Phénix

Vous êtes sur le forum du serveur Phénix dédié à Lineage 2. Bienvenue à vous Invité, le staff espère que vous passerez de longues heures à vous amuser avec nous.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherArmurerieStaffMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [BG] Nyx, Assassin oubliée...

Aller en bas 
AuteurMessage
Nyx
..:: Admin Fondatrice ::..
avatar

Nombre de messages : 1105
Age : 30
Localisation : Quelque part entre les cendres et le feu...
Date d'inscription : 29/05/2007

MessageSujet: [BG] Nyx, Assassin oubliée...   Sam 23 Juin - 16:32

Réveil


Combien d’années ? Combien de temps s’est-il écoulé depuis ce jour ? Etait-ce une nuit ? J’ai beau chercher dans ce qu’il me reste de mémoire, rien ne me revient…
Mes mains trembles encore. Pourtant j’ai eu le temps de me calmer. Je sens encore le souffre, les flammes crépitantes. Pourtant tout est mort et froid autour de moi. Aucune lumière entre les murs sombres de ce sous-sol. Je n’entends que les gouttes d’humidité qui tombe sur les dalles et parfois, parfois…ce qui semble être le mugissement d’une créature aussi vaste que le vent…
J’ai eu le temps…La poussière envahissait toutes les pages des grimoires. Les dessins restaient bien conservés, mais mes yeux troublés ne pouvaient pas les déchiffrer. Les écrits n’étaient plus que des lignes floues.
La lumière me faisait mal. Je ne compte plus les jours, peut-être les mois ou les années que j’ai vécu dans le noir. Aveugle. Je sentais du bout des doigts cette cicatrice sur mon visage. J’en avais d’autre, mais je m’en préoccupais moins.
J’ai beaucoup hurlé, beaucoup rugit, et mes coups résonnaient dans les salles caverneuses… Ma voix restait rauque, après tant de silence. Là aussi, c’était devenu un mode de vie. Le silence et le noir…
Finalement, mon corps s’était habitué. Le premier mot que j’ai prononcé fut un mot de pouvoir. Et la flamme a surgit devant moi comme un fer chauffé à blanc sur la peau d’un enfant.
Mon hurlement s’entendit dans toutes les salles du vieux château. Lorsque le feu ardent avait surgit, la vision d’un regard m’avait transpercé le cœur. La lame d’une dague avait fait couler mon sang. Un sang fraternel…
Je ne pouvais dire leurs noms. Combien étaient-ils ? Un ou une de ceux-là était de ma famille, j’en étais persuadée. Mais les autres…c’était tout comme. Mais qui et où étaient-ils…
Des yeux rouges…rouges comme la braise…



J’ai réappris à voir, lentement…Avec la vision, ma lecture a repris. J’ai trouvé ce carnet vierge sur lequel j’écris cette histoire. Ca pourrait peut-être me servir pour plus tard…
Mes biens sont nombreux. Je ne sais pas si ce château m’appartiens, ou m’appartenais, mais en tout cas de nombreux objets semblent aller avec les drows. J’étais nue lors de mon réveil, je m’en souviens bien. La seule chose que je portait était un anneau orné d’un rubis. A force de le toucher et de ramper sur la pierre, il s’est usé. Des vêtements noirs comme la nuit se trouvaient dans un coffre. Ils me vont mais…je ne veux pas les porter. Pas maintenant. Pas encore…
J’ai fouillé dans toutes les pièces. J’ai fini par trouver un haut d’armure du Loup Bleu. Elle est un peu grande mais ça me convient. Pour le bas, celui d’une robe de riche facture. Je n’ai trouvé aucun miroir, mais je sens cette cicatrice et ça me gêne. Je ne sais pas d’où ça vient. D’où elles viennent toutes…
Depuis mon réveil, j’ai une sensation étrange. Comme si on m’observait dans l’ombre. Pourtant je suis seule…Un lien fraternel ? Je me suis posé la question mais c’est plus fort encore que ça. C’est autant dans l’ombre que dans ma tête et mon sang. Peut-être plus encore…

Quelqu’un approche…Je le sens dans le château. Que veut-il ? Je ne veux pas qu’il voit tout mon visage…

_________________
Quand tu entends les corbeaux, allonges toi sur le lit de la Mort car elle sera douce...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://phenix.keuf.net
Nyx
..:: Admin Fondatrice ::..
avatar

Nombre de messages : 1105
Age : 30
Localisation : Quelque part entre les cendres et le feu...
Date d'inscription : 29/05/2007

MessageSujet: Re: [BG] Nyx, Assassin oubliée...   Jeu 2 Aoû - 2:12

Première rencontre


Ce fût Ecthelion, un drow ayant survécu au cataclysme qui perça mes ténèbres. Un drow que je connaissais, bien qu’incapable de me rappeler d’où. Il possédait en lui une part de moi…Je l’avais ressenti à l’instant même où il pénétrait dans la salle du trône. Je pris le temps de l’observer et lui permettait de rester dans le château autant de temps qu’il le voulait. Son regard sur moi était étrange… Il était clair qu’il y avait plus qu’un simple désir ou qu’une envie. Je lui ai dévoilé certaines de mes occupations. Je ne pense pas qu’il ai bien compris de quoi il s’agissait. Pendant l’un de mes rituels, une épée m’est apparue… La lame brillait d’une faible lueur bleutée. Elle appartenait à celui qui hante mes jours et mes nuits…

Quelques jours plus tard, avec un peu de persuasion, Ecthelion fini par céder à mes charmes. C’est là qu’il se rappela sans doute du lien…et c’est là que moi aussi, je me suis rappelé ce qu’était la bague à mon doigt…

Nous avons passé une nuit voluptueuse et ces vingt ans d’abstinence on bien été compensé… Mais je l’ai quitté au matin, errant dans les couloirs du château. Il est partit pour je ne sais trop quelle raison, mais il va revenir… Les ténèbres et le silence ont envahit à nouveau le château…



Une autre âme, un châtiment et une délivrance...


Celui qui a dérangé mon silence se nomme Kajik. Maître de l’ancienne Horde et Seigneur d’Oren… Nous avons discuté un moment. Un moment où je lui ai conseillé de s’en aller. Il n’en fut rien et il a fini par me convaincre de partir en dehors du château, une fois que nous avions tous deux sentis la même présence familière… Il m’informa aussi sur celle qui détenait mon sang par la famille. J’avais donc une sœur…Mes impressions n’étaient pas fausses. Et mon plan avançait…
Les cryptes… Je ne me souvenais pas du rapport, mais je savais que c’était un lieu qui nous était connu.
Après le voyage, alors que nous parlions dans la crypte, Kajik a fini par dire son nom… Un nom que j’ai écouté mais jamais pu entendre pendant toutes ces années dans le noir. Depuis vingt ans il n’était que murmures inaudibles… Arioch…

Ma joie fût immense. Je savais à présent comment l’appeler et mes recherches seraient moins difficiles.
J’ai examiné les cryptes. Il me faudrait du matériel pour faire un rituel. Nous sommes donc reparti en faisant des pauses sur les terres froides de Rune. Pauvre Kajik…J’ignore si c’est le sang en lui qui lui donnait ces envies mais ses yeux ne me quittaient pas. Ou plutôt son œil… Après avoir tenue tête à mes transes, du moins c’est ce que j’en ai conclu, il a fini par craquer. Mes mots furent cours, mes gestes délicat et il était déjà dans mes bras… Les hommes sont si manipulables…

Un archer nous a attaqué. Je n’ai pu le poursuivre car une flèche m’a transpercée le flanc… Il visait Kajik, mais il m’a eu moi… Lorsque j’ai repris connaissance, Kajik me portait dans ses bras et nous traversions la Vallée des Saints. Lieu que je déteste au plus haut point… Une cicatrice brûlée avait rejoint les autres sur mon corps…
Une chose à laquelle nous ne nous attendions pas vraiment, c’était l’arrivée de plusieurs Saints de la Vallée… Je ne sais ce qu’a fait Kajik exactement, mais il semble que nous ne soyons pas si différent…

Je n’ai pas vraiment compris tout ce qu’il s’est passé. Quand je perd ainsi le contrôle, je ne me souviens généralement de rien. Je ne fais qu’émettre des hypothèses sur les faits actuels…


Cet orc… Qu’ais-je fais ?

Bien que consciente d’avoir vendu mon âme, je ne pensais pas que je pouvais la détruire en partie par de simples mots… De simples mots dit aux Dieux pour être exact…
J’ai renoncé à mon pouvoir sur Kajik pour lui redonner le souffle de vie… En faisant cela, la part d’âme que j’avais enfouie en lui grâce au lien de sang a disparue…
Une part de mon âme s’est envolée…Je ne pourrais décrire la sensation que cela procure…Ce n’est pas douloureux…c’est plus fort que ça. J’ai plus de mal à me concentrer et à réfléchir, comme si j’avais encore moins le contrôle sur moi-même. Je l’avais déjà peu, à cause de ces marques, mais je crains que cela ne finisse par me consumer…
Je n’ai plus d’espoir de redevenir un jour celle que j’étais tant que mon âme ne sera pas réunie dans un seul et même groupe. Tant que je n’aurais pas retrouvé les autres, ceux à qui je suis liée, la perte de ce morceau d’âme ne se sentira pas trop. Mais lorsque que la secte sera de nouveau entière… J’espère qu’ils arriveront à me contrôler.
Il n’y a qu’une seule solution à ce problème, bien que cela n’arrivera sans doute jamais. Si il voulait bien…encore une fois se lier à moi, mais volontairement…alors il y aurait une infime chance pour que la part de mon âme que je lui avais donnée retourne dans mon corps…
Il y aura bien sûr de lourdes conséquences… Après tout, je n’ai plus d’âme et plus de cœur depuis bien longtemps. Je ne connais ni la pitié, ni la compassion… Et même si je peux parfois paraître gentille, ce ne sont que des apparences. Tout dans mon esprit n’est que calcul.

Il n’y a que ça que je ne comprends pas. Pourquoi ais-je sauvé cet orc…

J’ai failli le tuer à coup de dague mais…lorsqu’il m’a regardé, de son visage impassible, attendant presque la délivrance de la mort, je n’ai pu m’y résoudre. Je me suis enfuie.

J’ai rencontré un autre archer sur le chemin. Il aurait pu m’avoir mais il ne l’a pas fait. Je sens que je le reverrais, ou plutôt, que je le ressentirais. Ma vue est devenue trop trouble. Je ne vois plus rien à nouveau. Tout est noir…
Je suis à présent à hauteur de la forêt des morts… Peut-être qu’ils pourront m’aider, ou…

_________________
Quand tu entends les corbeaux, allonges toi sur le lit de la Mort car elle sera douce...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://phenix.keuf.net
Nyx
..:: Admin Fondatrice ::..
avatar

Nombre de messages : 1105
Age : 30
Localisation : Quelque part entre les cendres et le feu...
Date d'inscription : 29/05/2007

MessageSujet: Re: [BG] Nyx, Assassin oubliée...   Ven 10 Aoû - 13:59

Le sombre mage, la Forêt des Morts


Je ne me souviens plus de grand-chose de cette forêt… La première chose que j’ai rencontrée, fût non pas un vampire, mais un être que je connaissais un peu mieux. Ou un peu moins selon les points de vue...

Je n'aurais su répéter son nom, bien que comme pour son père cela m’envahissait la tête. Comme son père...Comme Arioch.

Je n'avais pu que l'entendre dans cette sombre forêt, toujours aveuglée par mon manque de force... Mais il y avait quelque chose d'étrange... J’avais ressentie bien mieux qu'avant la présence du guerrier déchu tendit que son fils se battait pour le faire taire dans sa tête...

Son fils... Si il avait un fils, où était la mère ? Des tas de questions me venaient en tête et m’embrouillaient. Le jeune drow repartit comme il était venu, en silence...peut-être bien trop silencieux pour un mage...

Je restais assise encore de nombreuses heures. Essayant d'appeler en vain... Je fini donc par me relever et reprendre mon chemin aveugle vers le château, tout en passant par le village maudit de la Forêt des Morts...

C’est la que mes souvenirs deviennent trop confus. Je ne me souviens juste d’avoir ressentit de nombreuses présences apparaître tout autour de moi. Bien trop pour moi seule, et bien trop camouflées… Lorsque je rouvris les yeux, deux vampires me traînaient au milieu du village. J’ai sentis les mains chaudes d’Ecthelion qui me relevait le visage. Je ne voyais toujours rien mais je l’aurais reconnu entre mille. Il avait l’air paniqué mais j’ignorais pourquoi. Je sentais le goût du sang dans ma bouche. Mon propre sang… Mon corps était endoloris comme si des milliers de morsures l’avaient atteint.

J’ai senti de nouveau la présence du Seigneur Orc. A mon plus grand étonnement, il était apparemment revenu pour me sauver… Je devrais lui en être redevable…mais après tout ce n’est que justice non ? Ecthelion m’a mis dans la charrette alors que je commençais à délirer. Je ne me rappelle plus trop de ce que j’ai dit…mais je crois que ça ressemblait à « Dos inbal ol wun dos Kajik... Belbau ol ulu uns'aa... » Oui je crois que c’était ça. En y repensant, cela me fait rire. Parler en drow a un orc…Il n’a rien du comprendre…


L’Assassin et l’Ange


Ca me fait tellement mal…Je croyais m’être quelque peu remise de la dernière fois…des « tortures », selon les mots d’Ecthelion, que m’auraient fait subir les vampires… Je recommençais à voir, bien que flou, et mes cheveux n’étaient plus aussi blancs… Après une longue discussion avec Ecthelion, je pu apprendre ce qu’il se passait dans le monde entre tous les royaumes qui venaient de renaître. Cela ne me présageait rien de bon. Cependant, le drow avait bien d’autre chose en tête et il me demanda une réponse. La bague à mon doigt me rappelait à ce devoir bien que je préférais mettre en garde Ecthelion sur notre relation… Il le regretterait un jour ou l’autre, comme tous… Mais je fini par accepter de me lier un jour à lui, sans pour autant que cela ne m’entrave. Auquel cas, je le tuerais, il était prévenu…
Je lui ai donné pour mission de ramener à moi tous ceux qui porte de mon sang. De près ou de loin. Cela me permettait de me reposer un peu et en plus d’avancer dans mon travail. Il fini par me ramener un drow assassin… A sa vue, cela ne me rappela d’abord rien… Puis en le regardant mieux je cru un moment qu’un souvenir me revenait. Mais c’était stupide… Me voir assise à côté de lui contre un arbre, buvant à une flasque… Quoi de plus simpliste ? Sans doute mon imagination me jouait-elle des tours. Cependant je le sentais…Nous étions effectivement liés. Une grande peur m’a envahie. Et si il refusait le lien et devenait mon ennemi ? Non…ce n’était pas possible… Pourtant le drow ne semblait pas vouloir nous rejoindre. Au contraire, la marque qu’il portait, tout comme moi, lui dictait sans doute la méfiance à notre égard. Ce qui était tout a fait logique à mes yeux, bien que difficilement compréhensible. Son regard glacial m’envoûtait… Le touché de sa marque m’envahissait de force et je m’évertuais à ne pas frissonner. Il ne devait pas comprendre…mais cela viendra. Il est de mon sang…je suis du siens. Nous finirons par trouver le moyen de nous entendre. Nous finirons par nous lier à nouveau…

Nous avons discuté tous trois. J’écoutais Ecthelion tenter de convaincre le drow sans grand succès. Pendant un moment…j’ai eu l’impression de perdre pied et de disparaître… Mais lorsque je relevais la tête, le drow continuais de me parler. Il me dit qu’il écouterait mon conseil et qu’il laisserait la marque prendre le dessus. Pourtant…jamais je ne lui aurais conseillé cette folie…jamais… Les doutes m’envahissaient de plus en plus. Il était clair que je n’avais aucun contrôle sur ma propre marque au contraire de l’assassin. Je n’osais me l’avouer, mais une certaine jalousie à son égard était née. Comment faisait-il ? Il fini par partir en espérant ne plus nous revoir. Cela était impossible mais il le découvrirait bien assez tôt. Ecthelion me quitta peu de temps après, juste quand j’ai senti cette…présence pénétrer dans le château…

Ca fait si mal… Je l’appellerais Ange car ce nom lui convient mieux. Quel Ange est-il ? Cela je l’ignore. Peut-être de la Vengeance… Il ne parlait pas, mais pouvait entrer dans mon esprit, du moins superficiellement.
Sa télépathie était parfaitement compréhensible, et bien que je puisse user du même langage après un court rituel, je ne pris pas la peine de me fatiguer plus. Assise sur le trône de Rune, je le fixais dans les yeux et lui répondais.
Ces propos me semblaient absurde. Il me disait que j’étais la cause de tous les malheurs qui avaient frappés le monde… Mais je ne suis qu’une drow, certes pas commune, mais je suis loin d’être ou d’avoir été aussi puissante qu’il le dit… J’avais beau lui expliquer que je ne comprenait pas de quoi il parlait, j’avais beau lui parler avec plus de sincérité que quiconque, et plus de calme, il ne semblait pas me croire. Il me plaqua un instant au sol par un sort que je ne connaissais pas… Cela ne fit pas changer mes propos et il me releva par le même sort. Je me rassis avec calme et continuais de le fixer. Puis au bout de quelques phrases, je vis son épée s’abattre sur moi…

Ca fait si mal…Je n’arrive plus à ouvrir les yeux. Je sais simplement que malgré le fait que je ne sois pas tombée tout de suite dans l’inconscience, je ne me rappelle plus de ce que j’ai bien pu dire à cet Ange avant qu’il disparaisse… Ce n’est pourtant pas ma marque…j’en suis presque persuadée… Ma bouche est emplie de sang. Mon visage et posé dans une flaque liquide. Mon corps me fait mal mais mon visage me préoccupe plus. Ses épées étaient bénies…

_________________
Quand tu entends les corbeaux, allonges toi sur le lit de la Mort car elle sera douce...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://phenix.keuf.net
Nyx
..:: Admin Fondatrice ::..
avatar

Nombre de messages : 1105
Age : 30
Localisation : Quelque part entre les cendres et le feu...
Date d'inscription : 29/05/2007

MessageSujet: Re: [BG] Nyx, Assassin oubliée...   Mar 2 Oct - 16:37

Génèse

Citation :
Enceinte, Shilen pris la fuite vers l'Est. Au plus profond d'une sombre forêt, elle accoucha finalement, maudissant Einhasad et Gran Kain à chaque douleur de son lancinant labeur.

Les enfants nés du douloureux accouchement de Shilen portaient la marque du désespoir et de la colère de ses malédictions et devint des démons. Parmi eux, les plus fortes créatures furent appelées Dragons.

Il y eut un total de six dragons nés des malédictions à l'encontre des dieux. Shilen était submergée par sa colère envers Einhasad qui l'avait bannie et Gran Kain qui l'avait séduite puis abandonnée. Rassemblant ses enfants, elle créa une armée pour punir les dieux.

Mais l’histoire nous a caché certains événements. Ainsi il y a une légende qui parle du pouvoir ancestral de ces enfants déchus. Un pouvoir qui pourrait soit disant être canalisé dans un ou plusieurs corps.

Les écrits qui suivent ont été interdits par la Matriarchie drow afin d’éviter les guerres de pouvoirs. Quiconque ne peut prétendre atteindre un tel stade de puissance mais de nombreux chef de guerre, mage et sorcier, ou encore même simples citoyens ont essayé de parvenir à cela. Sans aucun résultat. Si bien que cette légende est tombée dans l’oubli. Sauf, pour les anciens magiciens de la Tour d’Ivoire. La traduction effectuée par ces dits mages paraît exacte. Bien qu’il reste des doutes à éclaircir sur certains points. Voici ce que j’ai pu retranscrire.



Six liens pour unir les Dragons.

Un pour la Vie. Représentant de la lumière d’Einhasad. Emportant avec lui l’étincelle de la résurrection.

Un pour la Terre. Porteur de la sagesse et des vices. Gardien du secret tout comme Maphr.

Un pour le Vent. Soufflant la parole invisible. Noirs murmures de Sayha qui apporterons les frissons.

Un pour le Feu. Brûlant les esprits à chacun de ses pas. Epée de flammes apportant la destruction. Comme le poing de Paagrio s’abattant sur le monde.

Un pour l’Eau. Noyant les corps dans les abysses glaciales. Jouant comme les ondes. Enfant rejeté d’Eva et aimé de Shilen.

Un pour la Mort. Mort lui-même et maudit par Gran Kain. Représentant de la main noire. Sombre ombre qui apportera le Néant.



Six liens pour les faire grandir.

La Vie devra avoir été touché par sa vertu. Comprendre les soupirs des âmes.

La Terre devra avoir exploré le monde. En connaître tous les secrets et en être le Gardien.

Le Vent devra avoir été bercé par les brises magiques. Aussi changeant que les courants.

Le Feu devra avoir connu les passions. Avoir connu les démons et les Enfers.

L’eau devra avoir été happé par les abysses. Calme et destructeur à la fois.

La Mort devra avoir goûté au sang des siens. Apporté la parole noire à ses proches et guidé les pas des ombres qui la suivent.



Six liens pour amener leur pouvoir.

Six liens pour amener à faire plier les Dieux.

Six liens pour…

La jeune drow fût surprise par le voyageur à qui elle venait de chaparder le livre. Il ne l’avait pas encore vu mais il la cherchait activement. Elle se demandait comment un humain si fort mal accoutré pouvait posséder un tel livre parlant d’hérésie. Amusée, Nyx sourit en coin. Du haut de ses 40 ans à peine, elle était bien jeune. A peine plus grande en apparence qu’un enfant humain de huit ans. Mais elle était déjà bien habile et malgré la méfiance du voyageur, elle était parvenue à ses fins après avoir versé un peu de somnifère dans sa boisson. Voler un livre…Tout le monde se serait moqué d’elle. Mais elle aimait ça. A défaut de ne pouvoir exécuter des rituels et sorts magiques, elle lisaient les manuels afin d’en savoir plus sur la théorie. Parfois, elle aidait même sa sœur Neith dans la pratique. Nyx avait beau toujours faire les bons mouvements, avoir les bonnes paroles, aucun flux magique ne semblait l’habiter. Ce qui était assez rare pour une elfe, même sombre, qui plus est née dans une famille de magiciens.
Cette tare familiale était source de moqueries au sein des Drathir. La famille des deux sœurs jumelles. Neith était encore trop jeune pour s’interposer et regardait simplement sa sœur se faire traiter de bonne à rien. Nyx était devenu amère au fur et à mesure des années. Avant d’entrer à l’école, ses parents l’aimaient comme n’importe quel enfant. Ils lui offraient ce qu’elle voulait et ne disaient que du bien d’elle. C’était une petite drow pleine de vie et presque trop « gentille » pour son peuple. Mais lorsque ses professeurs de magie rencontrèrent ses parents pour lui parler de son problème, Nyx devient la risée de la famille. Elle n’eu comme présent en plus de 100 ans qu’une dague émoussée venant de l’école et des habits de cuir sans doute acheté à un bas prix à un marchand itinérant. Devant subir à longueur de temps la pression de ses parents, ses idées finirent par s’assombrirent. Elle ne rêvait que de partir après les avoirs vu souffrir. Elle voulait se venger de tout ça… Mais il lui suffisait parfois de secouer la tête et de voir Neith sourire à ses parents pour oublier ses idées noires et recommencer à vivre en tant qu’apprentie guerrière.
Après quelques années de cours et d’entraînement, alors que sa sœur venait à peine d’apprendre son premier vrai sortilège, Nyx s’essayait enfin à l’art de la dague. Elle avait testé l’épée longue, l’épée courte et bien d’autre armes, mais ses professeurs furent surpris de l’habileté avec laquelle Nyx maniait cette petite lame. Elle avait également un don pour l’arc, ce qui attira l’œil des professeurs en assassinat. Ecole assez fermée malgré tout dans la société drow. Cependant, la jeune fille était encore bien trop jeune. Elle avait à peine atteint sa cinquantième année ce qui n’était absolument pas suffisant pour apprendre d’autre techniques, surtout de ce genre là. Etant donné qu’elle s’ennuyait à l’école et qu’elle se faisait mal mener une fois rentrer chez elle, elle passait le reste de son temps voir un peu plus à vadrouiller à droite et à gauche, soit pour explorer les terres alentours, soit pour épier dans les tavernes ou les guildes, ou encore pour lire…

Lire. Voilà la raison qui l’avait poussée à voler ce livre du sac du voyageur mal habillé. C’était étrange car malgré cet accoutrement de paysan, son visage portait presque les traces de la noblesse. Un déguisement ? Peut-être. Et l’intuition de Nyx pour ces choses là, depuis qu’elle avait acquit un peu de savoir faire d’assassin c’était accru. Le coin qu’elle avait choisi pour ouvrir ses pages n’était apparemment pas le bon. Le voyageur était déjà passé juste à côté et cela ne faisait aucun doute qu’il finirais par la débusquer. Elle remis sa capuche pour se couvrir le plus possible et glisser le bouquin dans sa besace avant de se relever doucement. Elle pris la même direction que le voyageur pour pouvoir garder un œil sur lui et ne pas lui tourner le dos, puis dès que la situation se présenta, elle grimpa sur le toit d’une petite maison. Etant très légère de par sa physionomie un peu maigre et sa jeunesse, elle n’avait aucun mal à marcher sur les toits de chaume. Avec agilité, mais en risquant dangereusement de tomber une ou deux fois, elle sautait de toit en toit jusqu'à voir la grande bâtisse qui constituait sa demeure. Elle retomba a terre prestement et retira sa capuche, marchant lentement jusqu'à sa maison. Elle venait d’arriver à peine à un mètre de la porte quand celle-ci s’ouvrit à la volée. Nyx n’eu pas eu le temps de comprendre que sa vision se brouillait déjà. Elle sentait le goût de son sang dans sa bouche. Une douleur cuisante sur la joue et l’oeil. Son père la fixait, le visage impassible d’avoir ainsi frappé son enfant. Nyx tourna doucement son visage vers lui, la peur se lisant dans son regard. Son père ne lui dis mot et se contenta de montrer l’intérieur de la maison. L’enfant savait ce que cela signifiait et entra la tête basse, les épaules voûtées. Neith et sa mère discutait du nouveau sort que la jumelle venait d’apprendre. Elle faisait même tourner quelques brises de vent dans la maison pour s’en réjouir. La mère n’accorda aucun regard à la guerrière et Neith ne lui fit qu’un sourire en coin. Pouvant signifier énormément de chose. Peut-être qu’elle se moquait, peut-être qu’elle compatissait… Nyx n’en savais rien et ne voulais pas le savoir. Elle grimpa rapidement dans le grenier qui était devenu son sanctuaire dans la grande maison.

_________________
Quand tu entends les corbeaux, allonges toi sur le lit de la Mort car elle sera douce...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://phenix.keuf.net
Nyx
..:: Admin Fondatrice ::..
avatar

Nombre de messages : 1105
Age : 30
Localisation : Quelque part entre les cendres et le feu...
Date d'inscription : 29/05/2007

MessageSujet: Re: [BG] Nyx, Assassin oubliée...   Mar 2 Oct - 16:37

A la lueur artificielle de la sombre ville des drow, elle rouvrit le livre et entreprit de continuer sa lecture interrompue. Mais la fatigue fini par la gagner alors qu’elle n’avait dévorée à peine quelques pages. Après s’être coupée sans faire attention au coin d’une de celles-ci, elle fini par s’endormir sur le livre, paisiblement. Peu avant le matin, elle fit un rêve étrange. Elle était toujours dans le grenier, le livre sur les genoux mais elle sentait que quelque chose la regardait dans l’ombre. Lentement, elle ouvrit les yeux et releva la tête. Une silhouette incroyablement sombre, même pour une telle obscurité qui ne gênait pas vraiment la drow se tenait debout devant elle. A quelques mètres à peine. Elle observait la silhouette, sans trop savoir quoi faire. Elle semblait même percevoir un sourire sur un visage pourtant invisible. Elle s’apprêtais à dire quelque chose lorsque la silhouette fini par approcher d’elle. D’abord lentement, comme une ombre suivant la course du soleil. Puis comme si elle se volatilisait quelques fois pour aller de droite à gauche à quelques centimètres. Puis de plus en plus vite…Jusqu'à que sa main touche le cœur de Nyx qui fut surprise. Les yeux écarquillés, elle regardait l’impudent qui osait la toucher. Mais elle en était sûre à présent, la silhouette souriait bien. Mais pas un sourire bienveillant…
L’inconnu retira sa main vivement ce qui fit pousser à Nyx un hurlement déchirant. Un long fil argenté suivait la main de la silhouette qui se retirait. Un fil allant de Nyx a elle. La douleur de la drow était abominable. Elle n’en avait jamais connue de telle et n’en connaîtrais sans doute jamais. Le fil d’argent qui grandissait lui faisait de plus en plus peur. Elle n’en savait la signification exacte mais ne sentait rien de bon dans tout ça. Le fil fini par se rompre sous son regard terrifié. Le bout que tenait la silhouette pris lentement une teinte plus foncé, jusqu’à atteindre la noirceur de l’inconnu. Une noirceur presque luminescente dans les ombres du grenier. La silhouette observa encore un temps Nyx qui commençait lentement à se calmer, bien que toujours sous le coup de la douleur et un peu perdue. D’un geste vif, l’inconnu replaça la main tenant le fil sur le cœur de la drow. Une inspiration et elle se réveilla en sursaut et en hurlant. Elle pu percevoir le hurlement de sa sœur en même temps que le sien. Elle laissa son livre et couru voir ce qu’il s’était passé pour Neith. Elle trébucha et vomit du sang avant d’arriver chancelante à la chambre de sa jumelle. Ses parents étaient déjà à son chevet essayant de la calmer. Neith était terrifié. Avait-elle fait le même cauchemar ? Nyx n’en savait rien. Mais elle vit le regard de sa sœur se poser sur elle et un sourire en coin changer son visage…

Le père de Nyx approcha d’elle, le visage noir. Il pensait sans doute que c’était de sa faute si Neith avait fait ce cauchemar, pour on ne sait quelle raison illogique. Il s’apprêtait à abattre sa main sur son visage mais Nyx parvint à esquiver alors que sa sœur hurlait d’arrêter. C’était sans doute la première fois que Neith osait défier l’autorité de ses parents. Ceux-ci furent surpris mais ne contredirent pas l’enfant chéri. Nyx retint un soupire en voyant son père repartir au chevet de sa sœur. Elle regarda celle-ci un instant, souriant en coin sous ses yeux complices, puis elle repartit dans le grenier. C’était étrange qu’elle ai toute les deux fais un cauchemar aussi fort en même temps. Mais après tout, elles avaient ce lien unique qu’on les jumeaux de toutes familles. Elle se rassit dans la poussière et repris son livre sur les genoux. Il était déjà ouvert. A une page qu’elle n’avait encore pas lu. Enfin…lire…il n’y avait pas grand-chose à lire, à part des runes sur un schéma étrange de rituel. Quelque chose la poussait à observer ce schéma qui pourtant n’était pas compréhensible pour un non initié. Cependant, plus elle l’observait, plus cela lui paraissait clair. C’était un pacte de sang. Et cela avait un rapport avec les fameux liens qu’elle avait lu peu de temps avant. Elle regarda un peu mieux encore. Le schéma comportait cinq pointes assez proche les unes des autres en haut du cercle. Et un au milieu. Nyx observa alors sa main. Elle s’amusa a constater que les points correspondaient au bout de ses doigts et au milieu de sa paume, et que la taille de sa main correspondait parfaitement. Une main d’enfant… C’était la taille originelle du schéma, et cela ne l’étonna pas que personne n’ait réussi à faire ce rituel, si ce n’était que des adultes qui avaient essayé. Elle pris sa vieille dague et se piqua chaque doigt ainsi que la paume. Le sang commençait à faire son apparition. Elle plaça ensuite sa main comme marqué sur le schéma et observa les runes. Un étrange frisson l’envahit. Un bien être. Puis elle entendit un murmure venant de tous les côtés. Non…il venait de sa tête… Comme poussé par ce murmure, elle prononça un mot en lisant la première rune. Un mot d’un dialecte ancien, du temps des Dieux, et qui avait été oublié depuis plusieurs millénaires. De son jeune âge, elle ne trouvait pas cela étrange de pouvoir d’un coup lire ce langage magique. Gagnant un peu plus d’assurance, elle lit la deuxième. Puis la troisième et ainsi jusqu’à la sixième Rune qui entourait le dessin. Elle souriait. Sans savoir vraiment pourquoi. Un picotement se fit sentir au bout de ses doigts puis dans sa main. Ses yeux fatigués commençaient à voir flou et elle retira son contact de la page. Elle referma le livre doucement, ne sachant trop quoi en penser puis fixa le mur pendant le reste de la nuit.

Au petit matin, la drow rouvrit les yeux lentement. Elle se massa la nuque et s’étira en baillant. Quelque chose attira son attention. Elle mis sa main droite devant ses yeux et hoqueta. Des runes et diverses marques étranges ornaient sa main. Du bout des doigts jusqu’au poignet. C’était joli…mais magnifiquement ténébreux. Elle sourit en coin. Les runes étaient les mêmes que sur le schéma. Elle ouvrit le livre pour vérifier mais lorsqu’elle arriva à la bonne page, elle constata avec une certaine peur qu’elle était devenue vierge. Elle referma le poing tout en contemplant son nouveau « tatouage » avant de penser à sa famille… Si ils voyaient cela, ils trouveraient le moyen de lui mettre sur le dos tous les problèmes de la ville…
Aussi silencieuse et discrète qu’un chat, elle retourna dans sa chambre avec le livre. Elle fouilla dans ses coffres et fini par trouver une simple paire de gant en cuir. Elle l’enfila et cacha son livre dans sa commode…

Quelques jours plus tard, il se produisit une chose à laquelle la drow ne s’attendait pas. Lorsqu’elle rentra de ses leçons quotidienne, elle aperçu un joli petit feu de camp devant sa maison. Elle fronça les sourcils et se rapprocha doucement. Sa mère regardait le feu, les bras croisé, l’air hautain comme à son habitude. Lorsqu’elle aperçu Nyx, elle pris un air encore plus glacial. Elle désigna le feu.


- Voilà ce que je ferais du prochain livre que je trouverais dans ta chambre. Surtout sur de telles imbécillités pauvre sotte !

Nyx se crispa. Elle regarda mieux le feu et pu reconnaître la couverture en cuir du manuel qui l’avait marqué. Les larmes lui montèrent aux yeux de voir ce nouvel affront, publique qui plus est. Bien qu’heureusement à peine deux ou trois personnes avaient pu comprendre ce qu’il se passait ou même qui était concerné. Elle courut dans sa chambre où sa sœur jumelle l’attendait. Neith contrairement à toute attente pris Nyx dans ses bras. Elle la serra fort pour la réconforter puis chuchota a son oreille.

- Racontes-moi ma sœur…

Nyx lui révéla le secret de son rêve. Elle appris que Neith avait vécu le même, mais en tant que témoin. Puis la jeune guerrière lui montra sa marque qui avait commencé à s’estomper et lui raconta ce que disait le livre magique. Neith écouta avec un grand sérieux et autant d’intérêt que sa sœur. Les jumelles échangèrent ainsi de nombreuses paroles, et elles finirent la nuit en se liant par le sang. Un lien fraternel qui leur faisait signer un pacte de fidélité. Chacune serait là pour l’autre…




De nombreuses années passèrent après cela. Comme convenu, Neith intervenait à chaque fois que Nyx se faisait réprimander par leurs parents. Et comme convenu, Nyx secourait sa sœur lorsque celle-ci se faisait malmener par des jeunes guerriers un peu abrupte ou des mages jaloux de sa famille. Elles grandirent ainsi. Oubliant chacune leur rêve au fil des années. La marque de Nyx fini par complètement disparaître et elle en oublia presque l’existence. Nyx et Neith avaient gagné en beauté. Par leur port, leur noblesse était évidente. Elles étaient pourtant encore bien jeunes pour des elfes sombres.
Puis vint le fameux jour…Le jour ou Neith tua sa mère dans un regrettable accident. Du moins c’est ce qu’il avait semblé être. Lorsque Nyx pour s’accuser du meurtre s’était éparpillé du sang de sa mère sur ses vêtements, elle en porta un peu à ses lèvres, juste…pour voir. Un picotement avait alors envahit ses doigts puis sa main et son bras…Cela c’était ensuite propagé dans tout son corps. Elle portait ses gants et jetait de temps en temps des regards sur sa main, curieuse de savoir si la marque s’était éveillée. Mais elle fini par abandonner l’idée de savoir et ne retira son gants que plusieurs jours après.
Encore quelques années plus tard vint la mort de son père. Nyx après l’avoir tué avait goûté à son sang corsé. Encore une fois, la même sensation d’ivresse l’avait mise en transe. En s’enfuyant avec Neith, la drow se demandait pourquoi la ville avait été attaquée… Et cela la foudroya. C’était pourtant tellement évident. Elle l’avait aperçu, elle en était presque sûre. Le fameux voyageur noble mais mal habillé à qui appartenait le livre… Il était là, pas plus vieux qu’avant, toujours le même genre d’habits, mais entouré d’humains et d’elfes qui venaient piller les maisons drow. Ce n’étaient pourtant pas leur habitude. Mais ils ne purent rien trouver… Et après tout, ils ne savaient pas par où commencer ou même qui rechercher. Nyx ne s’était jamais fait voir, et des trois seules personnes au courant, seule Neith était en vie. Les deux sœurs étaient parvenues à s’enfuir. Une fois à l’abri dans la forêt noire attenante, Nyx retira son gant. La marque était plus belle et plus grande que jamais. Elle allait jusqu’à son avant-bras. En la regardant, elle avait presque l’impression d’entendre des murmures. Elle releva son regard vers Neith et sourit en coin.


- Trouvons les quatre autres ma sœur…Lions les… Et formons le Sabbat…




La drow rouvre les yeux. Elle se réveille lentement et comme d’habitude, ne se souvient pas avoir rêvé…

_________________
Quand tu entends les corbeaux, allonges toi sur le lit de la Mort car elle sera douce...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://phenix.keuf.net
Nyx
..:: Admin Fondatrice ::..
avatar

Nombre de messages : 1105
Age : 30
Localisation : Quelque part entre les cendres et le feu...
Date d'inscription : 29/05/2007

MessageSujet: Re: [BG] Nyx, Assassin oubliée...   Mar 2 Oct - 16:38

Résurrection


Une drow est venue jusqu'à moi. C'était la première qui me rendait visite, et dont le sang ne me disait rien. La réponse à qui elle était me fût rapidement donnée. Ce n'était autre que Stefyron, mage noire fiancée d'Arioch.
Je dois avouer que cette nouvelle m'a ébranlée. J'en apprenait un peu plus sur celui qui me hantait, mais pas de la façon désirée sans doute. Malgré tout, l'aide que je pouvais lui apporter serait utile à nous trois.

Après quelques discussions, nous sommes parties pour la Forêt des Morts de nouveau. Lieu où il allait souvent apparement. J'ai cru une bonne partie de la route que c'était une mauvaise idée de sortir du château. Que ça soit à cause des vampires, car si ils nous tombaient dessus je ne pourrais rien faire, ou pour ma peur omniprésente du monde extérieur...

Nous avons fini par atteindre le sommet d'une colline. Arcan était là, nous attendant. Je n'ai pas attendu et tendis que Stefyron se concentrait pour repérer Arioch, j'ai entamé le rituel de la dernière chance. Celui qui pouvait se finir de trois façons différentes mais extrême. Pendant que mon sang se répendait entre les runes, je tentait de convaincre Arcan de libérer son père. Il m'a souvent destabilisé par ses gestes ou ses tentatives pour retourner Stefyron contre moi. Cependant, je parvenais a achever le rituel. La chose que désirait Arcan pour enfin sortir son père des Souvenirs était de s'approprier toute ma puissance. Mais sans Arioch ma puissance allait finir par s'éteindre... Alors j'ai obtenpéré et j'ai pris la main d'Arcan contre la mienne...


Quatres drows

Tout est tellement flou... Je me souviens vaguement m'être éveillée à demi-nue à côté d'un drow aux cheveux de neige. Il avait l'air très mal en point et dès que j'en ai eu la force, je l'ai amené dans une des chambres du château. Château... Celui de Rune apparement. Pourtant je ne vois pas ce que je fais ici. Il me semble que c'est une drow qui nous a déposés là. Je l'en remerci, elle nous a surement sauvée. Ce drow a un visage d'ange. Il me rappelle quelque chose mais...j'ignore quoi pour le moment. Peut-être que quand je verrais son regard ou que je l'entendrais...

J'ai visité la forteresse qui me paraîssait sans fin. Jusqu'à que quelqu'un vienne à ma rencontre. Il connaissait mon nom... Il me connaissait... Je ne comprenait pas. Je m'étais assoupie dans ce grenier il y a tellement de temps... Le reste du temps j'ai dormis, et parfois j'ai fais des cauchemars. Trop à mon goût sans doute, sans jamais me réveiller. Il n'y a qu'une seule fois où j'ai eu l'impression d'ouvrir les yeux face à un démon. Et si...une autre fois...il me semble avoir parlé à un être céleste...Ca ne devait être qu'une impression. Encore un rêve...
Pourtant les faits sont là. Si j'ai dormi tout ce temps, c'est que je n'étais pas moi même... Cette marque presque effacée...ce rêve de la silhouette m'a possédée. Et voilà que je me retrouve déjà adulte et dans ce château. Le drow se nomme Ecthelion. Il m'apprend que je suis la Reine de ce territoire. Que je dirige la Main Noire comme je l'avais voulu étant petite. Par son regard, et quelques paroles, il m'apprend aussi que nous allions nous marrier. La vision de la bague me trouble. Et surtout, cela me fait bizarre d'être fiancée à quelqu'un que je n'ai jamais vu. Mais il a l'air gentil et sincère... Je lui ai demandé de retrouvé Neith. La chose sans doute la plus importante à mes yeux à présent. Et il va bientôt me l'emmener...


J'ai essayé de me mettre dans la peau d'une Reine et j'ai jeté un regard différent sur Rune. En fait, ce n'était pas si effrayant d'avoir tant de responsabilité. Cela ferait enrager Mère si elle l'apprenait, mais ça ne m'en réjouissait que plus. Un autre drow vint me rendre visite. Il s'appellait Naial et une chose m'effraya en lui. Il portait une marque. Et surtout, une des six Runes, celle de l'eau pour être exact semblait en être la source. Après avoir discuté des marques et de ce qui m'était arrivé, je lui ai promis de faire mon possible pour l'aider avec son propre problème. Il désirait aider quelqu'un de maudit... Je l'ai emmené à ma bibliothèque. Hélas, il est tombé sur le seul livre qu'il ne fallait pas. Celui où j'avais réecrit et redessiné le rituel au complet. Après sa rapide lecture, j'ai cru qu'il allait me tuer. J'étais tellement désolée de ce qui était arrivé...Je ne le voulais pas. Je ne voulais pas impliquer d'autres personnes à ça. J'étais sincère et il a fini par me croire dans mes supplications. Finalement j'ai fini dans ses bras à le remercier de vouloir encore m'aider malgré tout. Nous étions liés par le respect et la vie. Aux diables les liens de sang.
Nous avons été surpris par Ecthelion et Naial pris congé.

Quelques jours passèrent. Quelques discussions ou nous avons appris à nous connaître. Après quelques étreintes tendres, Ecthelion refît sa demande. Une nouvelle bague remplaça l'ancienne...

La troisième visite fût annoncée cette fois. Je reçu Venoch, représentant du clan de Valsharress et de Goddard. Notre discussion fût houleuse. Enormément. Mais ses yeux... Il n'était pas qu'un simple général au service de Goddard. Et il m'énervait tellement à oser dire qu'il me connaissait ! Personne ne me connaissait ! Même ma soeur jumelle ne savait pas tout de moi... Je m'en mordais les lèvres de ne pas pouvoir lui fair mal. Je l'ai quand même mis deux fois à terre pour lui apprendre le respect, mais ce n'était pas ainsi qu'il l'apprennait. Au final, j'ai failli retirer ma bague pour lui jeter au visage...

Heureusement, pour nous deux, la discussion fini par baisser d'un cran et plus que cela... Moi mieux que personne je pouvais comprendre ce qu'il venait de ce passer. Mais c'était tellement dur à expliquer. Dur à vivre...

Lorsqu'Ecthelion revint, mon sourire regagna mes lèvres et fatigués nous sommes partis tous les deux dormir. Je ne savais pas ce qui nous attendait le lendemain et...Il fallait que je retrouve le livre que Naial avait gardé dans sa poche... Un sourire en coin, je m'endormis.

_________________
Quand tu entends les corbeaux, allonges toi sur le lit de la Mort car elle sera douce...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://phenix.keuf.net
Nyx
..:: Admin Fondatrice ::..
avatar

Nombre de messages : 1105
Age : 30
Localisation : Quelque part entre les cendres et le feu...
Date d'inscription : 29/05/2007

MessageSujet: Re: [BG] Nyx, Assassin oubliée...   Mar 2 Oct - 16:51

Souverraine

Les jours ont passés depuis. Je dirais plutôt les semaines. J'ai pu revoir Neith mais j'ai pu hélas constater qu'elle était tout aussi marquée que Naial.
Cela n'a pas l'air de la déranger, et pourtant, il faudra que je trouve le moyen de les libérer tous. J'ai récupérée le livre que m'avait emprunté Naial. Par la même occasion, il m'a emmené dans une auberge afin de me montrer son quotidien et de jouer quelques tours aux clients. Cela m'apaisa un peu et me sortit de mes devoirs officiels. Je le remercia de nouveau pour cette charmante nuit puis je pris congé vers le levé du soleil.

Etre constament au château n'avait rien de passionnant. Au contraire, l'ennuie était omniprésent. Mon seul plaisir était de me promener la nuit tomber dans les couloirs vide et de temps en temps, d'aller rendre visite au drow qui dormait si paisiblement... Son coma durait longtemps et je n'aimais pas cela. Mais son état ne semblait pas s'aggraver. Quelque fois, je m'assayais au bord du lit et je l'observait pendant de longues heures. J'ignorais pourquoi je faisais cela et a vrai dire je m'en moquait.
Avant de partir, je regardais mon nouveau reflet dans le miroir. Plus de cicatrices, des cheveux blancs... J'avais beaucoup changée...

Je reçu la visite du Roi d'Aden, Morganor. Nous avons conclu un pacte commercial. Ma diplomatie me permettait de tenir Aden tranquille face à Rune, du moins pour le moment...

Ecthelion me rendait visite quelques heures par jours tout au plus. Ses "contre-temps" commencaient à m'agacer et je cherchais dans la bibliothèque si je ne pouvais pas trouver une solution.

Cette solution, il me l'annonca quelques semaines plus tard. Ou plutôt il m'annonca que le problème était rêglé. Je fût grandement soulagée mais il restait d'autre problèmes à rêgler.
Il partit se reposer et moi...je restais sur le trône à réfléchir. Je ne m'appercut pas que je commencais à m'endormir...

_________________
Quand tu entends les corbeaux, allonges toi sur le lit de la Mort car elle sera douce...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://phenix.keuf.net
Nyx
..:: Admin Fondatrice ::..
avatar

Nombre de messages : 1105
Age : 30
Localisation : Quelque part entre les cendres et le feu...
Date d'inscription : 29/05/2007

MessageSujet: Re: [BG] Nyx, Assassin oubliée...   Ven 5 Oct - 12:32

Des projets et des souvenirs enfouis

Je reçu la visite au château du dénommé Vhaid. Pour moi, cela ne faisait aucun doute sur sa véritable identité ainsi que celle de sa compagne. Il me proposa quelque chose de fort intéressant pour mon royaume et je lui promis d'y réfléchir. Une fois qu'il fût partit, Ecthelion vint jusqu'à moi. Je lui parlais de ce projet risqué et coûteux et il fût aussi intéressé que moi.

J'appris par la suite à Naial ce qu'il en était. Tout simplement parce que tout avait un rapport avec celle qu'il recherchait désespérément. Dans son esprit se préparait déjà le plan qui lui permettrait de tromper Vhaid et de récupérer son "bien".

Ecthelion pris congé et me demanda de le rejoindre, cependant, je n'avais pas pris l'air depuis un certain temps et même si je mourais de fatigue, je ne souhaitais pas m'endormir. Mes rêves depuis peu étaient de nouveau très troublés et cauchemardesques...

Je ne voulais pas l'inquiéter et je le regardais donc rejoindre notre chambre. Cette nuit là, je fis un grand tour du château et je m'arrêtais en face de la mer. C'était si beau de nuit... Sur le manteau de saphir se reflétait l'éclat de diamant de la lune. Peu d'étoiles étaient visibles dans les cieux.

Finalement, je retournais au château, soupirant. Je rejoint pour la énième fois mon trône et comme presque tous les soirs depuis près d'une semaine, je m'assoupie sous le coup de la fatigue...


*La drow marchait le long d'un couloir de roche noir. Des coulées de lave ruisselaient des murs et du plafond et tombaient parfois devant la drow qui esquivait rapidement. Elle continuait son chemin sans savoir pourquoi, sans savoir ce qu'elle recherchait. Au loin elle entendait, ou plutôt sentait le murmure d'une brise légère. Il lui semblait que le souffle emmenait un nom à ses oreilles...Mais lequel était-ce... Alors qu'elle essayait d'entendre, comme si sa vie en dépendait, un sifflement strident retenti soudain en écho sur les parois rocheuses. Elle tomba a genoux, les mains sur les oreilles, hurlant de douleur...*

Je sursautais et j'ouvris un oeil. Il m'avait réellement semblé entendre un écho, mais je n'étais sûr de rien. Pourtant, je ressentais une présence... Je me redressais tout de suite lorsque mon sang ne fit qu'un tour. Ce n'était autre que le drow aux cheveux de neige qui était venu jusqu'à moi, apparemment bien réveillé. Il était encore trop loin pour que je vois correctement son visage mais... Mon coeur accélérait déjà. J'ignorais pourquoi. Peut-être simplement était-ce la joie de voir celui dont je m’occupais depuis des mois enfin sur pieds...

Notre discussion fût longue. Il me demanda d'abord des renseignements, choses que je ne pus que lui fournir à moitié. Je lui expliqua brièvement comment il avait atterri là ou plutôt, comment moi-même je l'avais trouvé... A son fourreau se trouvait l'épée que je tenais dans ma main à mon réveil. Epée qui était trop lourde pour moi à cette époque. Encore maintenant, ma faiblesse était grande et s'intensifiait, même si je n'osais me l'avouer réellement.
Nous avons parlé de la même chose en même temps. D'une deuxième épée identique qui n'était plus là. Je ne savais pas pourquoi j'avais dis cela mais je préférais me taire. La deuxième sujet ou nos phrases se rejoignirent fût que nous nous connaissions déjà. Alors il me révéla son nom... Arioch... Je sentis mon coeur cesser de battre l'espace d'une éternité, pour moi. Peut-être quelques seconde à peine pour lui. Je ne comprenais pas. De moins en moins. Cette histoire me perturbait et mon corps était parcouru de frissons.
Il me demanda alors ce que je savais sur les Dragons. Là, l'horrible vérité éclata à mes yeux. Lui aussi était marqué par ma faute...
Mes larmes ne cessèrent de couler dans le dos du drow. J'ai fini par lui révéler ce qu'il en était de sa condition, même si cela ne semblait le déranger outre mesure. Au contraire, il n'avait même pas l'air d'être lié. Mais tous les liens n'étaient pas visibles...

Je cherchais mes mots, comme une enfant qui tentait de comprendre. Je lui parlais en tremblant, les yeux fatigués et les muscles endoloris. Arioch avait récupéré son armure depuis quelques minutes. Soudain il tomba a genoux. Je me précipitait à lui et vit avec effrois que ses mains s'enfonçaient dans le sol. J’agrippais ses poignets pour l'aider. La bouffée d'adrénaline drogua mes muscles et mes efforts furent récompensés. Je parviens à l'aider pour retirer ses mains de l'étrange brume rouge qui était apparu. Il en sortit deux lames, sans doute les plus puissantes que je n'avais jamais vu. Leur vision me fit mal. Elle me rappela...mes cauchemars.

Il les fit danser mais je ne regardais pas. De sa bouche j'entendis prononcer le nom de Stefyron. Je tremblais. D'épuisement peut-être, mais il n'y avais pas que cela. Ces noms, cette aura... Une migraine puissante m'empêchait de réfléchir...

Je savais que Stefyron ne m'était pas inconnu, mais j'avais beau chercher dans ma mémoire, il n'y avait rien. Arioch me demanda et je fut désoler de lui dire que je ne pouvais l'aider... Je n'en avais pas la force, mais je me gardais bien de le révéler.
Il s'éloigna un peu et malgré moi, sans savoir pourquoi, je lui demandais de rester encore. Il accepta sans me demander pourquoi, ce qui me soulagea quelque peu.

Il me proposa de me raccompagner pour que j'aille me reposer, mais je refusais. J'avais déjà tellement dormi...pendant pratiquement 200 ans...
Il n'insista pas et partit prendre l'air. Je restait un moment sur le trône, allongée, tendis que des larmes coulaient sur mes joues sans que je sache pourquoi. Mes yeux se fermèrent tous seuls et je commençais à revoir le tunnel... Un mouvement de ma jambe fit tomber un verre qui s'éclata sur le sol de Rune. Il me réveilla. J'entendis au loin un sifflement que j'avais l'impression de connaître...

Mes pas me guidaient vers une des chambres du château. L'air qui s'engouffrait par la fenêtre me remis un peu les idées en place et je m’accoudais sur la rambarde du balcon. Il était là, en face mais trop loin pour me voir. Il appelait à lui un de ses jeunes dragons...
Sans cligner des yeux, je l'observais de longues minutes. Jusqu'à ce qu'il reprenne ses épées et qu'une aura rouge s'embrase autour de lui...

La même migraine que dans mes cauchemars me pris. Je ne voyais plus rien, et le son me parvenait trop flou pour distinguer quoi que ce soit. Je ne sentais pas les larmes de sang qui coulaient à présent sur mes joues en deux fins sillons. Le mal s'arrêta aussi rapidement qu'il était venu ou presque. Je senti son souffle chaud dans mon cou. Il était derrière moi.
Il me dit avoir senti le goût du sang et je ne comprenais pas alors de quoi il me parlait. Mais je fini par me retourner vers lui et lui avouer que j'avais besoin de lui, sans le comprendre pour autant.

Il regarda l'horizon. Je rapprochais ma main mais je parvins à me retenir à temps. Je le laissais finalement et repartait dans le château chercher les causes de mon trouble...

_________________
Quand tu entends les corbeaux, allonges toi sur le lit de la Mort car elle sera douce...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://phenix.keuf.net
Nyx
..:: Admin Fondatrice ::..
avatar

Nombre de messages : 1105
Age : 30
Localisation : Quelque part entre les cendres et le feu...
Date d'inscription : 29/05/2007

MessageSujet: Re: [BG] Nyx, Assassin oubliée...   Mer 10 Oct - 0:25

Drôle de rêve...

*La drow dormait au côté de son compagnon. C'était une nuit sans lune et sans étoile. Un vent glacial pénétrait dans les couloirs du château. Une pluie battante commencait à tomber sur les jardins de Rune. Les rares personnes encore dehors à cette heure tardive courraient à l'abris. Une véritable tempête faisait rage au dehors. Le drow dormait d'un sommeil lourd et elle...elle frissonnait. Cependant, ce n'était pas le froid.

Ses paupières bougeaient, signe d'un rêve qui l'emportait. Ses muscles un a un se crispaient au rythme de son sommeil agité. La noirceur de cette petite "mort" avait laissé place à une chambre dans l'imagination de la drow.

Elle sentait la respiration chaude de son amant dans son cou. Ses mains parcourait le corps au-dessus d'elle qui s'attelait à lui offrir du plaisir. Elle passait ses doigts dans les cheveux de neige de son amant. Il releva la tête vers elle et soudain, elle eu un doute. Ce n'était pas Ecthelion. Elle cru un instant reconnaître quelqu'un mais... Non ce n'était pas lui...Qui était-ce ? Son regard était maintenant si dément, du sang coulait de sa bouche et ses lèvres formait un sourire sadique. Elle commencait à avoir mal et cela ne semblait que le féliciter d'avantage. Alors qu'elle allait le repousser, elle se retrouva paralysé et ses yeux restèrent plongé dans ceux de ce drow inconnu. Il lui sembla un instant que des milliers de vie lui revenait a l'esprit. Une douleur, une migraine monstrueuse lui envahie la tête. Et d'un coup, la drow ouvrit les yeux. Elle était en sueur comme si ça avait été réel. Son coeur battait comme jamais et elle eu un instant l'impression que quelqu'un d'autre se trouvait là. Mais il n'y avait personne. Elle oubliait déjà la cause de la migraine et tentait de se rendormir dans les bras d'Ecthelion.
*

_________________
Quand tu entends les corbeaux, allonges toi sur le lit de la Mort car elle sera douce...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://phenix.keuf.net
Nyx
..:: Admin Fondatrice ::..
avatar

Nombre de messages : 1105
Age : 30
Localisation : Quelque part entre les cendres et le feu...
Date d'inscription : 29/05/2007

MessageSujet: Re: [BG] Nyx, Assassin oubliée...   Dim 17 Fév - 0:46

Retour aux sources

*Nyx buvait lentement la potion de soin qu'elle serait juste assez pour ne pas la briser. Elle regardait le plafond, luttant pour ne pas tomber dans l'inconscience. Cette altercation avait été trop violente et le mage noir avait bien failli avoir sa peau cette fois.
Ses yeux se fermaient quelques secondes. Elle s'entraînait au château, réfléchissant sur tout ce qu'il s'était passé depuis son "départ". Après de nombreuses discution et plus avec Venoch, elle désirait plus que tout retrouver sa libertée passée. Elle avait réussi à en parler à Ecthelion et tout deux recommencaient à parcourir le monde comme des vrais assassins. En plus de cela, elle avait pris une identité alternative qui satisfaisait sa soif grandissante de meurtres. Plus les nuits passaient, plus elle rêvait d'Arcan et plus elle sentait en elle grandir cet instinct sanglant. Depuis qu'il portait sa puissance, un lien s'était installé en eux à son grand désarrois. Il avait l'avantage de bien des manières à présent et son souvenir ainsi que sa présence la hantait à chaque instant.
A force de dialoguer avec Venoch, son humeur changeait souvent pour une colère noire. Hélas Ecthelion en fit les frais et elle l'envoyer balader lorsqu'il l'a retrouva. Elle fini par rebrousser chemin pour le retrouver ivre dans une taverne et après une brève altercation au petit matin, elle le laissa dans la chambre cloué au sol par des dagues. Depuis, elle ne l'avait pas revu. Peut-être parce qu'elle bougeait sans arrêt. Elle ne l'évitait pas et savait qu'il la retrouverait tôt ou tard.
Entre-temps, elle avait discuté avec Naial et cela lui rappella quelques peu de ses vagues souvenirs enfoui. Plutôt des impressions. Des sentiments. Elle ne lui parla pas de la mort du Seigneur Orc. Bien que Kajik ai compté pour elle, elle n'avait éprouvé aucun remord cet nuit là, en haut de la tour de son château. Elle l'avait aidé à mourir le sourire aux lèvres et cela la faisait parfois frémir, parfois rire...
Elle était recherché par Aden sous son autre identité qu'elle délaissait peu à peu au profit de sa vraie liberté. Le château reposait pour le moment entre les mains de Neith et c'était peut-être mieux ainsi. Elle n'y était retourné que quelque fois, pour prendre des armes ou des armures, ou encore s'entraîner. C'est ce qu'elle avait fait ce jour là.

Elle se souvenait avoir passé sa main sur le mannequin de bois qui était à présent couvert d'entaille. Arioch était arrivé et il lui avait parlé du meurtre d'un prêtre qui avait refusé de le marrier. Nyx lui rappela qu'elle n'était pas la meilleur confidente peu avant que celui-ci lui demande pourquoi elle avait acceptée de perdre son pouvoir pour le sauver lui. La gifle fut violente mais cela n'avait que peu d'importance pour elle. Mais quelque chose n'allait pas. Les cheveux du guerrier blanchîr et le refus de Nyx d'attaquer lui fut fatal. C'est Arcan qui se retrouva en face d'elle, la tenant par la gorge, comme elle s'y attendait depuis de nombreuses nuit. Sa force eu raison d'elle. Il lui fit lâcher sa dague et la jeta à terre. Une fois cela fait, alors que Nyx ne bougeait pas, il lui planta sa dague dans la cuisse.
Cela lui arracha un gémissement de douleur. Il lui demanda de le supplier chose qu'elle refusa ardemment. Il lui planta l'autre cuisse puis renouvella sa demande. Elle lui murmura alors de se rapprocher pour lui dire et lorsqu'il fut assez près, elle lui souffla que si elle mourait, il perdrait toute sa puissance... Le Mage hurla. Il taillada la drow dans tous les sens, puis commenca lui même à s'entailler, demandant à l'assassin si cela pourrait la faire supplier. Le regard de la drow ne pouvait mentir et Arcan s'enfuit en riant entre les murs de Rune...

Nyx fermait les yeux et la fiole vide tomba de sa main, percutant le tapis moelleux. Elle avait eu du mal à se hisser jusque là mais elle y était à présent et devait attendre son rétablissement. Son sang avait tâché les draps de son lit. Elle espérais avant de sombrer que personne ne la verrait ainsi...*

_________________
Quand tu entends les corbeaux, allonges toi sur le lit de la Mort car elle sera douce...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://phenix.keuf.net
Nyx
..:: Admin Fondatrice ::..
avatar

Nombre de messages : 1105
Age : 30
Localisation : Quelque part entre les cendres et le feu...
Date d'inscription : 29/05/2007

MessageSujet: Re: [BG] Nyx, Assassin oubliée...   Sam 8 Mar - 0:45

Perte

J'ai si froid...de nouveau. Et tout est si noir...

*La main de la drow se crispait sur l'amure glaciale. Tout son bras était immobilisé depuis de nombreux jours. Ses yeux restaient ouvert mais seul l'obscurité s'offrait à son regard*

Un battement ? Non... Sa présence est toujours aussi flou...

*Elle était tombé à genoux devant le corps sans vie. Son hurlement avait été déchirant. Elle ne pouvait croire à pareille perte...

Lentement, elle s'était redressée de son lit. La drow s'était rendu en boitant jusqu'à la salle du trône ou enfantait sa soeur jumelle. L'enfant seul héritier de la famille Drathir se nommait Shar. C'était un mâle qui portait déjà en lui la malédiction inhérante au rituel du sang des soeurs. Elle était contente pour Neith et Baalbérith, au fond d'elle, mais en apparence elle semblait s'en ficher éperduement. La seule chose qui l'intêressait c'était le lieu ou pouvait se trouver Arioch ou son fils.

Portée par son intuition, elle montait lentement les marches du château. Ses cicatrices nombreuses, sur ses bras et ses jambes la faisaient souffrir attrocement. Mais moins que le spectacle auquel elle pu assister...*

Pourquoi tu ne me parles pas ? Pourquoi tu ne respires pas...

*La perte qu'elle venait de vivre était de trop. Son esprit déjà fragile se brisa en mille éclats. La seule chose à laquelle elle pensa était de le rejoindre. Son sang perlait de sa dague et de ses mains. Elle enlaça le corps froid et sourit avant de fermer les yeux...*

Avaient-ils une raison de faire ça ? Je ne comprend pas...

*Une douleur inimaginable lui fit rouvrir les yeux. Pendant son inconscience, sa soeur avait tenté de la réveiller en vain. Alors lorsque son amant l'eu rejoint, tous d'eux décidèrent d'achever la drow. Elle fut sauvée de justesse par l'arrivée de l'Empoisonneur qui usa du même rituel qui l'avait déjà lié à Nyx il y a bien des années. Elle s'éveilla sans pour autant que son esprit soit réellement de retour. Sa folie était maintenant bien visible et même les tentatives de l'Assassin pour lui remettre les idées en place furent vaines. Elle refusa d'admettre la mort de l'ancien membre de son clan et l'accompagna, avec l'aide de Naial, jusqu'à une chambre du château.

Depuis, elle ne l'avait pas quitté. Pas une seconde. Elle avait refusé violemment tous les dialogues sur un quelconque enterrement. Sa vue lui était de nouveau voilée et tous ses sens la trompait. Elle espérait à chaque pas qui résonnait dans le couloir que c'était l'arrivé de l'esprit du défunt...*


_________________
Quand tu entends les corbeaux, allonges toi sur le lit de la Mort car elle sera douce...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://phenix.keuf.net
Nyx
..:: Admin Fondatrice ::..
avatar

Nombre de messages : 1105
Age : 30
Localisation : Quelque part entre les cendres et le feu...
Date d'inscription : 29/05/2007

MessageSujet: Re: [BG] Nyx, Assassin oubliée...   Ven 18 Avr - 19:19

Renaissance

*La drow souriait. Accoudée son balcon, le regard vers le ciel qui lui était toujours caché, son cœur était apaisé*

Ces pas...Ses pas...

*Elle avait entendu sa voix, si douce à son oreille. Une bouffée d'espoir s'était ravivée. Le corps n'était plus entre ses bras mais sa voix et sa présence étaient bien réelles*

J'avais raison...Il n'était pas mort...juste endormi...Vous avez voulu me tromper...Me tuer...

*Elle pensait à sa sœur et a son sauvetage par l'empoisonneur. A présent cela ne lui importait plus. Arioch était là, auprès d'elle, lui parlant de ressusciter ses frères. Etait-ce les Dragons ? Les Démons ? Peut-être les deux... Son passé avait beau rester en grande partie enfouie, elle savait par ses écrits qu'elle avait été proche de ces idéaux. Plus il lui parlait et plus elle avait hâte de goûter à nouveau à l'excitation d'une telle quête.
En revanche, elle avait entendu des rumeurs sur la présence non loin d'une certaine drow et de son fils. Elle mis le sujet sur le tapis, regrettant les mots qui sortaient de sa bouche mais...la réponse fut pour elle plus que rassurante. Tout n'était pas réglé mais cela se ferait avec le temps.

Auprès du Démon, elle reprit goût au frisson d'incertitude. Il était un des êtres qu'elle n'avait jamais pu avoir et à présent, c'est lui qui lui proposait de le suivre. Elle se souvenait avoir été crainte, elle et son clan avant, crainte comme l'était encore aujourd'hui Rune par le seul vent froid qui apportait les murmures des victimes éternelles.
La drow n'avait plus de force, mais Arioch lui en offrit. Un pacte avec le diable que Nyx ressentit comme un retour aux sources. Une de ses mèches d'ivoire pris la couleur de l'âme du Démon. Noire comme la nuit. Il lui demanda de retrouver la vue et la seule solution qui s'ouvrit à elle était de le faire par le sang. Le sang qu'elle avait partagée avec le sombre mage. Il fallait qu'elle le rencontre à nouveau. Arioch s'en alla en lui promettant d'essayer de le trouver et Nyx le sentit partir encore une fois.

Mais la drow souriait. Accoudée son balcon, le regard vers le ciel qui lui était toujours caché, son cœur était apaisé*

Ces pas...Ses pas... Comment vas-tu Naial ?

*Elle le sentait être soulagé de l'état de sa Reine. Elle même souriait comme avant. Elle le remercia d'avoir été là encore une fois pour elle. D'une certaine manière. Aucun des deux ne pouvaient gagner à ce jeux dont ils étaient l'un et l'autre professeurs et élèves. Et tout deux revisitèrent la définition de leur métier par diverses métaphores soupirées.
Elle se sentait bien. L'assassin revenait à la vie. Après le départ de Naial, elle partit voir Ecthelion, ses cheveux blancs et noirs lui tombant dans le dos*

_________________
Quand tu entends les corbeaux, allonges toi sur le lit de la Mort car elle sera douce...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://phenix.keuf.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [BG] Nyx, Assassin oubliée...   

Revenir en haut Aller en bas
 
[BG] Nyx, Assassin oubliée...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Création Perso Spé : Altaïr (Assassin's Creed)
» Assassin's Creed Brotherhood III - [Xbox360/PC/PS3]
» (Collection) Une heure d'oubli... (Ernest Flammarion)
» Vocabulaire dépassé...Mots oubliés...
» Ordre de lecture conseillé pour l'assassin royal

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Phénix :: La Vie de Phénix :: Bibliothèque-
Sauter vers: