entre Ciel et Terre il y eut l’eau, et quelques parties s’élevèrent pour former les Pays.
L’esprit du globe, appelé Ether, fut également brisé lors de la rupture du globe. Ceci transforma les divers animaux et plantes en êtres vivants. Les "créatures de la genèse" furent constituées à partir de cet esprit, et les Géants en étaient la meilleure espèce. Ils furent connus sous le nom des Sages, tant leur intelligence était grande et leurs corps puissants. Les actes d’Einhasad et Gran Kain ayant créé leur vie et leur monde, les Géants promirent de garder foi en eux. Einhasad et Gran Kain, satisfaits des Géants, les nommèrent maîtres de toutes créatures vivantes. Tout ceci se passait avant que Mort et Paradis n’existent.

Einhasad et Gran Kain donnèrent naissance à beaucoup d’enfants dieux. Les cinq premiers furent investis de pouvoirs sur la Terre. La plus âgée des filles, Shilen, eu la responsabilité de l’eau. Le plus âgé des fils, Paagrio, reçu l’autorité sur le feu tandis que la deuxième fille, Maphr, obtint le pouvoir sur la terre. Le deuxième fils, Sayha, devint le maître du vent. Pour la plus jeune, Eva, il n’y eut plus aucun éléments, aussi créa-t-elle la Poésie et la Musique.
Sayha instilla l’esprit du vent dans la quatrième forme. C’est ainsi que la race des Arteias fut créée.

La race ailée des Arteias était affectueuse et possédait une curiosité hors du commun. Les Géants voulurent les capturer et les emprisonner. Mais dès qu’un Arteia fut enfermé dans une cage, il perdit rapidement sa force et mourut. Les Géants n’eurent d’autres choix que de permettre aux Arteias de voler librement. Ils visitèrent la ville des Géants pour leur donner des nouvelles des autres régions du monde.
Les géants veillaient sur toutes les créatures de la terre, sauf les humains qui restaient la honte de touts les êtres vivants. Mais les Dieux continuaient leurs erreurs et ils purent assister impuissant au carnage qui suivi l'étreinte interdite de Shilen et de son père. Le monde fût presque détruit lorsque les deux armées se déchaînèrent, au grand désarrois des sages géants.

Les géants commençaient à sentir le scepticisme grandir au fond de leurs coeurs. Gran Kain avait déjà prouvé sa propre stupidité en créant ces faibles créatures vivantes appelées humains. De plus, à cause de la conduite indécente de Gran Kain et la jalousie d'Einhasad, les enfers avaient été créés et permis l'existence de nombreux démons.
Et à cause de la faiblesse et l'incompétence d'Eva, le continent était en très mauvais état. Le doute avait commencé à germer dans l'esprit des géants. De tels dieux méritaient t'ils d'être adulés ?
Les géants pouvaient monter des chariots créés de leurs propres mains et ainsi entrer et sortir à leur guise du palais des dieux. Ils pouvaient utiliser la magie pour élever une île et vivre dans les airs comme des dieux. Ils pouvaient prolonger leur espérance de vie au point de paraître immortels.Les géants commencèrent à penser que leurs pouvoirs étaient égaux à ceux des dieux. Malgré leur sagesse, ils devinrent extrêmement arrogants.

Et ainsi les géants se prirent pour des dieux.
Ils commencèrent par expérimenter la modification d'organismes vivants pour créer de nouvelles formes de vie. Les géants appelèrent la magie permettant de faire de tels miracles, "science".
L'une d'entre eux, Nornil, avait toujours veillé sur les Arteias. Jalouse et envieuse de cette race, elle avait cherché par tous les moyens à en connaître d'avantage. Les Arteias comme les créatures d'Einhasad ressemblaient à des anges. Ils vivaient de joie et de paix, se nourrissant du vent et du soleil. Ils vivaient non loin des Dieux, sur des Cieux inférieurs. Les meilleurs d'entre eux étaient également devenu des messagers divins. Mais aucun d'entre eux ne pouvaient comprendre la guerre et les diverses querelles qui avaient lieu. Ils avaient préféré de loin, comme leur avait conseillé Sayha, rester dans leur abri loin du reste du monde. Cependant Nornil qui se considérait comme une mère pour eux devint trop protectrice et voulu instaurer en eux de quoi se défendre. Elle enleva donc un couple d'Arteias qu'elle enferma dans une cage de verre, exposée au soleil et au vent des plus hautes montagnes terrestres.
Les autres géants vinrent trouver Nornil et observèrent l'usage qu'elle faisait de la Science. Ils lui soufflèrent à l'oreille que les rendres plus fort et plus résistant ne serait pas de trop. Nornil les écouta, faisant de leur corps gracile celui d'un véritable soldat ailé. Ensuite les géants lui soufflèrent de les rendre moins docile et plus farouche. Elle le fit également, conditionnant la descendance des Arteias capturés. Un groupe de géants les prirent en charge et instaurèrent chez eux la haine des Dieux. Nornil, fière de sa réussite fonda une citée volante et se fit apellée mère par tous les Arteias modifiés par la Science. Elle devint leur Déesse et la confusion s'installant de plus en plus dans l'esprit des géants, elle leur construisit des armes et des armures digne de ces guerriers.
Intoxiqués par la puissance, les géants organisèrent une énorme armée afin de se battre contre les dieux en dépit de la précédente défaite de Shilen, des six dragons et de nombreux démons dans la même tentative.

Einhasad bien entendu n'accepta pas une telle mutinerie. Furieuse, elle projeta le marteau de Gran Kain loin au dessus de leur tête et le fit diriger dans sa descente vers le centre de la cité des géants.

Une fois que des flammes rougeoyantes tombèrent des cieux, les géants réalisèrent enfin la folle erreur qu'ils avait commise. Ils se réunirent pour combiner leur force afin de contrecarrer la représentation de la fureur d'Einhasad, le Marteau du Désespoir. Pourtant, même la force des géants ne pu que légèrement altérer la direction du marteau, et il se dirigeait quand même vers les cités en descendant sur le monde.
C'était suffisant pour détruire la plus grande cité du monde. D'innombrables géants et des êtres de races différentes furent tués instantanément. Il ne resta qu'un énorme cratère que des vagues immenses finirent par recouvrir. Vers la fin, presque tous les géants avaient péris.
Ceux qui avaient réussi à survivre fuirent vers l'est pour échapper à la colère d'Einhasad. Leur route suivit la même que Shilen avait pris lors de sa fuite. Einhasad continua de les pourchasser et brûla les géants un par un en utilisant des éclairs.

Une fois fait, Gran Kain et Einhasad se tournèrent vers la race qui avait osé les défier. Sayha se rendant seulement compte de ce qu'avait fait les géants à ses enfants supplia ses parents de les laisser en vie. Gran Kain leva son marteau mais cette fois c'est Einhasad qui l'arrêta.
"Tes enfants se sont battus contre nous. Pourquoi ne rejoindrais-tu pas Shilen ?"
"Mère je vous en pris ! Ceux là on été manipulé ! Voyez comme le reste de la race est docile et pacifique ! Voyez comme ils vous écoutent ! Je vous en pris mère, père, laissez moi m'en occuper je les remettrais sur le droit chemin !"
Einhasad fini par acquiescer et Gran Kain, bougonnant ne frappa pas la cité des cieux. Tous deux se retirèrent, partant soigner leurs blessures.

Sayha avait obtenu un sursis, mais il savait qu'il devait agir. Alors dans sa fureur de voir sa race devenue si effrontée, si orgueilleuse, il usa d'un vent violent qui fit tomber leur cité sur la terre. La citée tomba dans l'eau et s'enfonça à moitié. Le reste devint une île séparée par des vents magiques qui la rendait presque invisible aux yeux des autres races.
Alors Sayha s'adressa aux créatures des Géants.
"Vous avez souillé le nom de votre race. Vous avez perdu votre foi en les Dieux. Pour cela je vais vous maudire. Et je vous condamne à errer sur Terre, incapable de voler. Seuls ceux d'entre vous qui chercheront la rédemption pourront un jour retrouver leurs frères dans les Cieux cléments et perdre à tous jamais la honte qui s'abbat aujourd'hui sur vous"
Les êtres ailés regardèrent le Dieu avec horreur. Son souffle s'abbatit et sur chacun de ces êtres une aile noire se consumma. Leur yeux prirent la couleur du sang qu'ils avaient versés. Et l'aile qui restaient se raccourcit et blanchit, les empêchant de voler même si ils trouvaient la technologie pour remplaçer le membre manquant. Leur voix resta mécanique, pous qu'ils gardent toujours la honte d'être des créatures batardes.
Puis Sayha regarda Nornil, mortellement blessée qui s'était accroché à la citée pendant sa chute.
"Quand à toi, géante, je te condamne à t'occuper d'eux à tout jamais, comme la Mère que tu as voulu être. Soit heureuse car je te donne la vie immortelle"
La géante n'eu pas le temps de répondre que son esprit était déjà volé dans un souffle de Sayha. Il enferma son esprit dans les murs de la citée qui s'éclaira de lumière artificielle. Un champs de force l'entoura pour protéger ses habitants et Sayha repartit pour les Cieux, veiller sur ses véritables enfants.
Ces êtres, à peine remis de leurs émotions devaient se ressaisir. Ils se nommèrent Kamaels. Ils élirent un conseil et reformèrent une armée.
D'un commun accord, les plus anciens Kamaels qui avaient survécus décidèrent de ne jamais révéler aux jeunes ce qu'il s'étaient réellement passé. Ils occultèrent toute la vérité sur les Géants et Mère Nornil pour écrire une nouvelle Légende : Leur race était devenue trop orgueilleuse et Sayha les avait punis pour cela.

Plusieurs générations naquirent ainsi, dans l'ignorance de leur véritable faute.

La puissante curiosité de certains les menas sur une sombre voie. L'utilisation des âmes. Ils firent des raids discrets et rapides pour capturer des individus des autres races afin d'apprendre une nouvelle magie bien plus sombre que la magie noire. Alliée à des techniques de combat mortelles ils se mirent, comme les géants, à dédaigner les autres puissances.

Au seins des maléfiques Kamaels, deux mouvements idéologiques apparurent. Tous deux voulaient regagner leur aile.

Les premier voulurent se repentir envers leur dieu et se lancèrent en quête de son pardon.
Les second cherchèrent des pouvoirs encore plus sombre afin de la récupérer par eux même.
Ces deux idéologie se marriaient dans le même village, amenant souvent à des querelles intestines violentes et sanglantes. La magie des âmes finie par gagner le rang de tous les Kamaels, même repentis, qui avaient perdu leur grande puissance lors de leur malédiction. Aucune des idées ne prennait jamais le dessus et finalement les Kamaels finirent par cesser de se combattre ouvertement. Il y eu un lieu pour les pénitents, et un pour les rebelles.

Aujourd'hui bon nombre d'entre eux sont encore là et doivent à leur tour décider de leurs sorts...

_________________
Quand tu entends les corbeaux, allonges toi sur le lit de la Mort car elle sera douce...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://phenix.keuf.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [BG] L'an 0 (Naissance du Phénix)   

Revenir en haut Aller en bas
 
[BG] L'an 0 (Naissance du Phénix)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Phénix :: La Vie de Phénix :: Bibliothèque-
Sauter vers: