Phénix

Vous êtes sur le forum du serveur Phénix dédié à Lineage 2. Bienvenue à vous Invité, le staff espère que vous passerez de longues heures à vous amuser avec nous.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherArmurerieStaffMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [BG] Saphira

Aller en bas 
AuteurMessage
Saphira

avatar

Nombre de messages : 73
Age : 31
Date d'inscription : 24/09/2007

MessageSujet: [BG] Saphira   Mer 26 Sep - 23:45

.....En ce soir de pluie battante, un individu protégé d'une cape de laine noire est venu chercher refuge à la taverne de Giran. Une fois pénétré à l'abri, il ôte sa cape détrempée et dévoile ainsi une jeune demoiselle, d'origine humaine. Des cheveux orangés coupés au carré, cachant une partie de son visage fin aux yeux bleu. La petite robe qu'elle porte ainsi que le sac sur son dos et la baguette ceint à sa taille indique qu'elle a délaissé le rang de demoiselle pour celui d’apprenti magicienne. Elle s'installe à une table dans un coin tranquille, puis commande une pinte de bière naine. Ensuite elle sort de ses poches un calepin neuf sur lequel elle commence aussitôt à écrire.


Sur les pages blanches les mots suivants s'inscrivent au fur et à mesure.


.....Il y a de cela maintenant vingt-huit an, Maria, femme d'Alexandre, donnait la vie à une petite fille : cette petite fille c'était moi. Ils me nommèrent Saphira. J'ai été élevée dans la ferme de mes parents, près de Gludin. Mes journées à partir de l'âge de six ans n'étaient que durs labeurs et maigres repas. Mes parents étaient trop fatigués et soucieux pour penser à m'aimer. Je conservais donc le silence, jusqu'au jour où une rencontre vînt bouleverser mon existence.

Un soir, au cours de ma quatorzième année, un chat venu d’une aura bleu a mandé le gîte pour la nuit. Il portait des vêtements et un turban autour de ses oreilles, et son magnifique pelage m’a plu aussitôt. Quoi !? J’ai dis « mander » ?? Eh oui il parlait. Je l’ai conduis à mes parents mais eux ne l’entendait que miauler. Je ne comprenais pas et me retourna alors vers lui. Il m’apprit que j’étais sûrement l’une des seules personnes à pouvoir le comprendre. J’ai un don ? Celui de comprendre les animaux ? Je ne pense pas mais en tout cas j’étais capable de comprendre tous ce que ce chat disait. Pendant le repas il me raconta ses quelques aventures…


"Il y a deux ans avec une dizaine de compagnons nous sommes entrés dans une grotte dans les montagnes lointaines de l'Est, et nous sommes tombés nez à nez avec ce que nous cherchions un monstrueux dragon millénaire. Nous savions que dans cette grotte il accumulait depuis des siècles les butins qui se trouvaient sur ses victimes, et nous les voulions. Après des heures de combats acharnés et la perte de deux compagnons nous sommes enfin sortis vainqueurs, mais la récompense ne valait pas la légende. Nous avions de quoi vivre mais pas de quoi se retirer dans un coin paisible pour finir nos jours. Après cet échec nous nous sommes séparés et me voici donc errant de villes en villes en quêtes de mission pour vivre.
Chat errant ou vagabond, comme nous nomment certains, est une vie rude mais des plus passionnantes…"

.....Il a ainsi continué à me raconter ses aventures pendant tout le repas et une bonne partie de la nuit. Cette nuit-là je rêvais de grandes aventures et de monstres fabuleux au coter de ce chat.

Le lendemain matin à l'aube, le chat repartit mais les rêves eux restèrent. « Attend ! » Je lui demandais comment il s’appelait. Il leva haut la tête et me répondit « Youyou ».

Quelques six mois après sa venue, je pris la décision de partir de chez moi et de tenter ma chance à Gludio. En plein milieu de la nuit je pris mon baluchon contenant quelques vêtements et nourritures, je connaissais la route y menant pour l'avoir faite de très nombreuses fois pour nous rendre au marché vendre nos productions.

.....J'ai atteint la ville avec l'aube, une nouvelle page de ma vie venait de se tourner. Je pris la décision de me laver dans une petite mare juste à coté de la ville pour être plus présentable. Une fois propre et sèche je parti à la recherche d'une personne pouvant m’en dire plus sur ce chat que j’entendais parler et que nul autre n’entendais. Après de nombreux rires ou erreurs je finis par trouver un aimable vétéran qui accepta de me recevoir chez lui. La seule condition était de l’écouter jusqu’au bout et de rien dire avant qu’il n’est fini. C’est alors que je pris place sur une modeste chaise en regardant l’homme se mettre face à moi. Il me narra alors l’histoire des chats parlants…

… Après un long récit je compris que ce chat avait besoin de moi et moi de lui. Les Astres des temps nous avaient lié. Si lui avait mal je ressentais sa douleur et inversement. Je comprenais alors ce mal qui me rongeais et que je ne savais expliquer. Je sentais la peine de Youyou en moi. Sa peine d’être seul…
Je pris alors la décision de le retrouver et de lui raconter ce que j’avais appris.

.....Ainsi je dis au revoir à cet homme qui m’avait appris et dis comment je pouvais vivre enfin en paix sans ressentir de souffrance ou de mal être. Il me suffirait de retrouver Youyou et prendre soin de lui.
Il me dit avant que je parte que seul l’entraînement de ma magie pourrait faire revenir Youyou près de moi. La magie ? Je n’en n’avais plus fais depuis que j’avais mis le feu à la grange de mes parents… une idée me vain alors. Il me fallait trouver un maître qui pourrait m’enseigné la magie et surtout… la contrôlé.


Dernière édition par Saphira le Ven 14 Mar - 0:36, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saphira

avatar

Nombre de messages : 73
Age : 31
Date d'inscription : 24/09/2007

MessageSujet: Re: [BG] Saphira   Sam 10 Nov - 19:54

…le livre se referma sur ces quelques mots. Saphira prit la direction de l’église et croisa un humain sur la place de Giran. Il était coiffé d’une chevelure claire couleur de la paille. Des marques sur le bras laissaient penser que cet homme avait vécu de nombreuses batailles. Le haut de son corps n’était recouvert que d’une épée maintenue en bandoulière par une lanière de cuir, laissant dépasser sa pointe. Elle reflétait les rayons du soleil. Eblouit par ces reflets, Saphira s’approcha doucement de cet étrange personnage. Elle pu alors distinguer de longs braies bleus recouvrir les jambes de l’humain.
L’homme se retourna vers Saphira en lui souriant. Elle en profita pour lui demander où était l’école de magie. Il l’accompagna au sud de Giran et la conduisit au devant d’un grand bâtiment. Elle entra doucement, tel un chat, à l’intérieur. La jeune humaine vit une quantité incroyable de livre recouvrir les murs. Des personnes de différentes origines se tenaient de part et d’autre de la grande pièce. Une main chaude et moite se posa sur la fine épaule de Saphira. Elle sursauta et mit sa main devant elle pour se protéger, tout en reculant. C’était un homme vêtu de blanc, tenant des livres sous l’un de ses bras. Il se présenta comme un spécialiste de la magie. Etonnée, Saphira se rapprocha de l’homme et lui demanda s’il connaissait les « chats parlants ». Il l’invita à prendre place dans une autre pièce afin de parler sans déranger les autres. Ils s’installèrent et commencèrent à discuter.
De longues heures s’écoulèrent quand l’homme fut contraint de partir.
Saphira sorti alors de sa poche son cahier puis y inscrivit…




… J’ai trouvé une école de magie dans la ville de Giran. Un humain m’y a accueillit. C’était un homme qui connaissait très bien les invocations. Il m’a donc emmener à l’écart de l’école pour que l’on puisse discuter en toute tranquillité. Il s’appelle Yamaneko, spécialiste en invocation. Je lui ai raconté l’histoire de Youyou. Après cela il m’a demandé si j’avais retrouvé mon chat. Mais hélas, non, aucune trace de lui. Yamaneko prit un de ses livres de dessous son bras et l’ouvrit en le posant devant moi. Une image avec plusieurs chats y figurait. L’un d’entre eux ressemblait étrangement à Youyou. Yamaneko me présenta alors chacun des chats. Ces félins étaient tous la résultante d’une invocation, mais je ne comprenais pas pourquoi Youyou m’était apparu. La magie, elle seule, était responsable de ma rencontre avec ce chat. Je ne savais même pas comment contrôler une simple flamme, alors pourquoi aurais-je appelé un chat. Yamaneko répondit à cette question :

« La magie n’est pas seule responsable, ce chat a trouvé en toi une capacité que les autres n’ont pas. »


Cette phrase résonnait dans ma tête, que pourrais-je avoir de plus que les autres … Yamaneko reprit :

« N’as-tu jamais fait ou ressenti des choses que tes parents eux même ne peuvent connaître ? N’as-tu jamais eu la sensation que tes sens étaient plus développés que ceux des autres ? »


Quand j’y repense, je me dis que les murmures ou même des sons infimes, je suis capable de les entendre, alors que d’autres non… Je sens même des odeurs lointaines. Yamaneko sorti une baguette de dessous sa tunique blanche, et la pointa vers moi. Il susurra quelques mots avant qu’une étincelle sorte du bout de sa baguette. Je perdis connaissance…

…A mon réveil, les bruits m’étaient insupportable, un mal de tête atroce commença. J’entendais les mouches voler, les insectes grignoter, les araignées marcher. Je m’empressais donc de porter mes mains à mes oreilles pour faire cesser le vacarme quand mes mains heurtèrent une chose velue… Quelque chose de doux… De formes pointues… J’avais des oreilles de chat !! Mon reflet m’apparu dans l’une des vitrine à livre. Le sourire regagna alors mes lèvres. Mes oreilles de chat étaient magnifiquement positionnées, je m’empressais de les caresser, cela me détendait. Yamaneko avait fait ressortir une des capacités qui étaient en moi… Même mon ouie était devenue aussi fine que celle des chats. Le magicien prit quelques heures de son temps libre pour m’apprendre à maîtriser ces nouvelles oreilles. Il décida de faire de moi son élève afin de pouvoir faire appel à Youyou quand bon me semblait. Yamaneko reparti à ses occupations. Il était temps pour moi d’aller en ville, trouver un peu d’adenas pour essayer d’avoir des cristaux bleus…


…Le cahier refermé. Saphira le mit soigneusement dans sa poche. Elle se procura des cristaux auprès d’un nain et rejoignit Yamaneko à la sortie de Giran. Il commença à lui enseigner l’art de l’invocation. Saphira s’exerça pendant une longue période avec les conseils de son nouveau maître. Son but était de devenir une excellente invocatrice. Elle prenait le plus grand soin de ses chats et maniait la magie avec délicatesse. Son pouvoir grandissait…


Dernière édition par le Ven 11 Jan - 20:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saphira

avatar

Nombre de messages : 73
Age : 31
Date d'inscription : 24/09/2007

MessageSujet: Re: [BG] Saphira   Dim 6 Jan - 15:02

Le temps s’était écouler, la magie avait grandie en Saphira et son pouvoir d’invocation s’améliorait de jours en jours. Son chat devenait de plus en plus indépendant. Ce n’était plus l’humaine qui protégeait son animal, c’était le félin qui veillait sur son amie Saphira. Lors d’une sortie sur les terres des exécutions situées entre la ville de Gludio et de Giran, Youyou entreprit d’aller devant chercher quelques vivres à se mettre sous la dent. Saphira resta en retrait un moment. Elle s’occupait à pêcher quand elle croisa un drow. Il était habillé de vêtements sombres avec une dague à sa ceinture. Saphira resta méfiante tout en lui demandant s’il n’avait pas rencontré en chemin son chat. Il lui répondit d’un ton calme et serin :

- J’ai vu un être humain manipulant la magie qui attaquait un félin vers l’Est. Je suppose que c’était peut-être votre chat.
- *d’un air angoisser* Il avait un turban sur la tête ?
- Oui ! *cachant son sourire sarcastique derrière sa fine main.*

Le visage de Saphira se métamorphosa et devint blanc comme un mort. La peur de perdre son chat l’envahit. Elle partit en courant le plus vite possible vers l’Est pour secourir son ami, laissant ses affaires et le drow sur place.

Arrivé aux portes de Giran, elle retrouva son chat qui se jeta sur elle. Ils allèrent s’asseoir sur les marches en pierres d’une petite ruelles peu fréquenter et Saphira ouvrit son livre et pris une plume pour y inscrire son aventure sur les terres d’exécution.



… Hier j’ai rencontré un drow dont la peau était d’un gris morbide avec quelques reflets bleutés. J’étais à la recherche de Youyou qui était partit ramassés des fruits près de la ville de Giran. Ce drow m’a dit que mon chat s’était fait attaquer par un homme. J’ai eu si peur pour lui que j’ai courue à sa recherche sans perdre un seul instant. Pendant des heures je l’ai cherché, cela me parue interminable. Au bout d’un moment j’ai perdue espoir et j’ai fais demi-tour pour retrouver l’Elf noir. La nuit tomba et l’angoisse faisait que mes oreilles de chat me démangeaient. Sans cesse en train de les caresser afin de les soulager. J’ai trouvée refuge pour la nuit dans une petite grotte naturel de la falaise. Un nœud me nouait le ventre, mes mains tremblaient, mes jambes vacillaient. Là, dans cette grotte, je me suis écroulée par terre en larme. Youyou où était tu !?

Au petit matin, j’ai entendu deux voix. Cachée par un rocher, je me faufilais entre les herbes sèches pour m’approcher des deux êtres. Tel un chat guettant sa proie sans le moindre bruit de pas ou de tassement de l’herbe, j’approchais doucement. Youyou m’avait appris cette technique cela fessait de moi une ombre qui passe au milieu des autres sans se faire remarquer. D’ailleurs j’ai eu beaucoup de mal à se que rien ne s’entendent quand je marche. Il y avait toujours une brandille qui craque, un caillou qui roule, des feuilles d’arbres qui crépitent… cela m’a pris pas mal de temps avant de me déplacer silencieusement. Mais avec l’aide de Youyou j’y suis parvenue. Et donc avec cette technique j’ai pu m’approcher suffisamment pour entendre distinctement ce que les deux drows disaient et reconnaitre l’Elf noir d’hier. Ils riaient gaiement ensemble…

« … l’humaine a vraiment cru que son chat s’était fait attaquer par cet humain ? » disait l’un.

C’est alors que j’ai compris. L’Elf noir s’était jouée de moi. Youyou était surment au village. Une fureur m’envahit. Ces drows, mon père m’avait dit qu’ils étaient des êtres sans cœur et s’amusaient de tous… A ce moment là, je voulais leur donner une bonne leçon. Mais ma préoccupation était d’abord de retrouver mon chat avant tout. Je fis demi-tour en prenant soin de rester discrète. Etant à une bonne distance des drows je me mis à courir aussi vite que le vent avec légèreté et souplesse tel un Elf. Je voyais le paysage défiler à une vitesse incroyable. Je crois que jamais mes jambes n’ont été aussi rapides.

Sur ma route, je rencontrais l’humain que le drow accusait d’avoir agresser mon chat. Il s’exerçait à la magie sur des créatures vivant dans les parages. Je récupérais mon souffle tout en l’observant. Il avait les cheveux mi-longs couleur châtain et marchait avec une certaine classe et un joli déhanché. Cela me fit sourire. En me voyant il s’approcha de moi et me demanda se qu’une jeune femme faisait toute seule dans un endroit comme celui-ci. Je lui expliquais que je cherchais mon chat. Alors il m’offrit son aide et se lança à sa recherche. La barbe de l’humain formait un petit trait sur son menton comme une barbiche. A bien regarder c’est le premier être humain qui semblait me ressembler. Il était différent des autres non pas que par son apparence mais je ressentais en lui une présence. Il m’expliqua par la suite que c’était un esprit enfermé en lui, et à eux deux ils formaient un seul. Je l’entendais dans ma tête. Il me parlait de la même façon que Youyou… par télépathie. J’en ressentais des frissons parcourir mon corps. Il était un peu comme moi. Différent des autres mais le fait d’être unique faisait de nous une grande force… c’est ce que ma mère me répétait. Je me sentais proche de lui. Peut-être que lui, pourrait comprendre ce que je ressens de par ma différence flagrante. L’humain mettait beaucoup d’énergie à m’aider et avec le peu de magie que j’avais appris je m’efforçais à l’utiliser pour l’aider du mieux que je pouvais. Sa compagnie me rendit le sourire. Nous nous dirigions vers Giran. Il me laissa et repartit à ses occupations.

Youyou m’attendait à l’entrée de la ville, il se jeta sur moi quand il m’aperçut. Ensemble nous rentrâmes en ville pour nous reposer et nous remettre sur pied. Mes pensées restèrent fixer sur cet humain, je m’endormis en repensant à cette journée…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saphira

avatar

Nombre de messages : 73
Age : 31
Date d'inscription : 24/09/2007

MessageSujet: Re: [BG] Saphira   Lun 18 Fév - 22:23

Il faisait encore légèrement nuit sur le petit matin. Les oiseaux commençaient à chanter perchés dans les arbres de Giran. Un bruit retenti! Les oiseaux s'envolèrent. Saphira se réveilla en sursaut, sautant de son lit et courant vers la fenêtre de l'auberde où elle avait passé la nuit. Elle resta discrète derrière le volet entre-ouvert et aperçut deux hommes. Ils étaient en train de combattre à l'épée. Leurs armes s'entrechoquaient dans un bruit perceptible à plusieurs lieux à la ronde. L'un d'entre eux portait une armure de couleur rouge qui recouvrait entièrement son corps. A vu d'oeil elle paraissait peser au moins deux Buffalos adultes. Il se battait avec une large et pesante épée qui reflétait les quelques rayons de soleil qui se levaient. Son adversaire quant à lui se battait avec une petite arme qui ressemblait à une dague. Saphira observa la scène et en conclu que ce second combattant était un manieur de dague. Il était vêtu d'une tenue légère couleur blanchâtre et se déplaçait avec rapidité. Il évitait bon nombre de coups. Ce n'était qu'un combat d'entrainement ce qui soulagea Saphira, qui était prête à aider celui qui serait blesser. Elle descendit eu rez-de-chaussée de l'auberge et commanda un petit-déjeuner. L'aubergiste resta fixer sur les oreilles de chat que portait la magicienne. Un peu gênée au début elle ne savait pas quoi faire puis elle lui sourit timidement. L'homme retourna à ses occupations, un petit sourire aux lèvres.


Sur la place de Giran, elle croisa cet homme qui, au petit matin, s'entrainait devant sa fenêtre. S'approchant de lui à petite allure, il disparu par l'intermédiaire de la passeuse avant qu'elle ne puisse lui adresser la parole. Puis faisant un bon de côté, voyant apparaître un homme près d'elle. C'était le magicien qu'elle avait rencontré sur les terres d'exécutions. Il lui saisi la main, l'entrainant en dehors de la ville. Ils discutèrent ensemble un petit moment. Il s'appelait Kasey et était nécromancien. Ils avaient beaucoup de points communs et s'entendaient bien par la suite ils décidèrent de rester de très bons amis. Ils partirent ensemble au Nord sur les terres desséchées de la vallée des Saints. Là-bas, ils mirent en place une tactique efficace pour combattre les créatures. Si kasey était blessé, Saphira s'attelait à utiliser sa magie pour le soigner.


Epuisée par la chaleur foudroyante qui s'accumulait dans le désert. Saphira décida de laisser Kasey pour retourner un peu en ville.


De retour à Rune, Saphira demanda au marchand des capsules de force pour son chat. Hélas le commerçant était en rupture de stock. Elle décida de retourner à Giran pour faire ses achats.


A l'ombre, adossée contre un grand arbre, Saphira ouvrit son livre et y inscrit...



Avant-hier j'ai rencontré un jeune humain. Son nom est Zakehym. Il a l'air un peu intimidé par ma présence.Surement mes oreilles qui l'effraient... Ses cheveux sont clairs et ont quelques reflets rosés quand on regarde attentivement. J'étais bien contente de le rencontrer à ce moment la. Car à cet instant précis, j'ai vu une masse verte débouler, fonçant droit vers moi. Il faisait bien deux fois ma taille, il avait des bras aussi gros que mon bassin. C'était un Orc. Cette race est vraiment impressionnante. J'ai jamais vu autant de muscles sur un être vivant jusqu'à ce jour. Ayant quelques peu de bon sens, je me mis derrière l'humain. On ne sait jamais des fois qu'il ne soit pas de bonne humeur. Eh puis je pouvais toujours utiliser mon savoir pour soigner les blessures qui pouvaient être causées. L'Orc se nommait Greybac. Pour me rassurer il rangea son énorme épée, celle qui faisait ma taille et qui pesait mon poids, voir même plus ! Tous les trois nous fîmes connaissance. L'idée que je me fessait des Orcs était loin de la réalité. Greybac était adorable et me faisait penser à un ange dans un corps de brute. Il nous demanda à Zakehym et à moi-même si un petit combat d'entrainement nous intéressait. Je lui répondis que seul mon chat combattait. Il voulait alors tester la force de Youyou. Nous nous dirigions donc vers la sortie de la ville.


Le combat entre Greybac et Youyou fut très serré. Greybac avait beau taper sur Youyou pour le faire reculer, il tenait bon. Quant à mon chat, il essayait de faire plier l'Orc par tous les moyens possibles. Ce fut tout de même Greybac qui prit l'avantage grâce à un sort de résistance spécial. Un peu déçu, j'accourrais vers Youyou vérifiant qu'il n'avait rien de grave. Rien de cassé, quelques égratignures par-ci par-là. Greybac nous quitta par la suite, retournant à ses affaires. C'était avec plaisir que j'attendrais une nouvelle rencontre avec lui. Je laissais Zakehym à Giran qui me paraissait quelque peu déstabilisé par notre rencontre. Il avait perdu sa mère dans son enfance et n'avait plus côtoyé de femmes depuis ce jour. Je ne pouvais pas rester, quelque chose me poussa à aller sur les terres du Nord. Un pressentiment, un peur, je ressentais quelque chose d'étrange. Mes pas étaient guidés par cette sensation.


J'arrivais à Rune prenant le chemin du temple. Je montais de plus en plus haut. De l'air frais me parvint alors aux oreilles. J'étais arrivée sur un balcon du temple. Il y avait une magnifique vu sur le château de Rune. Mes yeux stoppèrent net sur une femme. Elle était là, silencieuse, pas un souffle ne sortait de ses douces lèvres. C'était une jeune humaine. Elle était très proche du vide. Un pincement au coeur me prit, je compris que l'humaine n'allait vraiment pas bien. Le saut de l'ange était surement ce qu'elle prévoyait. Je pris mon courage à deux mains et alla lui parler. Je la pris dans mes bras en la voyant tomber en larmes. Elle me raconta pourquoi elle voulait mettre fin à sa vie. Je ne pouvais pas la laisser faire. Je me devais de lui apporter mon aide, mon soutiens, mon écoute... L'humaine me sourit, j'avais réussi à la convaincre de ne pas faire de bêtises. Mes jambes en tremblaient. J'avais tellement eu peur pour elle mais aussi pour son fils. Je l'invitais à m'accompagner pour redescendre en ville. Arrivée en bas j'étais soulagée et confiante. Nous nous quittâmes en nous promettant de nous revoir par la suite.


J'éprouvais de plus en plus le besoin d'apporter mon aide aux gens. Lors des combats ou lors de sorties j'utilisais le peu de magie que j'avais pour soulager les blessures des combattants. Mais mon savoir était très limité dans ce domaine. Il me fallait trouver un maître soigneur pour m'enseigner cet art. J'explorais donc toutes les terres et territoires que je ne connaissais pas à la recherche de celui qui m'accepterait comme élève.


Les terres sombres et dangereuses de Goddard m'obligèrent à faire une halte en ville pour me reposer et reprendre des forces. Un humain se trouva en travers de mon chemin. Son nom était Tyraël, il était un brave guerrier. Je lui proposais mon aide pour l'accompagner dans ses combats qu'il menait aux alentours de la ville. Il accepta. Youyou ainsi que ma connaissance des soins lui procurèrent une bonne aide. Je m'appliquais pour faire en sorte que ma présence ne soit pas un inconvénient. Que mes faiblesses soient notre force.


De retour en ville, Tyraël me proposa d'entrer parmis les mercenaires. Ce sont des gens qui se font payer pour leurs services en tous genres. Kasey faisait partit de cette guilde. Je me demandais ce que je pouvais leur apporter. Mais en réfléchissant bien, en entrant dans une guilde cela m'apporterait une protection. J'acceptais donc son offre, en échange il me promit qu'il serait là pour moi et Youyou en cas de besoin.


Je repris la direction de Giran après notre séparation. Arriver là-bas je demandais aux grands maîtres s'ils pouvaient m'indiquer où trouver un maître soigneur.


Les jours se succédèrent, je ne perdais pas espoir. J'arriverais à être soigneuse.




Le livre se referma sur ces lignes....


Sur les terres de Goddard, Saphira se reposait sur la place de la ville regardant le ciel tout en écoutant le vent chantonner à ses oreilles. Elle se leva en voyant Phénix arriver vers elle. Il lui demanda où en étais son apprentissage dans l'art de l'invocation. Elle lui répondit qu'elle atteingnait bientôt la fin de sa formation dans ce domaine et qu'elle avait entreprit d'apprendre la magie blanche. Le seul problème, selon Phénix, était le sens de circulation des flux de mana qui empêchait Saphira d'accèder à cette magie. Ayant travailler beaucoup sur l'invocation, son mana circulait dans le sens inverse de la magie blanche. Il fallait donc trouver un moyen d'inverser cela sans pour autant tout inverser car sinon Saphira perdrait Youyou. Phénix lui proposa son aide.

Il l'emmena près des huits forces élémentaires du monde telles que la glace, l'eau, le feu, la terre, le vent, la foudre, les ténèbres et la lumiere. Saphira devait méler son corps avec chacun des élèments. Phénix pendant ce temps se concentrait pour inverser les flux de mana du corps de Saphira en touchant tous les points stratégiques des flux circulatoires de mana. Les mains et le regard du magicien sur l'ensemble du corps de l'invocatrice la dérangeaient et la gênaient. Youyou était près d'elle et surveillait le moindre geste de l'humain. Le temps était compté pour Saphira dès lors que le premier changement avait fait son effet. Il fallait faire au plus vite pour inverser le mana, la vie de Saphira dépendait de la rapidité à aller voir tous les élèments et inverser le flux qui circulait en elle. Ce changement pouvait lui être fatal si trop de temps s'écoulait. Tout son organisme était perturbé et la fatigue montait de plus en plus vite au fur et à mesure que Phénix lui inversait son mana. Elle se sentait faible, ne sachant si elle arriverait jusqu'au bout. La simple pensée de perdre Youyou si elle échouait était suffissant pour l'encourager à continuer et à retrouver un peu de force pour tenir. Lors du dernier élèment, Saphira ne pensait même plus au regard que portait Phénix sur elle. Ses pensées étaient fixées sur son fidèle compagnon Youyou. La jeune humaine tomba à terre inconsciente.

A son réveil, Saphira ne ressentait plus la présence de son chat, seul Phénix était présent dans cette pièce agréablement chauffée, en train de plier les vêtements qu'elle n'avait plus sur elle. Mais heureusement une grande étoffe recouvrait l'ensemble de son corps. Elle voyait mal, la fatigue la gagnait à nouveau, et elle se rendormi.

Saphira se sentait bien et reposée, elle ouvrit les yeux en se redressant sur elle-même. L'humaine se trouvait dans un grand lit confortablement chauffé. Regardant autour d'elle, elle ne vit personne, ni Phénix ni Youyou qu'elle ne ressentait plus à présent. Prise d'une panique elle sorta du lit en vitesse se retrouvant nue et comme par réflexe elle mit ses mains devant pour cacher son corps. Saphira alla reprendre ses vêtements près du feu et les enfila. Passant la porte de sortie de la pièce où elle était elle s'arrêta à l'entrée de la maison avec un air surpris. La maison était perchée dans le ciel rien ne la tenait, elle flottait au dessus de l'eau, seul un chemin menait à la terre en lévitation. Saphira s'empressait de le prendre pour redescendre sur la terre ferme. Arriver en bas du chemin, la jeune fille s'aperçu que ses vêtements étaient devenu trop lourd pour elle et que ses bras étaient trop frêle pour porter ses armes. Les environs étaient désert, il n'y avait personne, pas la moindre créatures, pas le moindre oiseaux dans les cieux. Saphira monta sur une bute pour observer de plus loins les lieux, elle trébucha sur une pierre pointue où elle s'ouvrit la jambe. Un cri vif et persant traversa la vallée. Saphira posa ses mains sur la blessure, une lueur en sortie et la plaie se referma. Une larme coula sur sa joue et elle dit : « J'y suis arrivée ! ... mais où es-tu Youyou !?». Elle partit par la suite à la recherche de Phénix pour qu'il puisse répondre aux nombreuses questions qui pesaient à présent dans sa tête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saphira

avatar

Nombre de messages : 73
Age : 31
Date d'inscription : 24/09/2007

MessageSujet: Re: [BG] Saphira   Jeu 28 Fév - 0:59

Saphira marchait, traversant les marais et les vastes étendues d'herbes des pairies. Elle avait quitter la demeure flottante depuis un bon moment. De temps à autre elle voyait d'immenses traces de griffes sur les rochers, elle pouvait entrer dedans facilement, un frisson lui parcouru le dos, pensant à la créature qui pouvait laisser de telles traces. Elle laissa son armure, ses armes sur place dans un endroit où elle seule pouvait les retrouver, épuisée par le poids de son matériel, les longues heures de marche pour retourner dans une ville et le soleil n'était plus, la fatigue et le froid l'endormirent.

Une vive douleur se fit ressentir sur son bras, la jeune humaine se réveilla, ouvrant grand les yeux, un chien sauvage venait de lui mord le bras, elle se débattit, donnant des coups de pied à l'animal pour le faire reculer. Mais la bête se jetait sur elle a chaque fois. Soudain, un reflet du soleil éblouit Saphira qui ferma les yeux aussitôt, une épée fendit l'air et mis à terre le chien enragé. La bête tomba juste à coter d'elle. Tournant la tête du côté de l'être qui venait d'arriver, c'était Tyrael. Saphira retrouva le sourire, elle arracha un morceau de tissu de sa robe et en fit un bandage pour son bras puis se releva difficilement. Tyrael l'accompagna jusqu'à un lieu sur, la soutenant pour l'aider à avancer. Arriver dans une petite maison, il invita Saphira a prendre place dans une chaise en bois recouverte d'une peau de bête pour qu'elle puisse reprendre des forces.

Au petit matin, il lui offrit de nouveaux vêtements et une armure lourde pour la protéger. Il ouvrit une vielle malle et en sortit deux épées recouvertes par la poussière, Saphira les saisit enlevant la crasse qu'il y avait dessus. Ils sortirent, Saphira armée de ses deux épées suivit Tyrael qui engagea un petit combat contre elle. La jeune humaine avait perdu sa magie et ne savait plus que soigner de petites plais. Elle qui croyait avoir réussi a passer à la magie blanche c'était tout simplement retrouver sans aucun pouvoir, seul son soin qu'elle avait appris quand elle etait jeune était rester. Ne pouvant pas laisser Saphira seule Tyrael lui demanda de l'accompagner lors de ses différentes sorties.

C'est en suivant le guerrier que Saphira apprenait petit à petit à manier les épées.
Elle reçu une formation intensive sur l'art de manier une épée mais Saphira préférait les doubles car elle se sentait plus en sécurité depuis la disparition de son chat. L'ayant aider quand elle en avait le plus besoin, Saphira voulait progresser rapidement pour pouvoir soutenir Tyrael dans les combats et devenir son égale dans le maniement des épées. Elle prit donc la voie de dualiste. Chaque jours elle apprenait et exécutait ses attaques avec de plus en plus de rapidité. Tyrael lui présenta un de ses ami nommé Hannavalt, expert en maniement de doubles lames, et commença sa formation dans cet art.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saphira

avatar

Nombre de messages : 73
Age : 31
Date d'inscription : 24/09/2007

MessageSujet: Re: [BG] Saphira   Jeu 15 Mai - 19:28

Saphira s'arrêta dans un coin reculé des terres de Goddard et s'installa sur une colline où le vent berçait ses cheveux et caressait son visage. Elle s'assit sur l'herbe fraîche, ouvrit son livre sur ses genoux et commença à écrire quelques lignes...





Cela fait maintenant longtemps que j'ai rejoins les mercenaires, je me suis attachée à eux et les considère comme ma famille...
Ma famille... en parlant de ça je suis retourné à mon village pour voir mes parents. Le chef de Gludin en me voyant à verser une larme. Cela m'a touché j'ai pensé que je lui avais manqué mais hélas ce n'était pas pour ça qu'une larme roulait sur sa joue. Il me prit à par et discuta avec moi un moment avant d'arriver à un sujet délicat. Il m'avoua que mes parents avaient été tuer lors d'une immense tempête de vent. La maison de mes parents avait été emporter alors qu'ils étaient à l'intérieur. Les débris de la maison avaient former un amas dormant le tombeau de ma famille. Le chef du village me dévoila également autre chose qui me bouleversa. Mes parents avaient un autre enfant qui était en vie et était partis sur les terres d'Aden peu après la catastrophe. Je ne savais pas qui s'était et le patriarche du village ne voulu pas m'en dire plus. Je devais mener ma propre enquête et retourner mon frère... ou ma sœur.


Saphira se dirigea vers le lieu de la catastrophe, en marchant, doucement et pensive. Le chef de Gludin était surpris de voir la réaction de l'humaine. Aucunes larmes, aucune tristesse, aucun mots ne s'exprimaient de son être. Un simple et doux sourire se dessina sur ses lèvres.


Je me dirigeais vers ma maison enfin.. les restes de ma maison en me remémorant les bons souvenirs que j'y avais passé. Une question persistait : « Pourquoi mes parents m'ont cachés l'existence de leur deuxième enfant ? ». Aucune réponse. Seule cette personne pourra me répondre. Je m'asseyais sur un rocher qui était jadis en face de la maison et y resta un long moment. Des milliers de questions me traversa l'esprit. Etaient-ce des regrets? Peut-être. Je cherchais dans mes souvenir si un moment les vents étaient violents quand j'habitais encore ici mais jamais il n'y avait eu de tempête... à moins que celle-ci a été provoqué par quelqu'un...


La nuit tomba, la fraîcheur du soir s'installa et Saphira resta sur un rocher, se questionnant, réfléchissant à ce qu'elle allait devenir pendant des heures et des heures, elle finit par tomba dans le sommeil.
Le petit matin venu, une main se posa sur l'épaule de l'humaine, le jour se levait, le soleil réchauffait l'air, Saphira se retourna apercevant un visage familier mais pourtant inconnu. Elle prit alors conscience d'une chose importante pour elle. C'était un humain qui habitait le village et venait voir Saphira pour prendre des nouvelles car elle n'avait pas bouger depuis un jour entier de sur son rocher.



Je me levais et alla au village avec l'humain qui m'avait invité à prendre le petit déjeuner à l'auberge. Il fallait que je sois forte et prenne sur moi en ne laissant rien paraître. Alors une fois le repas finit, je dis au revoir à tous le monde et pris la direction de Giran. J'avais besoin d'un visage rassurant pour me reposer dessus, c'était la seule chose qui pouvait m'éviter de m'effondrer. L'idée de revoir Tyrael me donna le courage de continuer ma route, et puis Zakehym ou était-il?

Arrivé à Giran, je vis Tyraël et Zakehym... enfin ! Je les avais retrouvé ! Mais à ce moment là, deux orcs arrivèrent sur la place de Giran, Tyraël me cria de prendre garde. J'appris plus tard que Zakehym avait eu un petit différent avec une elfe noire et les orcs voulaient le capturer pour le livrer à la Reine de Goddard pour qu'il soit juger. Ayant pris la défense de Zakehym, nous décidions donc de faire face aux orcs. La colère du plus gros des orcs et la magie de l'autre étaient trop grandes et nous fûmes obliger d'avoir une discussion pour essayer de libérer Zakehym des mains des orcs. L'orc exerçant la magie emmena Zake à Goddard pour que la reine puisse le prendre en audience et qu'il explique les faits qu'ils s'étaient passer avec l'elfe noire. Pendant ce temps, Tyraël et moi avions une discussion avec l'autre orc. Basch, s'était son nom, voulait emmener Tyraël avec lui... je ne pouvais pas le laisser faire...
J'avais des choses à dire à Tyraël. Il était important pour moi de partager ma souffrance avec lui. Cherchant à négocier avec l'orc pour qu'il laisse partir Tyraël. Mais cet orc était trop borné! Je pris Tyraël à part essayant de lui dire ce qui n'allait pas mais je ne pu le faire... Le destin avait-il décidé pour moi qu'il fallait que je parcours mon chemin seule...? Je ne pouvais le concevoir. Voyant ma détresse, l'orc donna un rendez-vous à Tyraël pour qu'il puissent parler seul avec lui. Il spécifia qu'il viendrait le chercher par la force s'il ne venait pas au rendez-vous convenu. Puis Basch repartit vers ses terres.

Soudain le ciel se mit à rougir et la terre à trembler, un drow pointa sa tête la seconde d'après. Il dégageait un étrange aura différent de tous les autres êtres. IL venait quérir l'aide des mercenaires en nous proposant une rémunération en contre-partie. Tyraël en tant que « chef des mercenaires » informa l'elfe qu'il devait en parler avec ses compagnons avant de prendre une décision. Le drow nous donna à chacun un parchemin pour que l'on puisse l'appeler à tout moment, un parchemin pour chaque mercenaire. Il disparu comme il était venu.




Saphira s'arrêta sur ses lignes. Levant la tête de son livre, un vent violent approchait et semblait dangereux. Elle regarda le ciel il était d'une couleur étrange rouge-orangé et une lune maudite planait sur les lieux. L'humaine prit la décision de rentrer en ville pour se mettre à l'abri.

A Goddard sur la place centrale se dressait Valsharess. Saphira approcha d'elle, la salua rapidement et lui demanda si elle avait vu Tyraël résament. Cela faisait des mois et des mois que Saphira n'avait plus de nouvelles. Elle savait qu'il s'entraînait sur les terres lointain de Goddard mais ne l'avait pas croisé. Elle voyageait seule depuis ce jour où le drow avait croisé sa route. Quand à Zakehym, il avait été libérer et était partis s'isoler pour réfléchir laissant la jeune humaine s'occuper des affaires des mercenaires. Valsharess n'eut pas le temps de répondre à Saphira. Une drow faisait son apparition à Goddard, le vent soufflait tellement fort. La jeune fille s'approcha de la nouvelle venu, Valsharess l'appela Shiva, mais celle-ci renia ce nom et lança une bourrasque de vent sur Saphira qui perdit le contact avec le sol un instant et retomba douloureusement un peu plus loin. Phénix qui passait par là avait lui aussi prit un coup de vent de la drow et dans sa téléportation il perdit un cristal que Saphira toucha pour se mettre à labris de cette drow. Elle se retrouva à Rune où elle se posa dans un petit coin pour récupérer et se reposer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [BG] Saphira   

Revenir en haut Aller en bas
 
[BG] Saphira
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Présentation de Saphira !
» Dessin - Elfe - Saphira (Eragon)
» Les Ra'zacs
» Vds tout mon materiel
» Saphira, Eragon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Phénix :: La Vie de Phénix :: Bibliothèque-
Sauter vers: